Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 21
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Portrait d'un architecte

Auteur/exécutant

TRINQUESSE Louis Roland (auteur)

Précision auteur/exécutant

TRINQUESSE : Paris, 1745 ; Paris, 1800 ; nationalité : Française

Ecole

France

Période création/exécution

2e moitié 18e siècle

Millésime création/exécution

1774 ; 1794

Historique

Ce portrait a tour à tour été identifié comme celui de Victor Louis, celui de Jacques-Denis Antoine et celui de Louis Lemit, trois architectes français de la fin du XVIIIe siècle. La première de ces identifications ne résiste pas à la comparaison avec les portraits authentiques de Louis ; les deux autres sont plus vraisemblables, en raison de la ressemblance avec les portraits gravés d'Antoine et de Lemit d'après Trinquesse (repr. dans l'article de J. Wilhelm), mais ni l'une ni l'autre n'est pleinement convaincante. On n'a pas identifié précisément le projet auquel travaille le modèle. C'est un fort bel exemple de portrait d'architecte à l'époque des Lumières, où les traits significatifs sont mis en évidence pour souligner les qualités de l'architecte et le statut de sa profession. Le costume et le mobilier raffinés soulignent la dignité sociale. Les livres et le compas, utilisés depuis la Renaissance comme attributs du savoir rationnel, équivalent à une profession de foi humaniste ; le dessin correspond au stade immatériel de la conception dans l'art de construire et place ainsi l'activité de l'architecte au premier rang de la hiérarchie idéaliste des arts et métiers. L'architecture est donc assimilée aux "arts libéraux", selon la tradition issue de la Renaissance ; mais, en même temps, l'expression mobile et chaleureuse, la bouche sur le point de parler, le regard tourné vers un spectacle invisible, le négligé de la toilette et de la coiffure, expriment une "sensibilité" et un "enthousiasme" dans le goût du temps. Le même programme de rigueur intellectuelle et d'imagination se retrouve, avec le même type de composition, dans de nombreux portraits d'artistes et d'architectes français peints sous Louis XVI ou pendant la Révolution, mais celui-ci se distingue par son caractère chaleureux et par son exécution brillante, qui font oublier ce que la pose et les attributs ont de conventionnel. Manifestement, Trinquesse connaît bien les portraits de Fragonard et se montre fidèle à leur exemple. (d'après une notice de Pierre Georgel, 1985). La date doit plutôt être lue 1794. Il s'agirait alors d'une des dernières oeuvres signées de l'artiste (communication orale Clara Dudézert, 22/03/2012 à MG)

Matériaux/techniques

peinture à l'huile, toile

Description

Peinture à l'huile sur toile ; Cadre en bois doré

Dimensions

Dimensions Hauteur : 130.5 cm ; Largeur : 97.2 cm ; Dim. hors tout (en cm) HAC 147.5 LAC 114.5 EPT 3 ; Hauteur (en cm) 130.5 ; Largeur (en cm) 97.2 ; Epaisseur du châssis (en cm) 2 ; Hauteur avec cadre (en cm) 147.5 ; Largeur avec cadre (en cm) 114.5 ; Epaisseur totale (en cm) 3

Inscriptions

signature, date

Précision inscriptions

signature, date, en bas à gauche : date peu lisible : L. R. Trinquesse Pix En 1794 [parfois lu 1774]

Sujet représenté

portrait (Antoine Jacques Denis, homme, architecte, sans pied, de trois-quarts, assis, accoudé, compas, table, équerre, dessin, élévation, livre, meuble de rangement)

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; achat ; Dijon ; musée des beaux-arts

Date acquisition

1984

Anciennes appartenances

Collection privée, Laurans Albert ; Vente, 1927, Paris, Hôtel Drouot, 18-19 mars, (n° 43 de la vente) ; Collection privée, Sigwalt Jacques

Numéro d'inventaire

1984-1-P

Commentaires

Pierre Pinon, professeur à l'Ecole d'Architecture de Paris-Belleville et conseiller à l'INHA, écrit en 2006 au MBA : "...j'ai découvert que le portrait d'architecte de Trinquesse était très probablement le portrait de Samson-Nicolas Lenoir, actif en Bourgogne avant sa carrière parisienne. Ce portrait est en effet très proche de celui peint par H.P. Danloux, conservé au Musée de Versailles. De plus, l'élévation dessinée, sur laquelle il appuie son compas, est tout à fait dans sa manière architecturale".

Exposition

Exhibition of French Art (1200-1900), Londres : Royal Academy 1932 (n° 596 )
Trois peintres bourguignons du XVIIIe siècle : Colson, Vestier, Trinquesse, Dijon : musée des beaux-arts, 1969 (n° 54 (Jacques-Denis Antoine))
David à Delacroix : La peinture française de 1774 à 1830, Paris, Grand-Palais, 1974 (n° 176 (Portrait de l'architecte Jacques-Denis Antoine))
Anciens et nouveaux, choix d'oeuvres acquises par l'Etat ou avec sa participation de 1981 à 1985, Paris : Grand-Palais, 1985 - 1986

Bibliographie

Wilhelm (J.), "Les portraits masculins dans l'oeuvre de Louis-Roland Trinquesse", Revue de l'Art, n°25, 1974 (pp. 58, 64, 65, repr. p.57 (Jacques-Denis Antoine))
"Principales acquisitions des musées en 1984", La Chronique des Arts, sup. à la Gazette des Beaux-Arts, n°1394, mars 1985 (n°31 repr. (erreur n° fig.))
Turpin (Catherine et Bernard), Marville et Saint-Sauveur. Une histoire de Marville-les-Bois, Saint-Sauveur, Bigeonnette et Levasville des origines à 1950, cbt édition, 2012 (repr. p. 58)

Rédacteur

Creuzet Laurent ; Bardin Dominique

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Dijon, musée des beaux-arts

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Site associé

 

01370004470

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26  

Lots de réponses :  


Requête :   ((n° 43) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0