Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 76
Domaine

dessin

Titre

L'entrevue de Tilsitt : Napoléon et Alexandre Ier sur le Niémen

Auteur/exécutant

VERNET Carle

Précision auteur/exécutant

né en 1758 ; mort en 1836

Ecole

française

Période création/exécution

4e quart 18e siècle ; 1ère moitié 19e siècle

Matériaux/techniques

mine de plomb ; lavis sépia

Description

Mine de plomb et lavis de sépia

Dimensions

H. en m 0,355 ; L. en m 0,625

Précision sujet représenté

Bonaparte Napoléon, Alexandre Ier (Pavlovitch) empereur de Russie ; Niémen ; Tilsitt ; Entrevue de Tilsitt

Lieu de conservation

Rueil-Malmaison ; musée national des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de l'Etat ; legs ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Date acquisition

1938

Anciennes appartenances

Delaroche ; Vernet, Philippe, Mme
dernière provenance : Delaroche Vernet, Mme Philippe

Numéro d'inventaire

RF 29122, recto

Dépôt/changement affectation

dépôt ; Rueil-Malmaison ; musée national des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau

Commentaires

Cette scène de la rencontre au milieu du Niémen vue sous deux angles différents (voir le RF 29122) pose un problème d'attribution. Les inventaires du Cabinet des Dessins les ont, en effet, enregistrés sous une attribution à Carle Vernet et il y a effectivement dans ses dessins de troublantes similitudes avec le style de ce dernier. Les chevaux en particulier semblent des copies littérales de ceux de Carle. Mais on peut trouver une certaine gaucherie dans les personnages, mal campés sur le sol, aux corps trop allongés, aux gestes maladroits ; il y a même une certaine naïveté dans la composition du dessin RF 29122, qui aligne les figures comme des petits soldats de plomb. Surtout il ne semble pas y avoir de raison de douter de l'authenticité de la signature. Ces dessins contemporains de l'événement, ont sans doute été exécutés par le jeune Horace d'après des récits de témoins oculaires. Ils comptent parmis les premiers dessins connus de l'artiste, alors âgé de 18 ans (Vernet reçut ses premières commandes à onze ans...). Ils montrent clairement combien le style d'Horace est à ses débuts, étroitement tributaire de celui de Carle. (Ph. Durey, Horace Vernet, 1980)
Cadre Louis XV
Legs de Madame Philippe Delaroche Vernet, née Suzanne Sarvat. Testament déposé chez Mr Bellet, notaire à Paris. Dépôt au musée du château de Malmaison en 1938

Exposition

Ph Durey, Horace Vernet (1789-1863), Académie de France à Rome et ENSBA, Paris, 1980, p.35, n°2

Copyright notice

© musée du Louvre département des Arts graphiques, © Direction des Musées de France, 2001

 

Renseignements sur le musée

 

Cet artiste aux Archives Nationales (base Arcade)

Site complémentaire

Base Inventaire des Arts graphiques

 

50350228557

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180  

Lots de réponses :  


Requête :   ((VERNET Carle) :AUTR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0