Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 33
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Village soudanais

Auteur/exécutant

COTTET Charles

Précision auteur/exécutant

COTTET : Le Puy, 1863 ; Paris, 1925

Ecole

France

Période création/exécution

4e quart 19e siècle

Millésime création/exécution

1895

Historique

Cottet qui ne se résigna pas à peindre la Bretagne, dont il s'était fait pourtant une spécialité fort prisée de ses contemporains, voyagea beaucoup en quête de sensations neuves à introduire dans sa peinture. Chaque expédition lui fournit l'occasion d'affiner son métier et d'adapter sa technique aux contraintes nouvelles qu'offrent des horizons variés : " Or, on savait aussi que, chaque fois qu'il a considéré des paysages différents, M. Cottet a développé et varié une manière de voir et des formes qui lui sont personnelles : valeur des noirs, rapports des noirs à des tons tendres ou éclatants ; enroulement de nuages, arrêtes nettes, contours anguleux, lignes brisées de maisons, de voiles ; qualité tremblante des reflets, s'il faut rappeler des exemples. Que, d'autre part, il figure chaque pays nouveau au moyen de quelques formes et de quelques rapports nouveaux dont sa palette s'enrichit, intensité des verts, des rouges d'intérieurs bretons ; voiles carrées, coiffes, châles noirs, valeur des murs ; ou bien rapport des noirs à l'atmosphère éclatante et transparente de l'Egypte, pulvérisation stridente des rayons solaires. " L'attrait qu'exerce sur lui l'Orient prend une forme tangible dans sa peinture lorsque il obtient en 1894 une bourse de voyage ; il part le 5 novembre pour rentrer le 4 mars de l'année suivante. Après un bref passage par Venise, c'est en Egypte qu'il se rend où la découverte d'une lumière éclatante l'incite à reconsidérer les harmonies de sa palette. Le Village soudanais (Assouan 1895) montre la faculté d'adaptation d'un artiste qui jusque-là privilégiait des couleurs sombres et sourdes pour traduire l'ambiance de la Bretagne. Composée avec une grande simplicité, l'oeuvre est constituée de trois bandes superposées qui exaltent les contrastes violents du paysage. Le premier plan noyé dans l'ombre et rythmé de tombes et de rochers est peint dans des tons ocre, terre, gris bleuté et gris vert. Pour varier ses effets, Cottet met à profit la leçon impressionniste en réservant par endroit son support. Dans la partie intermédiaire, la lumière est portée par des couleurs vives savamment orchestrées. Sous un ciel aux douces harmonies de vert pâle et de rose, Charles Cottet restitue la qualité vibratoire de la lumière égyptienne à l'aide de tons stridents, jaune vif, orangé, carmin, fushia, ponctués de violets rompus. Les touches sont larges, juxtaposées à la manière impressionniste pour façonner la montagne ou bien truellées lorsqu'il s'agit de rendre les volumes lumineux des habitation. Ecrasé de soleil, chauffé à blanc, le paysage explose littéralement au centre de l'oeuvre, intemporel et majestueux. Au centre, deux infimes silhouettes d'hommes, hâtivement décrites, contribuent à donner au lieu toute sa grandeur. Il y a là un peu de cette Antiquité vivante chère à Delacroix, que Cottet dépeint aussi à la fin de 1894, dans Les Femmes Fellah (1894, Strasbourg, Musée d'art moderne et contemporain) saisies sur le même site au milieu des tombes, mais sous un angle de vue différent. Cependant dépassant l'esprit romantique de Delacroix, Cottet sait aussi percer le mystère de ce village, révéler sa beauté et son immédiate vérité. J.-P. M.

Matériaux/techniques

peinture à l'huile, papier (marouflé), bois

Description

peinture à l'huile, papier marouflé sur panneau

Dimensions

Hauteur en cm 32.3 ; Largeur en cm 41.5 ; profondeur 1.5 ; Hauteur avec cadre en cm 46.7 ; Largeur avec cadre en cm 54.6 ; Epaisseur avec cadre en cm 5

Inscriptions

signature ; inscription

Précision inscriptions

signature, en bas à droite, Ch. Cottet. ; inscription, en bas à gauche, 1 - Village soudanais. Assouan. Janv. 1895. 2 - (crayon bleu) 99992 ou 19992. 3 - 127. 4 - (au crayon ) n° 35. 5 - (au crayon bleu) 14. 6 - (au crayon noir) 03672. 7 - (idem) 138 ; étiquette, au dos, 1 - (à la plume) J. Allard / 71 rue des Capucines (?). 2 - (autocollante). 3 - trace d'une ancienne étiquette.

Sujet représenté

paysage (Assouan, village, tombeau, maison, personnage)

Etat de conservation

Etat moyen

Lieu de conservation

Le Havre ; musée Malraux

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; donation ; Le Havre ; musée Malraux

Date acquisition

2004

Anciennes appartenances

Senn-Foulds Hélène ; Collection SENN

Numéro d'inventaire

2004.3.25

Exposition

Charles Cottet, Algérie, Tunisie, Egypte, Islande, Paris, galerie Allard, 7-26 mai 1923
De Courbet à Matisse. Donation Senn-Foulds, Le Havre, musée Malraux, 13 mars-12 juin 2005

Bibliographie

Blanchard (Michèle), Haudiquet (Annette), Lefebvre (Géraldine), Mélot (Jean-Pierre), De Courbet à Matisse. Donation Senn-Foulds, Paris, Somogy Editions d'Art, 2005.

Copyright notice

© collection SENN, Le Havre, musée Malraux, © Direction des musées de France, 2005

Crédits photographiques

© KLEINEFENN

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

Cet artiste aux Archives Nationales (base Arcade)

Site complémentaire

Musées en Haute-Normandie

 

07200001999

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84  

Lots de réponses :  


Requête :   ((Senn-Foulds Hélène) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0