Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 9
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Portrait d'un homme présentant une statuette

Auteur/exécutant

CHAMPAIGNE Jean-Baptiste de (attribué à)

Précision auteur/exécutant

CHAMPAIGNE : Bruxelles, 1631 ; Paris, 1681

Ecole

France

Période création/exécution

3e quart 17e siècle

Millésime création/exécution

1660 ; 1670

Historique

Cette toile passait, lors de son entrée au musée, pour figurer le Portrait du sculpteur Pierre Puget (Marseille, 1620 - Marseille, 1694). Elle a été attribuée successivement à Charles Le Brun (Paris, 1619 - Paris, 1690), puis à Hyacinthe Rigaud. L'oeuvre a ensuite été considérée comme un Portrait du sculpteur François Girardon (Troyes, 1628 - Paris, 1715). Ces identifications sont aujourd'hui totalement abandonnées par les spécialistes qui se sont récemment exprimés sur le tableau (Thierry Bajou et Geneviève Bresc-Bautier, communications écrites, 2000 et 2001). La comparaison de cette toile avec le Portrait de Pierre Puget par son fils François Puget (Toulon, 1651 - Marseille, 1707), et conservé au musée du Louvre , a remis en cause la première interprétation. De même Emmanuel Coquery (communication écrite, 2000), en comparant la toile d'Amiens aux portraits sûrs de Girardon par Jacques (ou Jacob) d'Agar (Paris, 1642 - Copenhague, 1715) et Gabriel Revel (Château-Thierry, 1643 - Dijon, 1712), a justement exprimé ses doutes à reconnaître ici l'effigie du sculpteur. Si la nature du modèle demeure, pour l'instant, incertaine, l'objet qu'il présente doit permettre de mieux cerner sa personnalité. Cette statuette est la réduction du fameux Christ rédempteur, ou Christ à la croix, de Michel-Ange (Caprese, 1475 - Rome, 1564), sculpté en 1518-1520, complété par une draperie de chasteté au XVIIe siècle, et conservé en l'église Santa Maria sopra Minerva à Rome. La petite sculpture représentée ici semble être en plâtre, plutôt qu'en marbre. La découpe nette des abattis (les bras et la croix) suggère, selon Coquery et Bresc-Bautier, qu'il peut s'agir d'un modèle nécessaire pour mouler ou pour fondre. Le portrait pourrait donc être celui de l'auteur de la réduction en bronze de la statuette. Cependant Coquery précise que l'on ne connaît aucune version en bronze réalisée d'après le chef-d'oeuvre de Michel-Ange, sinon par François Dusquenoy (Bruxelles, 1597 - Livourne, 1643), où la croix est remplacée par une colonne. Enfin le porte-mine et la règle posés devant la statuette autorisent aussi, selon Bresc-Bautier, à reconnaître éventuellement ici un dessinateur ou même un écrivain sur l'art désignant ce qui serait alors un petit modèle d'atelier et l'une de ses principales références personnelles. La présence d'un relief, figurant une nymphe portant une urne sur l'épaule, inspiré de Jean Goujon (Normandie ?,1510 - Bologne, vers 1566) dans le fond de la toile vient encore compliquer davantage la question. Traditionnellement considéré comme flamand, l'auteur du tableau est certainement un peintre français pour Coquery, qui n'envisage aucun nom plausible, mais discerne cependant " quelque chose de flamand". Pour Nicolas Sainte-Fare Garnot (communication orale, 2001) le tableau évoque Mathieu (Anvers, vers 1608 - Paris, 1660) ou Nicolas Plattemontagne (Paris, 1631 - Paris, 1706), alors que Thierry Bajou avance avec conviction le nom de Jean-Baptiste de Champaigne, neveu du fameux " peintre de Port-Royal ". Notice de Matthieu Pinette

Matériaux/techniques

peinture à l'huile, toile

Dimensions

Hauteur en cm 102 ; Longueur en cm 82

Inscriptions

annotation

Précision inscriptions

étiquette manuscrite, en haut à gauche, sur le châssis : N° 247 Eu

Sujet représenté

portrait d'inconnu (artiste, homme, à mi-corps, statuette)

Lieu de conservation

Amiens ; musée de Picardie

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; legs ; Amiens ; musée de Picardie

Date acquisition

1849

Anciennes appartenances

Collection privée, Sujol, 1849 ; Sujol

Numéro d'inventaire

M.P.205 ; M.P.221 (Ancien numéro)

Exposition

Amiens, hôtel de Ville, Exposition provinciale. Notice des tableaux et objets d'art, d'antiquité et de curiosité exposés dans les salles de l'Hôtel de ville d'Amiens, Amiens, Société des Antiquaires de Picardie,1860. (p. 267, n° 1556 (Charles Le Brun))

Bibliographie

Catalogue des ouvrages de peinture et sculpture exposés dans le Musée de Picardie, Amiens, 1875. (p. 56-57, n° 126 (Rigaud))
Catalogue raisonné et descriptif des ouvrages de peinture et de sculpture exposés dans le Musée de Picardie, Amiens, 1878. (p. 98, n° 126 (Rigaud))
Catalogue descriptif des tableaux et sculptures du Musée de Picardie, Amiens, Impr. Piteux Frères, 1899. (p. 157, n° 354 (école française, seconde moitié du XVIIe siècle))
Catalogue descriptif des tableaux et sculptures du Musée de Picardie, Amiens, Impr. Picarde, 1911. (p. 101, n° 413 (école française, seconde moitié du XVIIe siècle))
Pinette Matthieu, Peintures françaises des XVIIe et XVIIIe siècles des musées d'Amiens, Musée de Picardie / Somogy éditions d'art, 2006 (272 p. ; ouvrage accompagné d'un CD-Rom contenant l'intégralité des notices). (p. 28-29, ill. p. 29)

Rédacteur

Renaux Catherine

Copyright notice

© Amiens, musée de Picardie, © Service des musées de France, 2010

Crédits photographiques

© Fonds musée de Picardie, © Jeanneteau Marc

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

08120022302

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1849) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0