Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 17
Domaine

costume - accessoires du costume

Dénomination

fichu

Auteur/exécutant

anonyme

Période création/exécution

4e quart 18e siècle

Millésime création/exécution

1790 vers

Epoque/style/mouvement

époque Louis XVI ; époque Directoire ; époque Consulat ; époque premier Empire

Historique

D'après A. Grill-Mariotte (18/12/2008)

Matériaux/techniques

toile (coton), imprimé, cousu à la main

Description

Fichu en pointe en toile de coton blanche imprimée au centre d'un semis de feuillages et de petites fleurs roses en tiges, motif complété dans les bordures de la pointe par une guirlande végétale formée par des feuillages et des fleurs roses en boutons ou épanouies. Ce genre de décor est caractéristique des mouchoirs de cou fabriqués à la manufacture de Jouy dans les années 1790 mais la relative simplicité du décor avec une seule variété de fleurs indique peut-être une production dans une autre fabrique dans le goût de Jouy durant les mêmes années. L'utilisation du fichu en pointe est certainement postérieure, les fichus étant toujours imprimés en carré

Dimensions

Dimensions hors tout en cm LO 88.5, l. 194

Utilisation/destination

vêtement féminin

Précision utilisation/destination

L. Vermot-Gauchy, le 17/04/2008 : Le fichu est une pièce textile du costume traditionnel arlésien portée dès le 18e siècle. Il peut être uni ou orné de motifs colorés, brodés ou imprimés, parfois bordé de dentelle ou de franges. Même si la manière de le disposer a évolué, des constantes peuvent être soulignées du 19e à nos jours. Pour commencer, qu'il soit carré ou triangulaire, le fichu est toujours porté sur les épaules en triangle (si le fichu est carré, il est donc plié en deux). Le fichu a aussi été de tous temps plissé dans sa partie supérieure pour former ce que les arlésiennes nomment le " bénitier ". Celles qui portent le costume actuellement réalisent cinq plis qu'elles fixent à l'aide d'épingles et d'un petit carton. Ensuite, pour un meilleur maintien, la pointe du fichu, qui arrive au niveau de la taille, est fixée dans le dos par des épingles (aujourd'hui, trois). Enfin, les extrémités du fichu sont rabattues sur les épaules pour être ramenées et fixées sur le devant du corsage

Etat de conservation

En 2010 : Etat moyen ; Complet

Lieu de conservation

Arles ; museon Arlaten

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; achat ; Bouches-du-Rhône ; museon Arlaten

Date acquisition

2007

Anciennes appartenances

Collection privée, CICCULLO Michel (prêtre et collectionneur)

Numéro d'inventaire

2007.15.23

Rédacteur

VALLEE Ghislaine

Copyright notice

© Arles, museon Arlaten, © Service des musées de France, 2010

Crédits photographiques

© NORMAND Sébastien - utilisation soumise à autorisation

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Site du musée

 

09020058096

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98  

Lots de réponses :  


Requête :   ((prêtre et collectionneur) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0