Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 16
Domaine

dessin

Titre

Etudes pour le Paysage aux pêcheurs et pour le Paysage de l'Aqueduc (?)

Auteur/exécutant

GERICAULT Théodore

Précision auteur/exécutant

GERICAULT : Rouen, 1791 ; Paris, 1824

Ecole

France

Période création/exécution

1er quart 19e siècle

Millésime création/exécution

1817

Genèse

étude ; objet en rapport

Historique

Ce dessin est, avec ses deux vignettes dans la partie supérieure de la feuille, une étude pour le tableau, anciennement dans la collection new-yorkaise Huntington Hartford, "Paysage aux pêcheurs", également appelé "Grand paysage d'Italie au petit jour" ou encore "Le Matin" (Munich, Neue Pinakothek, inv. 14561). Deux autres dessins pour ce tableau sont connus : l'un est conservé au Fogg Art Museum (Cambridge, Mass., Harvard University, inv. 1965.287), l'autre au Musée Bonnat à Bayonne. Le "Paysage aux pêcheurs" fait partie d'une suite de trois tableaux consacrés aux trois "Heures du Jour" : le "Paysage à l'aqueduc" ("Grand paysage d'Italie au coucher de soleil" ou "Le Soir" New York, Metropolitan Museum of Art, inv. 1989.183) et le "Paysage à la tombe romaine" ("Grand paysage d'Italie par temps d'orage" ou "Le Midi", Paris, Musée du Petit-Palais, inv. Dut. 1170), qui sont assez proches de style et d'inspiration et possèdent des formats quasi identiques : ils auraient été exécutés par Géricault pour décorer la maison d'un ami à Villers-Cotterêts. Ces tableaux, desquels on peut rapprocher également le "Déluge" du Louvre, témoignent d'une certaine influence michelangelesque que tous les auteurs ont notée : ils évoquent aussi librement le genre du grand paysage historique et composé du XVIIe siècle, illustré par Poussin ou, comme le dit Clément (1879), "dans la manière du Guaspre". La date d'exécution de ces grands tableaux reste controversée. Lorenz Eitner (1971) a proposé de les situer vers 1815-1816, c'est-à-dire avant le départ de Géricault pour l'Italie. Mais Joanna Szczepinska-Tramer (1974), en s'appuyant sur les particularités iconographiques que ces oeuvres présentent, a pu établir avec beaucoup de perspicacité qu'elles ont été réalisées après que l'artiste fût revenu d'Italie. Ainsi, selon toute probabilité, cette feuille au graphisme nerveux et faisant apparaître, dans l'étagement des plans et de la construction des formes, ainsi que dans son inspiration, les préoccupations classicisantes de Géricault, aurait été exécutée soit pendant le séjour de Géricault en Italie, soit au moment de son retour en France. Sylvain Laveissière (cat. Exp. Géricault, Paris, 1991-92) a constaté que "si le dessin au crayon et le plus grand des deux à la plume préparent directement le "Paysage aux pêcheurs", le petit croquis à la plume semble bien être, comme le montre G. Tinterow (1990-91), une étude - la seule connue à ce jour - pour la montagne du "Paysage à l'aqueduc", qui aurait donc été conçu en même temps." ; en rapport avec : Géricault, Paysage aux pêcheurs, Géricault, Etude de paysages, Cambridge, Géricault, Etude de paysages, Bayonne, Géricault, Paysage à l'aqueduc

Matériaux/techniques

mine de plomb, crayon, plume, encre de Chine, papier

Description

Mine de plomb, crayon, plume et encre de Chine sur papier

Dimensions

Hauteur (en cm) 18 ; Largeur (en cm) 13

Sujet représenté

paysage (rocher, cours d'eau, personnage, feuillu)

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; donation ; Dijon ; musée des beaux-arts

Date acquisition

1969 acquis ; 1976 entrée matérielle

Anciennes appartenances

Collection privée, Sensier Alfred ; Vente, 1877, Paris, vente Sensier, 14 décembre, 1877, Paris, (n° 432) ; Collection privée, Destailleurs ; Collection privée, Dollfuss ; Vente, 1912, Paris, vente publique, 1912, Paris, (n° 50) ; Collection privée, Sartais Georges ; Collection privée, Trévise Duc de ; Collection privée, Dubaut Pierre ; Collection privée, Granville Pierre et Kathleen, 1956

Numéro d'inventaire

DG 242 ; 117 (DG 1976)

Exposition

Géricault, Rouen : musée des beaux-arts, 1924 (n°61)
Dessins, aquarelles et guauches par Géricault, Paris : Maurice Gobin, 1935 (n°29)
Galerie Bernheime-Jeune, 1937 (n°93)
Théodore Géricault, Winterthur : Kunstmuseum, 1953 (n°135)
Gros, Géricault, Delacroix, Paris : Galerie Bernheim-Jeune,1954 (n°36)
Dessins du musée des beaux-arts de Dijon, Paris, Musée du Louvre, 1976 (n° 37, reprod. p. 61)

Bibliographie

Huggler (Max), Two Unknow Landscapes by Géricault, Burl.ington Magazine, n°617, août 1954 (p. 234, reprod. fig 4)
Lemoine (Serge), musée des beaux-arts de Dijon : Donation Granville : catalogue des peintures, dessins, estampes et sculptures, tome 1 : oeuvres réalisées avant 1900, Ville de Dijon, 1976 (n° 117, reprod.)
Lebel (Robert), "Géricault, ses ambitions monumentales et l'inspiration italienne", L'Arte, t. LIX, 1960 (p.327 et suiv., reprod.)
Géricault, Los Angeles : County Museum of Art, 1971 (cité sous le n°30)
Szczepinska-Tramer (Joanna), Recherche sur les paysages de Géricault, BSHAF, 1973, Paris, 1974 (p.299 et suiv.)

Rédacteur

Creuzet Laurent

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Direction des musées de France, 2008

Crédits photographiques

© Dijon, musée des beaux-arts

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

01370010365

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1956) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0