Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 492
Domaine

archéologie ; gallo-romain ; croyances - coutumes ; sculpture ; épigraphie

Dénomination

bloc

Titre

Bloc avec Dioscures

Lieu création / utilisation

France, Alsace (lieu de création)

Période création/exécution

1er quart 3e siècle

Epoque/style/mouvement

gallo-romain

Historique

Une sculpture, également sur bloc de format carré et reprenant très exactement le même schéma iconographique, est conservée au Musée de Bonn (Espérandieu VIII, 1922, 6508). Un Dioscure nu, debout de face, tient son cheval par la bride et s'appuie de l'autre main sur une lance. Un autre exemple bien conservé, aux dimensions quasiment identiques à celui de Brumath, existe également dans les collections du Musée de Spire (Espérandieu VIII, 1922, 5953).

Découverte/collecte/récolte

France ; Bas-Rhin ; Brumath (lieu de découverte) ; travaux ; (SCHOEPFLIN, Jean-Daniel, découvreur)

Précision découverte/collecte

RINCKENBERGER Alice, Collecte avant 1736 ; RIFF, Adolphe (inventeur) ; 1913 (invention du site)

Matériaux/techniques

grès (rose), taillé, bas-relief

Description

Ce bloc quadrangulaire, à quatre faces à bordure moulurée, a été fortement endommagé en 1870. La sculpture a partiellement éclaté sous l'action du feu et seuls deux éléments ont pu être récupérés dans les décombres de l'incendie de la Bibliothèque. La Fortune debout, vêtue d'une tunique descendant jusqu'à mi-mollets et drapée dans un manteau, tient une corne d'abondance au creux du bras gauche et s'appuie de la main droite sur un gouvernail. Le haut du corps a disparu. À sa gauche se tient un génie, vêtu simplement d'un manteau drapé en oblique sur le torse et l'abdomen. Il porte lui aussi une corne d'abondance et incline une patère au-dessus d'un autel enflammé. Chaque face latérale est sculptée d'un Dioscure (sur l'une Castor, sur l'autre Pollux) représenté debout à côté de son cheval, tenant la bride d'une main et s'appuyant de l'autre sur une lance. Bien que ces deux reliefs soient très partiellement conservés aujourd'hui, une gravure publiée par Schoepflin nous en restitue une vision plus complète. Le bloc comportait également à l'origine une inscription, qui a disparu au cours de l'incendie.

Dimensions

Hauteur en cm 38 ; Largeur en cm 45 ; Epaisseur/Profondeur en cm 40

Inscriptions

inscription (latin)

Précision inscriptions

inscription votive : Inscription aujourd'hui disparue. : I O M / ET IUNONI / REGI [....] ELUC / INIVS. VICT/ VRVS EX. V : I(ovi) O(timo) M(aximo) / et Iunoni / Regi[na]e Luc / inius Vict / urus ex v(oto), traduction : A Jupiter très bon et très grand et à Junon reine, Lucinius Victurus a érigé ce monument à la suite d'un voeu.

Utilisation/destination

pratique votive

Sujet représenté

figure mythologique (Dioscure, cheval, corne d'abondance)

Etat de conservation

Mauvais état ; Incomplet

Lieu de conservation

Strasbourg ; musée archéologique

Statut juridique

propriété de la commune ; Strasbourg ; musée archéologique

Anciennes appartenances

Collection privée, SCHOEPFLIN, Jean-Daniel, Strasbourg, (La pièce est entrée dans la collection Schoepflin avant 1736.)

Numéro d'inventaire

MAS 2424 ; 5540 (Espérandieu)

Bibliographie

ESPERANDIEU, Emile, Recueil général des bas-reliefs, statues et bustes de la Gaule romaine, tome VII, Gaule germanique, 1ère partie, Germanie supérieure, Paris, 1918 (n° 5540)
SCHOEPFLIN Jean-Daniel, Alsatia Illustrata, Colmar, 1761 (tome 1, p. 471, pl. I, n°1-3)
OBERLIN, Jérémie Jacques, Museum Schoepflini, III Vasarium, 1773 (p. 12-13)
SCHOEPFLIN, Jean-Daniel, L'Alsace illustrée ou recherches sur l'Alsace pendant la domination des Celtes, des Romains, des Francs, des Allemands et des Francais, trad. de L.W Ravenez, Mulhouse : F. Perrin, impr., 5 vol., 1849-1851 (tome 2, p. 62, pl. I, n° 1-3)
Bulletin Monumental, I, 1834 (p. 44 (SCHWEIGHAEUSER))
RING, Maximilien de, Mémoire sur les établissements romains du Rhin et du Danube, Strasbourg, 1852 (2 vol.) (tome II, p. 86)
MORLET, Colonel A. de, "Notice sur les voies romaines du département du Bas-Rhin (arrondissements de Strasbourg, de Saverne et de Wissembourg)", Bulletin SCMHA, 1ère série, t. IV, 1861, p. 38-103 (p. 81-82)
BRAMBACH, Wilhelm, Corpus Inscriptionum Rhenanarum, Eberfeld, 1867 (p. 341, n° 1899)
STRAUB, Alexandre, "Souvenirs et restes d'anciens monuments disparus en Alsace depuis le XVIIIe siècle", Bulletin SCMHA, 2e série, XIII, 1888, p. 361-377 (p. 367, n° 14)
HATT, Jean-Jacques, Sculptures antiques régionales, Strasbourg, Inventaire des collections publiques françaises, tome 9, Paris, éd. RMN, 1964 (n° 97)
FLOTTE, Pascal , FUCHS, Matthieu, Carte archéologique de la Gaule - Le Bas-Rhin 67/1, 2000 (p. 231, fig. 114)

Rédacteur

SCHNITZLER Bernadette ; OSTHEIMER Florent

Copyright notice

© Strasbourg, musée archéologique, © Service des musées de France, 2016

Crédits photographiques

© Bacher

 

Renseignements sur le musée

 

00150030724

Notices :  

401   402   403   404   405   406   407   408   409   410   411   412   413   414   415   416   417   418   419   420   421   422   423   424   425   426   427   428   429   430   431   432   433   434   435   436   437   438   439   440   441   442   443   444   445   446   447   448   449   450   451   452   453   454   455   456   457   458   459   460   461   462   463   464   465   466   467   468   469   470   471   472   473   474   475   476   477   478   479   480   481   482   483   484   485   486   487   488   489   490   491   492   493   494   495   496   497   498   499   500   501   502   503   504  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-504 


Requête :   ((Strasbourg) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0