Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 8
Domaine

dessin

Titre

L'enlèvement de Proserpine ; Proserpine aux enfers (titre donné par André Bancel)

Auteur/exécutant

DESHAYS Jean-Baptiste (?)

Précision auteur/exécutant

Deshayes : Colleville, 1729 ; Paris, 1765

Ecole

France

Anciennes attributions

Vincent François (Crouchandeu) "l'aspect torturé de la composition explique l'attribution à Deshays. Toutefois, celui-ci se montre, dans sa veine ténébreuse, moins descriptif et plus évocateur." (André Bancel)

Période création/exécution

3e quart 18e siècle

Matériaux/techniques

papier, bistre

Dimensions

L. 38 cm ; l. 43.5 cm

Inscriptions

inscription

Précision inscriptions

inscription en bas à gauche : Vincent F.A.

Sujet représenté

scène mythologique (Proserpine, enlèvement, Pluton, démon)

Précision sujet représenté

une jeune femme, les bras en l'air, est entouré par des démons. Cette scène fait référence à l'enlèvement de Proserpine. Le roi des Enfers, Hadès-Pluton, amoureux de sa nièce Perséphone-Proserpine, fille de Déméter-Cérès et de Zeus- Jupiter, décide de l'enlever, un jour qu'elle cueille des fleurs, les parents de celle-ci s'opposant à leur mariage. Alertée par les cris de sa fille, Cérès arrive trop tard : Proserpine a disparu. Désespérée, elle erre sur la terre à sa recherche. Lorsqu'elle apprend que sa fille a été enlevée par son propre frère, furieuse, elle décide de ne plus remplir ses fonctions divines, jusqu'à ce que sa fille lui soit rendue. La terre devient alors stérile et les mortels commencent à mourir de faim. Jupiter, ému par leur détresse, finit par ordonner à Pluton de rendre sa captive. Mais celle-ci a avalé, lors de son séjour aux Enfers, des pépins de grenade du monde souterrain. Elle ne peut donc plus quitter le séjour des Morts. Un compromis est toutefois trouvé : Proserpine passera la moitié de l'année avec sa mère, sur terre, et l'autre avec Hadès, aux Enfers. Ce mythe explique le cycle saisonnier : quand Proserpine est absente, Cérès porte son deuil : aucune plante ne pousse ; c'est l'hiver. A contrario, quand elle est là, tout fleurit et prospère, ce sont le printemps et l'été.

Source sujet représenté

Ovide, Métamorphoses, V, 341-571; Homère, Hymnes homériques 39 - à Déméter, V. 1-2

Lieu de conservation

Perpignan ; musée Hyacinthe Rigaud

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; achat ; Perpignan ; musée Hyacinthe Rigaud

Date acquisition

1840

Anciennes appartenances

collection Palegry achetée le 24 septembre 1840

Numéro d'inventaire

840.2.19

Exposition

dessins anciens du musée Rigaud, musée Rigaud, Perpignan, du 1er au 24 juillet 1989 Perpignan la Baroque, Perpignan, musée Rigaud, du 20 juin au 1er septembre 2008

Bibliographie

Bancel André, Jean-Baptiste Deshays (1729-1765), Paris, Arthena ; catalogue raisonné des objets d'art et d'archéologie du musée de Perpignan, Perpignan, 157

Rédacteur

Claire Muchir

Copyright notice

© Perpignan ; musée Hyacinthe Rigaud, 2006, © Service des Musées de France, 2012

Crédits photographiques

© Claire Muchir, ville de Perpignan

 

demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

M0491001500

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1840) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0