Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 14
Domaine

numismatique ; romain

Dénomination

denier

Auteur/exécutant

CARACALLA (émetteur)

Précision auteur/exécutant

CARACALLA : Caracalla : nom latin : Septimius Bassianus. Lorsqu'il reçoit le titre de César en 196 à l'age de huit ans il prend le nom de Marcus Aurelius Antoninus. C'est après sa mort que ses sujets le surnomment Tarantus, nom d'un célèbre gladiateur ou Caracalla qui vient du manteau celtique à capuchon qu'il aimait porter. Né le 4 Avril 188 à Lyon. Il est nommé le 6 Avril 196 César par son père puis imperator destinatus le 28 Août 197 et enfin reçoit le titre d'Auguste qui l'associe au gouvernement de l'empire. A la mort de son père le 4 Février 211, il gère l'empire avec son frère Geta mais tout deux se haïssent. Caracalla réussit à éliminer son frère en Février 212 en l'assassinant au cours d'une entrevue avec sa mère. La même année, il promulgue l'Edit de Caracalla qui accorde à tout hommes libres de l'empire la citoyenneté romaine. On ignore les raisons de cette loi, peut être un moyen de remplir les caisses l'empire en assujettissant plus de personne à l'impôts ou un moyen de simplifier le travail de l'administration. Après avoir assurer la paix aux frontières de l'empire, il quitte définitivement l'Occident pour l'Orient. En 215, il arrive à Antioche, en 216 il visite l'Egypte, il se rend à Edesse durant l'hiver 216-217. Pour conserver la faveur de l'armée il vit avec les soldats, leur accorde de nombreux privilèges. En réalité la défense des frontières et le fait militaire sont ses seules préoccupations, il laisse à sa mère le soin de diriger l'empire. Celle-ci poursuit la politique de son mari, hostile à l'aristocratie, à Rome, au sénat. Elle entreprend de grandes constructions tel que les thermes dits "de Caracalla". C'est encore sous le règne de Caracalla qu'est peut être réalisé l'Itinerarium Antonini Augusti, catalogue des grandes routes romaines. Caracalla meurt le 8 Avril 217 poignardé par un officier de la garde prétorienne mécontent de ne pas avoir obtenu le grade de centurion

Lieu création / utilisation

Italie, Rome (lieu d'exécution)

Période création/exécution

1er quart 3e siècle

Millésime création/exécution

216

Matériaux/techniques

argent, frappé

Dimensions

Diamètre en cm 1.90 ; Poids en gr 2.60

Inscriptions

légende (latin)

Précision inscriptions

légende, Avers : ANTONINVS PIVS AVG GERM, traduction : Antonin pieux auguste germanique ; légende, Revers : P M TR P XVIIII COS IIII P P, traduction : Grand pontife, revêtu de la puissance tribunitienne pour la 19e fois, consul pour la 4e fois, père de la patrie

Précision sujet représenté

Avers : Tête laurée de Caracalla à droite
Revers : Sol debout de face, tête à gauche, levant la main droite et tenant un globe

Etat de conservation

En 2011 : Mauvais état ; complet

Lieu de conservation

Nantes ; musée départemental Dobrée

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; legs ; Loire-Atlantique ; musée départemental Dobrée

Anciennes appartenances

Soullard Paul (collection privée)

Numéro d'inventaire

N-5940-31

Commentaires

type RIC IV/1 281b

Rédacteur

Naud Magalie

Copyright notice

© Nantes, musée départemental Dobrée, © Service des musées de France, 2012

Crédits photographiques

© musée départemental Dobrée, Nantes

 

demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

07450087389

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18  

Lots de réponses :  


Requête :   ((CARACALLA) :AUTR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0