Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 1
Domaine

sciences - techniques ; hygiène - médecine - santé

Dénomination

instrument de radiologie ; pompe

Appellation

pompe à vide d'Alvergniat

Auteur/exécutant

MAISON ALVERGNIAT Frères (fabricant)

Précision auteur/exécutant

Alvergniat, Paris

Période création/exécution

4e quart 19e siècle

Millésime création/exécution

1897 achevé en

Historique

moyenne série

Matériaux/techniques

verre ; bois ; acier ; fonte ; caoutchouc

Description

réservoirs A et B, tube barométrique, robinets : verre ; planche verticale de support, poignée de la manivelle, colliers de maintien de la verrerie : bois ; chaîne de galle : acier ; socle, engrenages et manivelle : fonte ; tuyau : caoutchouc ; Cette machine pneumatique complète à mercure d'Alvergniat, grand modèle, se compose d'un tube barométrique T à large chambre A, relié à un réservoir B par un tube en caoutchouc. Le tube barométrique ainsi que sa chambre sont fixés sur une planche verticale en bois, peut-être d'acajou, qui forme la structure de base de l'objet. Le réservoir B est fixé entre deux planchettes perpendiculaires au support principal, qui à l'aide d'une chaîne de galle et d'un système d'engrenages, commandés par une manivelle, permet à l'opérateur de le faire monter. Le réservoir A est surmonté d'un robinet à trois voies, lui permettant de communiquer alternativement avec le récipient dans lequel on veut faire le vide (D) et avec l'air atmosphérique. Entre la sortie qui va permettre de faire le vide dans l'objet souhaité et ce robinet se trouve un petit réservoir à acide sulfurique concentré, qui servait à dessécher et un baromètre tronqué indiquant le degré du vide obtenu. Il y a un autre robinet indépendant (E) entre la sortie vers l'air atmosphérique et le robinet triphasé. Pour utiliser cette machine, le manipulateur remplit le réservoir B de mercure, puis à l'aide de la manivelle, l'élève au maximum, de manière à ce que le mercure remplisse le réservoir A. Une fois les robinets soigneusement fermés, il abaissait le réservoir B jusqu'au bas du support ; le vide se faisait alors dans le réservoir A. Il fixait alors le récipient à vider au bout du bon robinet (D). Une partie de l'air contenu dans ce récipient pénètre dans le réservoir A ; il établissait alors une communication entre ce réservoir et l'air atmosphérique en maintenant le robinet E fermé. Le réservoir B est de nouveau monté au maximum. Le mercure remonte alors dans le réservoir A, et l'air qui s'y trouvait vient se comprimer sous le robinet E. Il ouvrait alors ce dernier et l'air comprimé s'échappait. Cette opération était répétée plusieurs fois afin que l'air du récipient soit progressivement extrait et que le baromètre n'indique plus de valeur significative.

Dimensions

L. 53 cm ; H. 183 cm ; l. 44,5 cm ; VOLUM. 0,4316

Inscriptions

marque de fabricant

Précision inscriptions

Maison ALVERGNIAT Frères ; Victor CHABAUD ; 10,2 rue de la Sorbonne ; PARIS

Utilisation/destination

radiologie

Précision utilisation/destination

Le principe de la pompe à mercure, pour les tubes à gaz raréfié, fut décrit par H. Sprengel dès 1865. Elle fut utilisée pour réaliser un vide poussé dans les tubes à rayons cathodiques (J. Hittorf et W. Crookes). L'exemplaire présenté ici est une pompe à mercure fonctionnant, à répétition, grâce à un système de tubulures, permettant de remonter le mercure, après sa chute dans un fin tube en verre ; ceci grâce à la manivelle ; il fut utilisé pour les tubes à rayons X. Cette machine faisait probablement partie d'un équipement de radiologie dans un cabinet ou à l'hôpital. L'objet a été collecté par Albert Renaud, ingénieur lyonnais en radiologie et passionné par l'histoire de cette discipline.

Lieu de conservation

Lyon ; musée des Hospices civils de Lyon

Statut juridique

propriété de l'établissement public ; don ; Lyon ; musée des Hospices civils de Lyon

Date acquisition

20/12/2002

Anciennes appartenances

RENAUD Albert ; ASSOCIATION AMARANTHINE ; Collection Albert Renaud

Numéro d'inventaire

2007.0.8070.M ; PATSTEC.HCL.RENAUD.0030 ; SB46 (Inventaire Chassard-Amiel)

Exposition

Exposition "Histoire de rayons X", Grand Dôme de l'Hôtel Dieu de Lyon, du 15 septembre au 31 octobre 2005 ; Exposition photo à partir du 8 janvier 2013 par Michel BREYSSE, Groupement Hospitalier EST, Responsable Service Audiovisuel et Multimédia, 59, Bd Pinel, 69677 BRON Cedex, Tél. 04.27.85.50.32 ou 39 26 32 DECT

Rédacteur

ROUSSET-BEAUMESNIL Chantal ; PIOTROVITCH D'ORLIK Sergueï ; LUITAUD Maxime ; DEROLEZ Séverine ; VOIRON Clémence

Copyright notice

© Lyon, Musée des HCL - GHE, 2012, © Service des musées de France, 2015

Crédits photographiques

© Roxane Poudenas & Léo Lespets

 

Renseignements sur le musée

 

M1039008073

Notices :  

1  

Lots de réponses :  


Requête :   ((MAISON ALVERGNIAT Frères) :AUTR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=3, Génériques=0