Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 17
Domaine

manuscrit ; histoire

Dénomination

lettre ; enveloppe

Auteur/exécutant

HEIDERSCHEID René

Précision auteur/exécutant

Fontenay-aux-Roses, 1898 ; ?, 1960

Lieu création / utilisation

Grèce, Ile de Corfou (lieu de création)

Période création/exécution

1er quart 20e siècle

Millésime création/exécution

1919

Matériaux/techniques

papier ; encre

Description

Lettre manuscrite à l'encre une feuille lignée, écrite de Ile de Corfou le 5 mi 1919. René évoque son quotidien à Ile de Corfou et sa venue prochaine à Paris pour assister au défilé du 14 juillet. Il se plaint de sa fonction de "téléphoniss" au sein de l'Achilleion, ne recevant que de rares appels. Enfin, il précise qu'il revient d'un voyage de douze jours à Constantinople, passé auprès des missionnaires d'Afrique (les Pères Blancs).

Dimensions

L. 12 ; l. 9,5

Inscriptions

date ; adresse ; texte ; cachet

Précision inscriptions

lettre, recto : Ile de Corfou le 5 Mai 1919 / Mon vieux Charlot / J'ai reçu ta charmante petite lettre dans / laquelle tu me dis etre(sic) en permission, j'en / suis vraiment heureux quoique cela ne m'avance / pas beaucoup puisque moi je suis toujours / là. Mais ce qui me console c'est de savoir / que je vais être rapatrié et que j'aurai 45 / jours de perme plus quinze de débarquement / ce qui fait que je rejoindrai Cherbourg a(sic) / moins que je puisse me debrouiller(sic) pour / aller à Lorient ce que je préfererais de / beaucoup. Je suis toujours a(sic) l'Achilleion / mais dans un Achilleion sans malades car / depuis huit jours on est évacué, sans doute / tu vas te demander qu'est ce qu'on fiche là / c'est simple, nous sommes dans les paperasses / jusqu'au cou ce qui fait que dans / verso : une semaine ou deux nous serons complètement / partis... j'en suis fort aise et de cette sorte / je verrai le 14 Juillet a(sic) Paris...je pense que / tu viendras aussi, si non j'irai te dire un / petit bonjour à Lorient, sais-tu si c'est le / fillon(?) d'aller à notre ancienne crèche ?? tu m'en / causeras de vive voix car bientôt je serai avec vous. / Quant à mon genre de vie c'est tout à fait / monotone je suis "téléphoniss" pour l'instant et / je t'assure que je me la coule douce, trop douce / même car par instant je m'ennuie tu penses / dans toute ma journée j'ai reçu un coup de / téléphone c'est vraiment peu heureusement que / j'ai mon plumard à coté(sic) de moi sans quoi / je m'étalerais pas du tout. / A part ça plus rien a(sic) te raconter. / je suis devenu un tout petit peu fada faut pas / faire attention. / A propos j'oubliais de te dire que j'arrive / de la mission des Peres(sic) Blanc a(sic) Constantinople / j'ai fait un très joli voyage mais douze / jours c'est trop peu. / Une sincère poignée de main / Ton vieux René / Et Castor ?? / Pas de neuf enveloppe : Envoi de René Heiderschei(?) M. Bte infirmier / Ile de Corfou Grèce / Faire suivre S.V.P / Monsieur Charles Noirot / 3eme section 3eme Dépot / Lorient - Morbihan / France

Utilisation/destination

correspondance

Précision utilisation/destination

Lettre de René à Charles Noirot ; 05/05/1919 : correspondance Heiderscheid-Noirot

Etat de conservation

Correct ; Complet ; 23/07/2012

Lieu de conservation

Nuits-Saint-Georges ; musée municipal

Statut juridique

propriété de la commune ; don ; Nuits-Saint-Georges ; musée municipal

Date acquisition

1992/07/30

Anciennes appartenances

NOIROT Félix ; Provenance : collection privée

Numéro d'inventaire

92.12.292

Rédacteur

Etienne BRETON ; Alexandra BALLET

Copyright notice

© Nuits-Saint-Georges, musée municipal, 2009, © Service des musées de France, 2015

Crédits photographiques

© Nuits-Saint-Georges, musée municipal

 

Renseignements sur le musée

 

M0144004138

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18  

Lots de réponses :  


Requête :   ((HEIDERSCHEID René) :AUTR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0