Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 5
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Etude pour le "Radeau de la Méduse" (Copie d'après Géricault)

Auteur/exécutant

anonyme (auteur) ; GERICAULT Théodore (d'après)

Précision auteur/exécutant

GERICAULT : Rouen, 1791 ; Paris, 1824 ; nationalité : Française

Ecole

France

Anciennes attributions

Ancienne attribution : GERICAULT Théodore, Pierre Granville

Période création/exécution

18e siècle ; 19e siècle

Genèse

copie ; oeuvre en rapport

Historique

Selon Charles Clément, le premier biographe de Géricault, "Géricault avait retrouvé le charpentier de la Méduse (...) et lui avait faire un petit modèle du radeau qui reproduisait tous les détails de la charpente avec la plus scrupuleuse exactitude... ". Cette séduisante hypothèse d'un tableau réalisé d'après maquette ne fut toutefois pas retenue par L. Eitner (1971) malgré le réalisme de l'embarcation de fortune des naufragés, agrémentée ici d'une petite voile dérisoire, et l'absence de figure humaine, à l'inverse de toutes les autres études préparatoires du célèbre tableau exposé au Salon de 1819. S'appuyant sur des radiographies effectuées par le Laboratoire du Louvre en 1987 qui révélèrent que le ciel, la mer et le radeau étaient de la même main, Pierre Granville penchait pour une attribution à Géricault. Selon lui, l'artiste aurait réalisé cette étude au printemps 1818, soit avant l'exécution du dessin à la plume intitulé "Le Radeau à l'abandon" (Poitiers, musée des Beaux-Arts) et de son voyage éclair au Havre pour étudier les effets de ciel et de mer. Sylvain Laveissière (1998) proposa plus prudemment la mention "d'après Géricault", sous laquelle ce tableau figure toujours actuellement. Le succès considérable de ce chef-oeuvre emblématique de Géricault a suscité, on le sait, bien des copies, notamment de la part de Delacroix qui posa d'ailleurs pour l'une des figures de naufragés. La touche vigoureuse et grasse de cette étude à la composition très maîtrisée semble en tous les cas indiquer qu'il s'agit là de l'oeuvre d'un artiste confirmé. (Notice de Sophie Barthélémy, 2009) ;
voir aussi : Etude d'après le radeau de la Méduse (copie d'après Géricault) (DG 104) ; en rapport avec : Géricault, Etude d'hommes pour le "Radeau de la M., Géricault, Le Radeau de la Méduse, Paris

Période original copié

19e siècle

Matériaux/techniques

peinture à l'huile, toile

Dimensions

Dimensions Hauteur : 40 cm ; Largeur : 68 cm ; Hauteur (en cm) 40 ; Largeur (en cm) 68 ; Hauteur avec cadre (en cm) 51.5 ; Largeur avec cadre (en cm) 81 ; Epaisseur avec cadre (en cm) 5

Sujet représenté

paysage (radeau, mer, ciel, naufrage)

Précision sujet représenté

Naufrage de la "Méduse", frégate de la marine royale

Date sujet représenté

1816/07

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; donation ; Dijon ; musée des beaux-arts

Date acquisition

1986

Anciennes appartenances

Collection privée, Lauth-Sand Aurore ; Collection privée, Goetz Richard ; Collection privée, Gobin Maurice ; Vente, 1960, Paris, Hôtel Drouot, 9 juin, 1960, Paris, (n° 166) ; Collection privée, Braive ; Collection privée, Granville Pierre et Kathleen

Numéro d'inventaire

DG 86-70 ; 70 (DG 1986)

Exposition

Théodore Géricault, Winterthur : Kunstmuseum, 1953 (n°84)
Théodore Géricault, Kamakura : Musée d'Art Moderne, Kyoto : Musée National d'Art moderne, Fukuoka : musée des beaux-arts, 1987 - 1988 (n° 18)
L'Oeuvre du Mois : Bicentenaire du naufrage de la Méduse, Dijon : musée des beaux-arts, juin 2016 (Rédaction fiche Rémi Cariel) (fig. 3)

Bibliographie

Grunchec (Ph.), Tout l'oeuvre peint de Géricault, Paris, 1978 (A 203 (attr. à))
Lemoine (Serge), Troisième Donation Granville, 14 juin 1986, Musée des Beaux-Arts de Dijon, Dijon, 1986 (n°70, fig. 7)
Granville (Pierre), "Sublimation du fait divers dans la peinture de Géricault", Revue du Louvre, 4 -1987 (pp. 281-282, fig. 9)
Lankheit (Klaus), Revolution und Restauration, 1784-1855, Cologne, 1988 (p.157, reprod.)
Passeurs d'art : Hommage à Pierre et Kathleen Granville donateurs du musée des Beaux-Arts de Dijon, Dijon : Musée des Beaux-Arts, 2006 (p. 27)

Rédacteur

Valcauda Sophie ; Bardin Dominique

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© François Jay - musée des beaux-arts de Dijon

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

01370002667

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9  

Lots de réponses :  


Requête :   ((n° 166) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0