Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 8
Domaine

sculpture

Dénomination

bas-relief

Titre

Feuille de chou

Auteur/exécutant

MESSAGIER Jean

Précision auteur/exécutant

MESSAGIER : Paris, 1920 ; Montbéliard, 1999

Ecole

France

Période création/exécution

3e quart 20e siècle

Millésime création/exécution

1972

Historique

Le thermoformage a été employé sur une vaste échelle pour la première fois au Festival d'Automne en 1972 au Grand Palais. A ce propos, Messagier déclare : "(..)Devant leur spectacle, les gens n'ont que deux solutions : rester pétrifiés dans une sorte de féérie délirante ou les voler. J'ai alors installé une petite machine et les gens emportaient avec eux un morceau de la construction de la " Conversation des framboises". J'avais défini ce que je voulais transmettre à travers elle. Ecoutez les conversations des framboises qui donnent toutes les informations sur les laitues batavias, sur le dernier Mandrake, sur le Palais des Odeurs du 10 juin, sur ertz un, sur douze collines respirantes, les bourdonnement, les pneumatiques franc-comtois, le réglage des machines à horizons, sur des morceaux de septembre, sur cent mille sauterelles et dix-huit mille bourdons, sur les radis réveillés. C'était pour moi une occasion de magnifier tout ce que j'avais à exprimer et de structurer la règle. Les gens et les enfants l'ont très bien compris" (D. Meiller et P. Le Nouëne, 1975). Depuis, le thermoformage a été utilisé pour le Znup, lors d'une fête à la Z.U.P. de Montbéliard en 1973 et pour les carnavals de Montbéliard en 1974 et 1975.

Matériaux/techniques

vinyle

Description

Thermoformage en polychlorure de vinyl ; Les premiers thermoformages datent de 1971. Ce sont en quelque sorte des multiples d'un faible prix de revient et dont le tirage peut être illimité. Sur le moule, réalisé à partir d'une forme en plâtre, de la machine à thermoformer, on applique une feuille de polychlorure de vinyl qui est chauffée jusqu'à ce qu'elle garde l'empreinte de la forme. Le polychlorure de vinyl existe en plusieurs épaisseurs, plus ou moins transparentes et en plusieurs couleurs, permettant des effets très variés. Messagier en tire des bas-reliefs qui sont le prolongement à la fois de sa sculpture et de sa peinture et éclairent l'une et l'autre.

Dimensions

Hauteur (en cm) 37.2 ; Largeur (en cm) 26.6

Inscriptions

dédicace, signature

Précision inscriptions

dédicace, signature en bas à droite : Pierre Kathleen Messagier

Sujet représenté

représentation végétale (feuille, chou)

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; donation ; Dijon ; musée des beaux-arts

Date acquisition

1976

Anciennes appartenances

Collection privée, Granville Pierre et Kathleen, (Offert par l'artiste. Faisait partie d'un tirage illimité. Chaque exemplaire était gratuit et réalisé dans le cadre de la "Conversation des Framboises" à Paris au Grand Palais lors du festival d'automne en 1972.)

Numéro d'inventaire

DG 829 bis ; 462 (DG 1976)

Bibliographie

Lemoine (Serge), musée des beaux-arts de Dijon : Donation Granville : catalogue des peintures, dessins, estampes et sculptures, tome 2 : oeuvres réalisées après 1900, Ville de Dijon, 1976 (n° 462, reprod.)

Rédacteur

Van Houteghem Sophie

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Direction des musées de France, 2008

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

01370017768

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9  

Lots de réponses :  


Requête :   ((Automne) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0