Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 5
Domaine

dessin ; vie professionnelle ; hygiène - médecine - santé

Titre

Caricature du Professeur PONCET

Auteur/exécutant

DUCLOS Jean (dessinateur)

Précision auteur/exécutant

Jean Duclos (1891-1968) : né à Saint Alban (Loire), il est très tôt attiré par la curiosité des choses anciennes et par les arts. Dès l'âge de 12 ans, il participe à des fouilles sous la direction d'un cercle d'archéologues et de Jean Dechelette (conservateur du musée de Roanne) Devenu étudiant en médecine à Lyon, il s'attire une notoriété de "sculpteur de marrons". L'association des Etudiants voulant faire un salon, lui demande d'exposer ses oeuvres. Le succès est extraordinaire et Henri Béraud lui consacre deux colonnes en première page du Progrès. Des reproductions de ses oeuvres paraissent dans de nombreuses revues de Lyon et de Paris. Il devient l'ami de tous les grands peintres, journalistes ou romanciers de Lyon, où sa chambre qu'il nomme :"La piaule au vent" devient le rendez-vous de noms célèbres : Paul Lintier, Gabriel Chevalier, Louis Touchagues. Avec son vieil ami le Docteur Lucien Michel, directeur de la société "La Purée Noire", Jean Duclos dirige bientôt l'Association des Etudiants à Lyon. Ses qualités d'animateur et d'organisateur se traduisent dans les salons et revues. Fondateur du Salon des Humoristes de Lyon, ses dons d'artiste et de caricaturiste ne doivent pas masquer le grand médecin et universitaire que fut Jean Duclos. C'est sur les conseils d'Albéric Pont qu'il s'oriente vers la stomatologie et la chirurgie maxillo faciale. Il devient professeur à la faculté de médecine de Lyon puis chef du service de chirurgie maxillo-faciale à l'Hôtel-Dieu de Lyon où il créé le premier centre stomatologique et maxillo-facial civil de France. Il est également l'un des fondateurs de la Société d'Histoire de la Médecine de Lyon. Toute sa vie il reste un extraordinaire collectionneur, ardent et averti, d'objets anciens de toute nature.

Période création/exécution

2e quart 20e siècle

Millésime création/exécution

1928 avant

Historique

voir aussi : 001.1.200 et 001.1.201

Matériaux/techniques

papier (encre de Chine, encre blanche)

Description

4 dessins

Dimensions

L. 16,1 cm ; l. 25 cm

Inscriptions

signature ; inscription donnant l'identité du modèle ; dédicace ; texte (face)

Précision inscriptions

000.242 : -signature (premier dessin) : "J. DUCLOS" -inscription au bas de la feuille (deuxième dessin) : "Le professeur Poncet" 000.242 bis : signature "J. Duclos" 000.242 ter : texte au dos (troisième dessin) :"Au bon camarade de ... et de méd op. Bien amicalement J. Duclos" à l'avers texte du sommaire de la revue du Crocodile de juillet-août 1928 n° 4

Utilisation/destination

presse ; illustration

Précision utilisation/destination

Il s'agit d'une page extraite de la revue du Crocodile n° 4 juillet-août 1928

Sujet représenté

portrait charge (homme : moustache, médecin)

Précision sujet représenté

Antonin Poncet (1849-1913) : représenté de trois quart à droite. Cheveux et moustache blancs. Nez grossier sur lequel on distingue des verrues. Rides du front marquées et bajoues.
Né le 28 mars 1849 à Saint-Trivier-sur -Moignans (Ain) décédé subitement le 16 septembre 1913 dans son château de Culoz (Ain). Interne des hôpitaux de Lyon (1869). En 1870 il rejoint la première ambulance Lyonnaise dirigée par Léopold Ollier (pendant la guerre franco-allemande). Devient interne d'Ollier puis de Léon Tripier. Docteur en médecine de la faculté de Paris (1874), agrégé de chirurgie (1878) avec une thèse consacrée à "Lhématocèle rétro-utérine", Chirurgien major de l'Hôtel Dieu (1879), Professeur de médecine opératoire (1882-92), Professeur de clinique chirurgicale (1892-1913).
Il opéra le Président Sadi Carnot, en 1894, suite à l'attentat dont ce dernier fut victime à Lyon. Ce fut un chef d'école : il est surtout connu par ses travaux sur le goitre, l'actinomycose, les tuberculoses articulaires et sur le rhumatisme tuberculeux. Il le véritable chef de file et l'organisateur de la chirurgie antiseptique et aseptique à Lyon. Il fut le maître du professeur René Leriche. Président du Congrès français de chirurgie (Paris 1899). Directeur de la Revue de Chirurgie (1900). Membre de la société de chirurgie. Correspondant (1896) puis associé national de l'Académie de Médecine (1910), Officier de la Légion d'Honneur.

Lieu de conservation

Lyon ; musée des Hospices civils de Lyon

Statut juridique

propriété de l'établissement public ; don ; Lyon ; musée des Hospices civils de Lyon

Date acquisition

2001/03

Anciennes appartenances

001.1.202 Fonds Duclos 2001 001.1.202 bis et ter Fonds Duclos 1958

Numéro d'inventaire

2007.0.242.M ; 000.242 bis et ter

Commentaires

Même dessin que inv. 000.240 et 000.241 mais inversés

Bibliographie

La chirurgie à Lyon : les chirurgiens majors de l'Hôtel-Dieu de 1788 à 1913, Thèse soutenue le 14 juin 2005, 254

Rédacteur

Chantal ROUSSET-BEAUMESNIL ; Sergueï Piotrovitch d'Orlik

Copyright notice

© Musée des Hospices civils de Lyon, 2002, © Service des Musées de France, 2016

Crédits photographiques

© Joséphine Bitat ; © Laura Clerc & Maxence Colleau

 

Renseignements sur le musée

 

M1039000242

Notices :  

1   2   3   4   5   6  

Lots de réponses :  


Requête :   ((001) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0