Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 2
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

ECCE HOMO ou PILATE PRESENTANT LE CHRIST AU PEUPLE

Auteur/exécutant

COSSIERS Jan

Précision auteur/exécutant

Anvers, 1600 ; Anvers, 1671

Ecole

Flandre

Lieu création / utilisation

Belgique ; Anvers (lieu d'exécution)

Période création/exécution

1er quart 17e siècle

Millésime création/exécution

1620 vers

Historique

Peint sur chêne, donc hors d'Italie, cet Ecce Homo, guère marqué par le caravagisme, ne peut être qu'antérieur au voyage romain de Cossiers de 1624-1626. D'autre part, il se situe nettement en marge de Rubens et se rattache en fait à un tout autre courant anversois, celui d'Abraham Janssens et d'Artus Wolffort et plus spécialement au groupe de peintres actifs à Saint-Paul d'Anvers vers 1615-1620 (Vinckenborch, De Bruyn, Matthijs Voet), d'où une proposition de datation précoce vers 1620

Matériaux/techniques

peinture à l'huile, chêne

Dimensions

H. 73.5, l. 54.5

Inscriptions

signé

Précision inscriptions

Jco f. (S.m.d.) (J et C étant emmêlés. La forme de cette signature est identique à celle d'autres Cossiers comme La Diseuse de bonne aventure de Valenciennes)

Sujet représenté

scène biblique (Ecce Homo : Jésus présenté au peuple, instrument de la Passion : Couronne d'épines, sceptre (roseau), en buste : nudité, Pilate, coiffe : à l'orientale, richesse)

Précision sujet représenté

Formule à mi-chemin entre le narratif et la dévotion, pas de parapet théâtral qui éloigne, pas de soldats bourreaux : piété intériorisée, concentration spirituelle sur le sanguinolent Christ victime, esprit d'immédiateté frappante correspondant aux idéaux de la Contre-Réforme. Dans sa formulation même (un Ecce Homo avec peu de figures vues à mi-corps dont un Pilate en turban oriental alors que c'est un gouverneur romain), le tableau est très proche d'un type italien très en vogue à la fin du 16e siècle et au début du suivant, soit le fameux Ecce Homo de Ludovico Cardi dit Cigoli (1559-1613), conservé à Florence au Palais Pitti et très souvent copié

Source sujet représenté

Nouveau Testament

Lieu de conservation

Paris ; musée du Louvre département des Peintures

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de l'Etat ; achat ; musée du Louvre département des Peintures

Date acquisition

1994

Anciennes appartenances

Mansard Emile,Villa Berio, San Remo (1933) ; antiquaire, Auxerre ; coll particulière (1988) ; galerie Bob Haboldt, Paris-New York ; vente étude Tajan, Paris, hôtel George V, 1994/03/29, n° 47, repr. en couleurs dans le cat. (comme Cossiers)

Numéro d'inventaire

RF 1994-20

Bibliographie

Musée du Louvre, nouvelles acquisitions du département des peintures, 1991-1995, Paris, 1996, p.79-82

Copyright notice

© direction des musées de France, 1999

Crédits photographiques

© R.G. Ojeda ; Réunion des musées nationaux - utilisation soumise à autorisation

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

00000104442

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39  

Lots de réponses :  


Requête :   ((47) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0