Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 97
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Sindbad le marin

Auteur/exécutant

DAUZATS Adrien

Précision auteur/exécutant

Bordeaux, 1804 ; Paris, 1868

Ecole

France

Période création/exécution

3e quart 19e siècle

Millésime création/exécution

1868

Genèse

Bordeaux (provenance) ; oeuvre inachevée

Historique

commandé par monsieur Aldama de Bordeaux

Découverte/collecte/récolte

Bordeaux (lieu de provenance)

Matériaux/techniques

peinture à l'huile ; toile

Dimensions

H. 150 ; L. 200

Sujet représenté

scène (don, bourse, Sindbad le Marin, serviteur, Hindbad, homme, à l'orientale, vêtement) ; vue d'intérieur (palais, Bagdad)

Précision sujet représenté

La gloire relative de Dauzats tiendrait à ses sujets plus qu'à sa manière. "Parce qu'il est un des peintres qui ont découvert l'Orient", il a eu droit à figurer parmi les Orientalistes, mais au second rang. En Orient comme en Occident, Dauzats "reste un peintre archéologue". Sindbâd le marin est un personnage d'un conte des Mille et Une Nuits qui a accompli sept voyages riches en aventures merveilleuses. La scène se passe dans un somptueux palais d'architecture mauresque. De nombreux personnages sont réunis dans une vaste salle donnant sur des jardins. Les uns sont debout, les autres assis ou à demi-couchés sur des divans. Sindbâd remet après le repas une bourse au porteur Hindbad et le fait revêtir d'un habit, selon la narration du conte arabe. Ils occupent tous les deux le centre de la composition. "Les murs incrustés de marbre et de mosaïques sont couverts de losanges, de rinceaux et d'arabesques auxquels il ne manque pour resplendir que les derniers glacis du pinceau... sous la galerie de droite, à ciel ouvert, des musiciens accroupis continuent le concert qui naguère charma le porteur Hindbad... aux murs sont accrochés, comme de gigantesques nids d'hirondelle, les moucharabiehs en bois de mélèze, aux fines et gracieuses découpures. La galerie de gauche est ouverte sur les jardins... A l'angle du mur d'enceinte, qui dentelle le ciel, s'élève un élégant minaret... Cet intérieur du palais arabe est d'un caractère fort original et d'une grande élégance. Sous le large turban blanc et la robe rouge de Sindbâd le marin, Dauzats s'est représenté lui-même et il est fort ressemblant. Les autres personnages, les seigneurs dont parle le conte, sont pour la plupart des portraits d'amis dont le peintre a voulu s'entourer. Telle est l'oeuvre devant laquelle au dire d'un témoin, Dauzats s'asseyait, trois jours avant sa mort, haletant et désespéré de ne pas l'avoir achevée". (F. Léal, Propos cité par H. Jouin dans sa monographie sur Dauzats, 1896, pp. 6-7; cf. Bibl.). Ce tableau peut être considéré comme le testament de Dauzats. La facture proche d'un décor de théâtre montre combien l'artiste resta attaché à son enfance bordelaise au Grand Théâtre. Le sujet, une scène orientale, prouve la nostalgie du peintre pour ces pays de lumière, symboles des rêves de sa jeunesse et nostalgie de sa vieillesse

Source sujet représenté

conte ; Les mille et une nuits

Lieu de conservation

Bordeaux ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; don ; Bordeaux ; musée des Beaux-Arts

Date acquisition

1868

Anciennes appartenances

Société des Amis des Arts de Bordeaux

Numéro d'inventaire

Bx E 667 ; Bx M 6279

Commentaires

Dauzats est mort en 1868, laissant ce tableau inachevé. Un amateur bordelais, Mr Adama avait commandé à l'artiste 4 sujets tirés des "Mille et une nuits". A sa mort, l'acquéreur réclama le Sindbad inachevé, s'offrant à payer le prix complet. Guillaume-Chéri Dauzats se refusa à le livrer, jugeant que le respect dû à la mémoire de son frère ne lui permettait pas de remettre une oeuvre en cours d'exécution. Il y eut procès et le tribunal le débouta. La cession du tableau à la Société des Amis des Arts, qui l'offrit au Musée, apporta à ce litige une solution élégante

