Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 34
Domaine

estampe

Titre

Saint Jérôme dans le désert

Auteur/exécutant

CRANACH Lucas le Vieux (graveur)

Précision auteur/exécutant

CRANACH : Kronach, 1472 ; Weimar, 1553 ; nationalité : Allemande

Ecole

Allemagne

Période création/exécution

1er quart 16e siècle

Millésime création/exécution

1509

Historique

Cranach, en 1509, montre la même attirance pour le personnage de saint Jérôme pénitent que Dürer vers 1496 (B. 61 ; cat. 19) et que Baldung en 1511 dans ses diverses interprétations de l'ascète dans le désert, dont celle conservée au Cabinet des Estampes et des Dessins de Strasbourg (Mende 23 ; cat. 81). Cranach situe l'ermite en lisière d'une forêt éclaircie, permettant de découvrir au fond à gauche une petite chapelle et dans les lointains un bourg campé sur un mont escarpé. Le pénitent barbu, à demi dévêtu, est agenouillé et médite devant un crucifix fiché dans le sol au pied d'un arbre. De la main gauche, Jérôme tourne les pages du livre des Saintes Ecritures posé contre la croix, tandis que dans la main droite il tient une pierre à l'aide de laquelle il se flagelle continuellement la poitrine en signe de contrition, afin de se rendre maître de tyranniques tentations. Grâce à La Légende dorée, le thème apocryphe de la pénitence de saint Jérôme suscita dès le premier tiers du XVe siècle un grand engouement parmi les artistes. Ainsi, l'épisode mis en scène se réfère aux trois années, de 375 à 378, durant lesquelles Jérôme s'était retiré dans les solitudes du désert de Syrie pour y vivre une vie d'ascète, avant d'être ordonné prêtre en 379 puis rappelé en 382 à Rome par le pape Damase. Il en devint le plus proche conseiller et ses connaissances en hébreu et en grec le désignèrent naturellement pour revoir, à partir de l'original hébreu et de la version grecque des Septante, l'ordonnancement et la traduction latine de la Bible, dont l'ensemble formera ultérieurement la Vulgate. Jérôme, à la différence de ce que relate La Légende dorée, n'a jamais été ordonné cardinal. Le chapeau cardinalice, pourtant considéré comme l'un de ses attributs, au même titre que le lion, le livre, la pierre et parfois même la tête de mort, évoque avant tout sa tâche de conseiller papal. Dans la gravure étudiée, Jérôme s'est défait de sa robe et en a recouvert une souche, derrière laquelle on aperçoit les rubans et le bord arrondi de son chapeau. Le lion bienveillant aux pieds du pénitent sert désormais d'animal domestique à celui qui jadis, selon La Légende dorée, lui avait retiré une épine de la patte. La description minutieuse des arbres et de la végétation, la richesse du traitement graphique suggérant les changements d'essence, la géographie des lieux, créent certes un effet de morcellement, mais qui est loin de l'aspect hérissé et hostile du paysage de la gravure Saint Jérôme en pénitence (B. 61 ; cat. 19), que Dürer a réalisée vers 1496. (Anny Claire Haus)

Matériaux/techniques

papier (filigrané)

Description

gravure sur bois

Dimensions

Hauteur de l'oeuvre en cm 33.5 cm ; Largeur de l'oeuvre en cm 22.7 cm ; Hauteur de la feuille en cm 34 ; Largeur de la feuille en cm 23.2

Inscriptions

monogramme, date

Précision inscriptions

monogramme, date, Devant, en bas à gauche : 1509/LC ; filigrane : " mont ", non identifié

Sujet représenté

scène (saint Jérôme : désert, lecture, lion, allongé)

Lieu de conservation

Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; ancien fonds ; Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Date acquisition

date d'acquisition inconnue

Numéro d'inventaire

77.005.0.89 ; 77.R.2009.0113 (N° récolement)

Exposition

STRASBOURG, Attraits subtils, 2007-2008 (Palais Rohan, galerie Heitz)

Bibliographie

cat. expo STRASBOURG, Attraits subtils, 2008 (p. 192-193)
cat. expo BALE, Lukas Cranach, 1974 (p. 547, no 405.)
Dodgson Campbell, Catalogue of Early German &Flemish Woodcuts, British Museum, Londres 1911. (vol. II, p. 295, n°60 (Cranach))
Adam BARTSCH, Le Peintre graveur, Leipzig, 1866-1876 20, in 12° (T.VII, 63)

Copyright notice

© Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins, © Service des musées de France, 2013

Crédits photographiques

© BERTOLA

 

Renseignements sur le musée

 

00130065657

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60  

Lots de réponses :  


Requête :   ((CRANACH Lucas l''Ancien) :AUTR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0