Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 22
Domaine

dessin

Titre

Homère déifié

Auteur/exécutant

INGRES Jean Auguste Dominique

Précision auteur/exécutant

né en 1780 ; mort en 1867

Ecole

française

Période création/exécution

3e quart 19e siècle

Millésime création/exécution

1865

Genèse

oeuvre en rapport

Matériaux/techniques

gouache ; mine de plomb ; pinceau ; lavis gris

Description

Pinceau, gouache et lavis gris sur mine de plomb. Signé et daté en bas à gauche à la plume, encre brune :J. A. D. Ingres inv. Pinxit Delineavit 1865. Nombreuses annotations à la mine de plomb. Textes calligraphiés en caractères grecs

Dimensions

H. en m 0,645 ; L. en m 0,855

Précision sujet représenté

Homère, Camoëns, Calamatta Luigi, Plutarque, Pline le Jeune, Tasso Torquato, Shakespeare William, Cicéron Marcus Tullius Cicero, Louis XIV roi de France, Médicis, François Ier roi de France, Léon X pape, Poussin Nicolas, David Jacques-Louis ; Ingres, Jean Auguste Dominique, L'Apothéose d'Homère ; Apothéose d'Homère

Lieu de conservation

Paris ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de l'Etat ; donation ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Date acquisition

1921

Anciennes appartenances

Vitta, baron
dernière provenance : Vitta, baron Joseph Raphaël

Numéro d'inventaire

RF 5273, recto

Commentaires

En 1840, Ingres, voulant faire graver le plafond de l'Apothéose d'Homère par son ami Calamatta, entreprit d'en faire une copie dessinée de grandes dimensions qu'il modifia à plusieurs reprises et qui, lorsqu'elle fut achevée en 1865, présentait une apparence assez éloignée de celle de la peinture du Louvre (Inv. 5417) et du premier dessin d'ensemble (notre n° 25 (RF 1447)). D'une part, le décor architectural a été puissamment renforcé (...). Mais surtout le nombre des personnages de toutes époques est multiplié, quasiment doublé, passant de quarante-deux à quatre-vingt-deux ! Certains écrivains préromantiques (le Tasse, Shakespeare, Camoens) ont été éliminés au profit de classiques dont Ingres affirme ici la prééminence : Pline, Plutarque, Cicéron, etc. Le siècle de Louis XIV est particulièrement célébré, avec la présence du Roi-Soleil à droite. Apparaissent également les Médicis de Florence, François 1er, le pape Léon X ; on reconnaît David, le maître d'Ingres, au premier plan en bas, derrière Poussin qui, le bras levé, désigne les peintres grecs. La juxtaposition hétéroclite des costumes (Longin, en bas à droite, détonne particulièrement au milieu du groupe des grands hommes du XVIIe siècle français) rend plus évident l'isolement de chaque personnage, et l'aspect quelque peu artificiel de l'ensemble ; mais Ingres y voyait sans doute une sorte de testament artistique. (L.-A. Prat, Ingres, Paris, Louvre, 5 Continents, 2004, (Cabinet des dessins ; 4), n° 55, p. 92)
Baron Joseph Raphaël Vitta ; don au Louvre en juin 1921, décret 24 novembre 1921.

Exposition

Exposition posthume d'Ingres, n° 168 - Exposition centennale de 1889 et de 1900 - Exposition Ingres, 26 avril - 14 mai, 1911, n° 239 - Exposition Ingres, 1921, n° 223.

Copyright notice

© musée du Louvre département des Arts graphiques, © Direction des Musées de France, 2005

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

Cet artiste aux Archives Nationales (base Arcade)

Site complémentaire

Base Inventaire des Arts graphiques

 

50350214913

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28  

Lots de réponses :  


Requête :   ((Vitta baron) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0