Exposition

1868, Bordeaux, Galerie de la Société des Amis des Arts, 17ème Exposition de la Société des Amis des Arts, (n° 226)
- 1972, Munich, Haus der Kunst, Welt Kulturen und moderne Kunst, (n° 456)
- 2000, Iwaki, musée des Beaux-Arts ; Osaka, Musée ATC ; Shimané, Musée départemental des Beaux-Arts ; Fukuoka, musée des Beaux-Arts, (n° 8, repr. en coul.)

Bibliographie

Guédy T., Musées de France et collections particulières, Paris, [1882 ou 1889], (p. 102, n° 433)
- Catalogue et estimation des tableaux du Musée de la Ville de Bordeaux, Bordeaux, s.d., (p. 20)
- [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux, statues, etc... du Musée de Bordeaux, avec un supplément de [Gué O.], Bordeaux, 1869, (p. 81, n° 605)
- [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux, statues, etc... du Musée de Bordeaux, avec un supplément de [O. Gué], Bordeaux, 1875, (P. 82, n° 612)
- [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux et statues, etc..., du Musée de Bordeaux avec un supplément de [Gué O.], Bordeaux, 1877, (p. 83, n° 612)
- [Lacour P., Delpit J.], Catalogue des tableaux, statues, etc... du Musée de Bordeaux, avec un supplément de [O. Gué], (édition revue par E. Vallet du catalogue de 1877), Bordeaux, 1879, (p. 83, n° 612)
- Vallet E., Catalogue des tableaux, sculptures, gravures, dessins, exposés dans les galeries du Musée de Bordeaux, Bordeaux, 1881, (p. 146, n° 433)
- Galibert P., Chefs-d'oeuvre du Musée de Bordeaux, Bordeaux, 1906, (pl. 37 (Vue d'intérieur d'un palais à Bagdad))
- Alaux D., Musée de Peinture de Bordeaux, Catalogue des tableaux, Bordeaux, 1910, (p. 74, n° 387)
- Vallet E., Catalogue des tableaux, sculptures, gravures, dessins exposés dans les galeries du Musée de Bordeaux, Bordeaux, 1894, (p. 149, n° 490)
- Manciet C., "Le Musée de Bordeaux", in Collections publiques de France, Paris, 1931, (p. 15, n° 52)
- Manciet C., Catalogue, Musée de Peinture et de Sculpture, 1933, (p. 65, n° 229)
- Ricaud T., "Le Musée de Peinture et de Sculpture de Bordeaux de 1830 à 1870", in Revue Historique de Bordeaux et du Département de la Gironde, Bordeaux, Janvier-Mars 1938, (p. 16-17)
- Ricaud T., Le Musée de Peinture et de Sculpture de Bordeaux de 1830 à 1870, Bordeaux, 1938, (p. 167-168)
- Guinard P., Dauzats et Blanchard peintres de l'Espagne romantique, Paris, 1961, (p. 82)
- Vergnet-Ruiz J., Laclotte M., Petits et grands Musées de France, Paris, 1962, (p. 232)
- Peltre C., L'atelier du voyage: les peintres en Orient au XIX° siècle, Ed. le Promeneur, (n° 35, repr. en n)
- Dussol D., préface de Foucart B., Art et Bourgeoisie : la Société des Amis des Arts de Bordeaux (1851-1939), 1997, (p. 102, 224)
- Galland A., "Le Caire", in L'incontro improvviso, Bordeaux, Opéra de Bordeaux, 1998, (p. 9, repr. en n.)

Copyright notice

© Bordeaux, musée des Beaux-Arts, © Direction des musées de France, 2002

Crédits photographiques

© Lysiane Gauthier

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

Cet artiste aux Archives Nationales (base Arcade)

Site complémentaire

Site associé

 

000PE020120

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138  

Lots de réponses :  


Requête :   ((DAUZATS Adrien) :AUTR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0