Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 2
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

La Mort de Pline l'Ancien

Auteur/exécutant

LEGRAND DE LERANT Pierre Nicolas (auteur)

Précision auteur/exécutant

LEGRAND DE LERANT : Pont-l'Evêque, 1758 ; Berne, 1829 ; nationalité : Française

Ecole

France

Période création/exécution

4e quart 18e siècle

Millésime création/exécution

1799

Historique

Ce peintre énigmatique dont on ne sait presque rien, si ce n'est qu'il naquit à Pont-l'Evêque, mourut à Berne à l'âge de 71 ans et fut l'élève de Descamps, avait peint pour le Salon de 1799 une "Mort de Pline l'Ancien", qui devait sans doute être marquée par le retour à l'antique, ne serait-ce que par le choix du sujet, célèbre, emprunté à Pline le Jeune ("Lettres", 6-16 et 6-20). Malheureusement, il est désormais impossible de se faire une idée précise de ce tableau puisqu'il fut vendu aux enchères à Dijon le 4 décembre 1854 pour le compte du musée à un certain Morache moyennant la somme de 110 francs. En effet, le Conseil municipal avait fait en 1853 un rapport au ministre de l'Intérieur sur l'encombrement, le mérite nul et l'état de dégradation de 85 toiles des réserves du musée (Archives Municipales de Dijon, 4 R 1) ; le ministre donne son accord dans une lettre assez surprenante : "L'inutilité et le peu de mérite des tableaux dont il s'agit me paraissant suffisamment constatés par la délibération du Conseil Municipal et les Commissaires nommés à cet effet, je m'empresse Monsieur le Préfet, d'après votre proposition, d'en autoriser la vente et d'approuver l'emploi à faire de la somme qui en proviendra" (Archives de la Côte d'Or, XXXIII, T. 5). La somme obtenue par le produit de cette vente fut utilisée pour acheter les bordures qui manquaient à certaines toiles du musée. Si l'on ne peut connaître le style de ce tableau disparu, on peut néanmoins se référer aux critiques du Salon de 1799, ainsi qu'aux autres oeuvres conservées de l'artiste. Legrand semble, pour ce Salon, avoir voulu suivre la mode de l'époque : son idéal aurait été de réunir dans les tableaux qu'il expose, les sciences naturelles et l'antiquité, qui jouissaient alors d'une vogue prodigieuse. Le livret nous apprend qu'il voyait sur ce tableau "Pline étouffé par des vapeurs de soufre pendant qu'il étudie une éruption du Vésuve". La critique est sévère, parle de la "couleur sombre et étouffante du peintre" et conseille à l'artiste d'abandonner la composition pendant quelques années, de dessiner d'après nature, l'antique et les grands maîtres, ce qui lui évitera "des figures, comme dans la "Mort de Pline", sans tête...". Quelques tableaux mythologiques conservés au musée de Berne, notamment un "Prima et les siens pleurant Hector", montrent un artiste qui s'inspire de l'art de David, mais avec un esprit et un coloris différents. La touche est libre et le métier assez large : il marque une transition assez originale entre l'art du XVIIIe siècle et le Romantisme, avec, semble-t-il, un goût notable pour les effets rembranesques. (Notice d'Alain Roy extraite de "Les Envois de l'Etat au Musée de Dijon (1803-1815)", Paris, 1980)

Matériaux/techniques

peinture à l'huile, toile

Description

Peinture à l'huile sur toile

Dimensions

Dimensions Hauteur : 260 cm ; Largeur : 357 cm ; Hauteur (en cm) 260 ; Largeur (en cm) 357

Sujet représenté

scène historique (Pline l'Ancien, homme de sciences, sciences de la nature, agonie, homme, éruption, Vésuve)

Date sujet représenté

Romain impérial

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de l'Etat ; Versailles ; musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

Date acquisition

1812 entrée matérielle

Anciennes appartenances

Collection publique, Musée spécial de l'Ecole française, Versailles, 1800, 1812 ; Collection publique, musée des beaux-arts de Dijon, 1854

Numéro d'inventaire

Cat. 1842 n° 89 ; p. 108 (Cat. envois de l'Etat 1980)

Exposition

Salon, Paris, 1799 (p. 39-40, n° 200 : Prix d'encouragement)

Bibliographie

La Revue du Museum, Paris, 1799 (p. 28)
Le Journal des Arts, Paris, 1799 (non paginé)
Notice des tableaux, statues, bustes, bas-reliefs, vases, bronzes, antiquités, dessins, estampes, etc. exposés au Musée de Dijon, Dijon : Frantin imp., 1818 (n° 62)
Notice des objets d'arts exposés au Musée de Dijon, Dijon, Victor Lagier libraire, 1834 (n° 69)
Notice des objets d'arts exposés au Musée de Dijon et catalogue général de tous ceux qui dépendent de cet établissement, Dijon, Victor Lagier, 1842 (n° 89)
Notice des tableaux provenant des greniers du Musée de la ville de Dijon, et dont la vente aura lieu, aux enchères, par autorisation du Conseil municipal, le lundi 4 décembre 1854, à midi en la Salle de la Société philarmonique (Commissaire-priseur : M. Beaubois), Dijon, 4 décembre 1854 (n° 53)
Clément de Ris (L.), Les Musées de province, Paris, 1859 (tome I) - 1861 (tome II) (t. II, p. 370)
Clément de Ris (Louis), Les Musées de province : histoire et description, Paris, 1872 (p. 467)
Bellier de La Chavignerie (Emile) et Auvray (Louis), Dictionnaire général des artistes de l'Ecole française, Paris : Librairie Renouard, t. I, 1882 ; t. II, 1885 (t. I, p. 975)
Mirimonde (A.P. de), "Pierre-Nicolas Legrand, peintre franco-suisse", Gazette des Beaux-Arts, II, 1959 (p. 268)
Bardon (H.), "Les peintures à sujets antiques au XVIIIe siècle d'après les Livrets des Salons", Gazette des Beaux-Arts, 1963 (p. 234)
Roy (Alain), Les Envois de l'Etat au Musée de Dijon (1803-1815), Paris : Ed. Ophrys, 1980 (p. 108-109)

Rédacteur

Bardin Dominique

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Service des musées de France, 2017

 

Renseignements sur le musée

 

01370007806

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1800) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0