Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 27
Domaine

estampe

Titre

Hercule et Antée

Auteur/exécutant

MANTEGNA Andrea (graveur, d'après) ; anonyme

Précision auteur/exécutant

MANTEGNA : Padoue, 1431 ; Mantoue, 1506 ; nationalité : Italienne

Ecole

Italie

Historique

Premier graveur, d'après Andrea Mantegna en 1497 ; Ce graveur anonyme a été distingué des autres graveurs de l'école de Mantegna et des copistes, par la qualité de ses oeuvres. Il aurait réalisé la première version des gravures, d'après les compositions originales de l'artiste. Certains historiens envisagent même que les gravures attribuées à Mantegna soient les oeuvres de ce graveur professionnel engagé pour reproduire les dessins du maître, sous ses directives. La composition très dépouillée met en valeur les qualités formelles et spatiales du groupe. Seuls les deux combattants sont figurés. Hercule de face, qui s'était aperçu que le géant fils de Neptune et de la terre, perdait ses forces lorsqu'il ne touchait plus la terre, le soulève et l'étouffe. Fils de Jupiter et d'une mortelle, Hercule dut accomplir de nombreux exploits pour accéder à l'immortalité dont les plus connus les Travaux d'Hercule, et quelques autres rattachés à la légende du héros tel son combat avec le géant Antée, connurent la faveur des artistes de la Renaissance, sensibles à la signification du thème, et à la représentation du nu masculin en action. Dès le Moyen Âge le héros est en effet associé à une vertu cardinale, la Force ou le Courage; et considéré même comme une préfiguration du Christ. Sa célébrité et son attrait moral, se reflète jusque dans le prénom de princes italiens de la famille d'Este, notamment le premier duc de Ferrare, Ercole Ier d'Este (1433-1505), auquel semble dédiée la gravure Hercule et Antée. L'inscription DIVO HERCVLI INVICTO, signifiant approximativement " au divin et invincible Hercule "-le datif impliquant qu'il s'agit d'une dédicace-, apparaît sur plusieurs gravures et dessin, et avec des variantes sur des médailles et des monnaies. Mantegna inspiré par la figure emblématique du héros, lui consacra quinze compositions, les plus renommées étant celles de la Camera degli Sposi au Palazzo Ducale à Mantoue, réalisées pour Ludovico Gonzaga (1460), avec au-dessus de la porte d'entrée, Hercule et Antée combattant. C'est ce thème, très prisé des humanistes, qui y voyait le triomphe de la vertu sur le vice, de la chasteté sur la luxure, ou encore de l'esprit sur la matière, que Mantegna privilégia, parfois en innovant comme dans l'estampe exposée, où Hercule et Antée sont situés face à face. L'Antiquité classique n'offre pas d'exemple de cette attitude. Trois estampes, adaptations de celle-ci, deux par des italiens, Giovanni Antonio da Brescia et Nicoletto da Modena, une autre en contrepartie par l'aquafortiste allemand, Hieronymus Hopfer, actif à Augsbourg vers 1520, témoignent du succès de la gravure. (Gisèle Lambert)

Période original copié

4e quart 15e siècle

Matériaux/techniques

papier vergé (filigrané), burin

Description

Gravure au burin sur papier

Dimensions

Hauteur hors tout en cm 30.8 ; Largeur hors tout en cm 21.6

Inscriptions

inscription concernant la représentation (latin)

Précision inscriptions

inscription concernant la représentation : DIVO HERCVLI INVICTO, traduction : L'invincible dieu Hercule ; filigrane : rond, dans l'arbre. Proche du Briquet 2915 ou 2927

Sujet représenté

scène mythologique (Hercule, Antée, combat, homme, nu)

Lieu de conservation

Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; ancien fonds ; Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Date acquisition

date d'acquisition inconnue

Numéro d'inventaire

77.002.0.51 ; 77.R.2011.0306 (N° récolement)

Exposition

STRASBOURG, Les dieux comme les hommes, 2003 (Palais Rohan)

Bibliographie

Cat expo STRASBOURG Les Dieux comme les ho. 2003 (p. 210)
LAMBERT, Gisèle, Les Premières gravures italiennes, Quattrocento, début du Cinquecento, Paris, BNF, 1999. (n°422)
Andrea Mantegna, Suzanne Boorsch et David Landau (dir.), catalogue de l'exposition présentée à Londres, Royal Academy of Arts/New York, Metropolitan Museum of Art, Paris, Electa, 1992. (n°93)
The Illustrated Bartsch, 1978- (n°25006.020)
HIND, Arthur M., Early Italian Engravings, Londres, 1938-1948 (vol. V, p. 25 n°17)
Adam BARTSCH, Le Peintre graveur, Leipzig, 1866-1876 20, in 12° (vol. XIII, p. 237 n°16)

Rédacteur

SIFFER Florian

Copyright notice

© Strasbourg, cabinet des estampes et des dessins, © Service des musées de France, 2014

Crédits photographiques

© Mathieu Bertola, Service photographique des Musées de Strasbourg

 

Renseignements sur le musée

 

00130101467

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54  

Lots de réponses :  


Requête :   ((Mantegna Andrea) :AUTR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0