Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 98
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Phèdre et Hippolyte

Auteur/exécutant

GUERIN Pierre Narcisse Baron

Précision auteur/exécutant

Paris, 1774 ; Paris, 1833

Ecole

France

Période création/exécution

1er quart 19e siècle

Millésime création/exécution

1815

Genèse

réplique ; oeuvre en rapport

Historique

original de Guérin conservé au Musée du Louvre, (INV 5182), exécuté par Guérin à la demande du père de M. David Johnston, ancien maire de Bordeaux

Matériaux/techniques

peinture à l'huile ; toile

Dimensions

H. 130 ; L. 174

Inscriptions

daté ; signé

Précision inscriptions

Signé daté en bas à droite : PRE GUERIN FE 1815

Sujet représenté

scène (Hippolyte, arc, chien, Thésée, casque, Phèdre, épée, jalousie, calomnie, OEnone)

Précision sujet représenté

A droite, sont assis sur le même siège le mari et la femme, Thésée et Phèdre. Thésée, de profil, le poing serré, contemple son fils Hippolyte avec fureur tandis que Phèdre, de face, un glaive sur les genoux, regarde vers le spectateur et le prend à témoin. A ses côtés se tient Oenone sa nourrice. A gauche, Hippolyte debout, les yeux baissés, le bras gauche étendu, récuse les accusations. Le peintre illustre le mythe grec de Phèdre. Ses sources littéraires sont nombreuses ; dans l'Antiquité, Euripide et Sophocle ont écrit des pièces de théâtre sur ce sujet qui sera repris par Sénèque, philosophe romain au Ier siècle et par Racine au XVIIème siècle. Le dramaturge français en fait une tragédie de la prédestination : en l'absence de Thésée que l'on tient pour mort, Phèdre a déclaré sa passion à son beau-fils Hippolyte. Le retour inattendu de son mari a surpris Phèdre ; sur les conseils de sa nourrice Oenone, elle a accusé son beau-fils d'avoir tenté de lui faire violence. Au moment où elle allait avouer la vérité à Thésée, elle a appris qu'Hippolyte aimait Aricie d'un amour partagé. Sa jalousie lui inspirera de garder le silence et Hippolyte mourra. Désespérée d'avoir été à l'origine de ce meurtre, Phèdre se donnera la mort. Guérin s'inspire de ce texte, même s'il prend des libertés par rapport à lui. Il a en effet rassemblé dans son tableau des personnages qui ne se trouvent pas réunis dans la pièce sauf pour le dénouement. La composition est dominée par les verticales et les horizontales. La silhouette d'Hippolyte à gauche forme un triangle rectangle auquel répond à droite un autre triangle rectangle composé par la silhouette assise de Phèdre. Le corps de Thésée est exactement parallèle à la diagonale du triangle de droite. Cette composition donne une impression de très grande stabilité. Le dessin joue un rôle extrêmement important, que ce soit dans la représentation des plis et du motif ornant les draperies ou dans l'évocation du mobilier et des armes. Au cours de leur formation, les peintres apprenaient également à réaliser des "têtes d'expression" ; c'est ainsi que le visage de Thésée évoque la colère, celui de Phèdre doit inspirer la terreur et la pitié (les deux ressorts de la tragédie classique) et celui d'Hippolyte la dénégation. La technique : Le support, une toile de lin au grain serré, a reçu plusieurs couches d'enduit passées en couches fines et poncées afin d'obtenir une surface lisse et sans grain, sur laquelle le peintre a travaillé avec une peinture très fluide ; il a dessiné avec ses pinceaux et obtenu des dégradés parfaits. Ce "faire porcelainé" ainsi que le réseau très important de craquelures sont caractéristiques du néo-classicisme

Source sujet représenté

tragédie ; Racine Jean : Phèdre (acte III)

Lieu de conservation

Bordeaux ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; achat ; Bordeaux ; musée des Beaux-Arts

Date acquisition

1858

Anciennes appartenances

coll. David Johnston. ; vente David Johnston (Lormont) 10/01/1854. adjugé à M. Alaux, rue de la Taupe (Bordeaux) n° 18

Numéro d'inventaire

Bx E 622 ; Bx M 6315

Commentaires

allègement des vernis (1963)

Exposition

1963, Bordeaux, Galerie des Beaux-Arts, Delacroix ses maîtres, ses amis, ses élèves, (n° 184)
- 1964, Tel Aviv, musée des Beaux-Arts, Les trésors des Musées de Bordeaux, (n° 67)
- 1992, Paris, Musée Eugène Delacroix, Guérin et Delacroix, (n° 17)
- 2002, Paris, cité de la musique, Aux sources du romantisme,

Bibliographie

Catalogue et estimation des tableaux du Musée de la Ville de Bordeaux, Bordeaux, s.d., (p. 19, n° 549)
- Guédy T., Musées de France et collections particulières, Paris, [1882 ou 1889], (p. 103, n° 499)
- Lacour P., Delpit J., Catalogue des tableaux, statues, etc. du Musée de Bordeaux. Nouvelle édition revue et augmentée des acquisitions faites jusqu'à ce jour par Gué O., Bordeaux, 1862, (supplt p. 5, n° 562)
- [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux, statues, etc. du Musée de Bordeaux, avec un supplément de [Gué O.], 1863, (p. 76, n° 562)
- [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux, statues, etc. du Musée de Bordeaux, avec un supplément de [Gué O.], Bordeaux, 1864, (p. 75, n° 562)
- [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux, statues, etc. du Musée de Bordeaux, avec un supplément de [Gué O.], Bordeaux, 1869, (p. 75, n° 562)
- [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux, statues, etc. du Musée de Bordeaux, avec un supplément de [O. Gué], Bordeaux, 1875, (p. 75, n° 562)
- [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux et statues, etc., du Musée de Bordeaux avec un supplément de [Gué O.], Bordeaux, 1877, (p. 75, n° 562)
- Vallet E., Catalogue des tableaux, sculptures, gravures, dessins, exposés dans les galeries du Musée de Bordeaux, Bordeaux, 1881, (p. 165, n° 499)
- Vallet E., Catalogue des tableaux, sculptures, gravures, dessins exposés dans les galeries du Musée de Bordeaux, Bordeaux, 1894, (p. 175, n° 603)
- Alaux D., Musée de Peinture de Bordeaux, Catalogue des tableaux, Bordeaux, 1910, (p. 89, n° 460)
- Vergnet-Ruiz J., Laclotte M., Petits et grands Musées de France, Paris, 1962, (p. 238)
- Schnapper A., "Copies, répliques, faux III L'âge classique. La copie institutionnelle", in Revue de l'art, Paris, n° 21, 1973, (p. 21)
- Rapetti R., Le Leyzour Ph., Le musée des Beaux-Arts de Bordeaux : Guide des collections, Bordeaux, 1987, (repr. p. 47.)

Copyright notice

© Bordeaux, musée des Beaux-Arts, © Direction des musées de France, 2002

Crédits photographiques

© Lysiane Gauthier ;

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Site associé

 

000PE023155

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-212 


Requête :   ((18) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0