Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 4
Domaine

sculpture

Dénomination

statuette

Titre

Lion au serpent

Auteur/exécutant

BARYE Antoine Louis

Précision auteur/exécutant

BARYE : Paris, 1795 ; Paris, 1875

Ecole

France

Période création/exécution

2e quart 19e siècle

Millésime création/exécution

1845

Genèse

objet en rapport

Historique

Cette sculpture du "Michel-Ange des fauves", comme le surnommait Roger Ballu, en 1840, est une réduction de la pièce qui l'a rendu célèbre, "Le Lion au serpent", réalisé en plâtre en 1832, présenté au Salon de 1833, fondu en bronze en 1835 par Honoré Gonon, exposé au Salon l'année suivante et conservé aujourd'hui Musée du Louvre. Alfred de Musset écrivait à cette occasion dans La Revue des Deux Mondes : "Le lion en bronze de M. Barye est effrayant comme la nature. Quelle vigueur et quelle vérité ! Ce lion rugit, ce serpent siffle. Quelle rage dans ce mufle grincé, dans ce regard oblique, dans ce dos qui se hérisse ! Quelle puissance dans cette patte posée sur la proie ! Et quelle soif de combat dans ce monstre tortueux, dans cette gueule affamée et béante ! Où M. Barye a-t-il donc trouvé à faire poser de pareils modèles ? Est-ce que son atelier est un désert de l'Afrique, ou une forêt de l'Hindoustan ? " (cité par Eugène Guillaume dans la préface de l'ouvrage de Roger Ballu, 1890). De fait, représenter des animaux pour eux-mêmes, en ronde-bosse, avec cette perfection dans l'anatomie et ce réalisme dans le mouvement, pouvait bien être considéré comme une révolution dans un art où ils avaient toujours été des sujets d'accompagnement. Tôt célèbre, Barye a lui-même reproduit et commercialisé dans des formats variés ses créations à un très grand nombre d'exemplaires, à un point tel que paradoxalement, son oeuvre en est aujourd'hui méconnu. A quoi s'ajoute la vente de ses modèles par Emile Martin dès 1848, puis leur diffusion par Barbedienne après sa mort. Aucune date n'est connue pour ses oeuvres, sauf pour celles qui ont été présentées au Salon et il n'y a pas exposé de 1837 à 1850. Le bronze de la Donation Granville ne relève nullement de cette production industrielle. Glenn F. Benge (1975) voyait dans cet exemplaire, en raison du traitement des surfaces, non pas une réduction mécanique, mais une réplique faite par Barye vers 1845 au plus tôt. Le modèle apparaît dans le catalogue de vente des bronzes de l'artiste en 1847 sous le n° 66. Barye a donné plusieurs versions de cette sculpture avec des variantes dans des formats divers, aujourd'hui dispersées dans des collections publiques en France (Bayonne, musée Bonnat. Montpellier, musée Fabre. Paris, musée du Louvre. Reims, musée des Beaux-Arts) et à l'étranger (Baltimore, Museum of Art. New-York, Metropolitan Museum of Art) ainsi que dans de nombreuses collections privées. Et le rapprochement avec les combats de lions d'Eugène Delacroix montre bien l'existence d'un goût pour l'exotisme et singulièrement pour l'Afrique et l'Orient qui caractérise le mouvement "romantique". Poletti et Richarme (2000) ont depuis apporté des précisions dans les dates : "Le Lion au serpent n° 1" est édité vers 1838 dans une première version qui comporte une terrasse rocailleuse. Editée vers 1845, la seconde version -sur laquelle la date a été supprimée- est agrémentée d'un profil. Dans ces deux cas, le travail de surface est souvent modifié et présente cette calligraphie de la matière, nerveuse, très libre, presque abstrait, qui signe la production des années romantiques... Cette édition obtint un succès considérable. Les comptes Martin font apparaître entre juillet 1850 et mars 1857 28 épreuves vendues. Le présent exemplaire semble avoir été offert en 1854 par ses élèves à François Delsarte (1811-1871), professeur de chant très connu dont la fille Marie-Anne était elle-même sculpteur.

Matériaux/techniques

bronze

Description

Bronze, patine médaille

Dimensions

Hauteur (en cm) 26 ; Largeur (en cm) 35.5 ; Profondeur (en cm) 18

Inscriptions

signature ; inscription

Précision inscriptions

signature, à droite derrière la croupe : BARYE ; inscription, sur le devant de la terrasse : gravée : A M. Fçois DELSARTE ses Elèves RECONNAISSANTS 1854.

Sujet représenté

représentation animalière (lion, serpent, agression animale)

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; donation ; Dijon ; musée des beaux-arts

Date acquisition

1969 acquis ; 1976 entrée matérielle

Anciennes appartenances

Collection privée, Delsarte ; Collection privée, Schoeller André, ((?)) ; Collection privée, Prat Michel ; Collection privée, Granville Pierre et Kathleen, 1968

Numéro d'inventaire

DG 757 ; 1 (DG 1976)

Exposition

Passeurs d'art : Hommage à Pierre et Kathleen Granville donateurs du musée des Beaux-Arts de Dijon, Dijon : musée des beaux-arts, 18 novembre 2006 - 29 janvier 2007 (p. 36, fig. 24 p. 37)

Bibliographie

Ballu (Roger), L'oeuvre de Barye, Paris, 1890 (p. 175 (comprend une parution du Catalogue des bronzes de A.L. Barye, statuaire, Exposition universelle de 1865, n° 40 ou 41))
Lemoine (Serge), musée des beaux-arts de Dijon : Donation Granville : catalogue des peintures, dessins, estampes et sculptures, tome 1 : oeuvres réalisées avant 1900, Ville de Dijon, 1976 (n°1 reprod.)
La griffe et la dent. Antoine-Louis Barye (1795 - 1875) sculpteur animalier, Paris : Musée du Louvre, 1996 (p. 84)
Poletti (Michel) et Richarme (Alain), Barye : catalogue raisonné des sculptures, Paris : Gallimard, 2000 (A52 p. 175, reprod.)
Kjellberg (Pierre), Les Bronzes du XIXe siècle : dictionnaire des sculpteurs, Paris : Les Editions de l'Amateur, 2001 (p.78)

Rédacteur

Lévy Sophie

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Direction des musées de France, 2008

Crédits photographiques

© Dijon, musée des beaux-arts

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

Cet artiste aux Archives Nationales (base Arcade)

 

01370006395

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181  

Lots de réponses :  


Requête :   ((Schoeller) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0