Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 4
Domaine

ameublement ; ébénisterie

Dénomination

fauteuil

Auteur/exécutant

JEANSELME Joseph Pierre François (ébéniste)

Epoque/style/mouvement

époque Directoire

Genèse

objet en rapport

Historique

voir aussi : chaise (2002.6.1), chaise (2002.6.2), chaise (2002.6.3), chaise (2002.6.4) Elément, chaise (2002.6.5) Elément, chaise (2002.6.6) Elément, fauteuil (2002.6.8) Elément, fauteuil (2002.6.9) Elément, fauteuil (2002.6.10) Elément, fauteuil (2002.6.11) Elément, fauteuil (2002.6.12) Elément, fauteuil (2002.6.13) Elément ; Ces éléments constituent un salon

Matériaux/techniques

acajou, hêtre, velours, tissu, crin, plaqué, frappé, gaufré, satin

Description

Appartient à une série de sept fauteuils qui sont plus grands mais plus trapus que les chaises. La construction de chaque pièce est identique à celle des chaises pour les parties comparables ; la ceinture et les pieds. Le dossier garni est composé des montants latéraux, et des traverses supérieures et inférieures, cette dernière étant positionnée quelques centimètres au-dessus du siège. A l'intérieur de ce grand châssis se situe un petit cadre fait de fines baguettes, clouées en alèse, ces éléments sont maintenus entre eux par un assemblage à faux tenons avec une section à onglet. Les accotoirs sont emmortaisés haut dans les montants arrière. Comme pour les chaises, utilisation du bois plaqué et du bois plein pour la constitution des fauteuils, de l'acajou plein pour les parties sculptées (les pieds en console et les accotoirs) et du bois de hêtre plaqué pour le reste des éléments de la ceinture et du dossier. Les sièges sont en trapèze. Les dossiers à la reine sont rectangulaires, et ont une inclinaison vers l'arrière d'environ soixante degrés. Les pieds avant, en console, ont le même profil que ceux des chaises ; seule leur dimension est plus réduite. Les accotoirs sont pourvus d'un bel enroulement, se terminant par l'épanouissement d'une fleur de lotus stylisée. Le haut du dossier est enroulé. Sur les montants et sur les accotoirs court une mouluration faite de deux listels, encadrant une tore. Celle-ci est la même que sur les montants des chaises. La garniture est commune aux chaises et aux fauteuils, le siège est recouvert d'un velours gaufré, vert soutenu pour les étoiles, les rinceaux et les lyres, le fond est plus clair, créant ainsi un contraste mettant en valeur le décor. Les sièges sont garnis avec du crin comme le confirme quelques fibres visibles sous la ceinture, cette garniture est retenue par des sangles clouées sur le haut des traverses de ceinture. Il est étonnant de trouver une garniture de siège sans élastiques à l'époque de la Restauration, ce type de garniture, plus confortable, sans doute inventé sous l'Empire, est devenu la norme pour les sièges en tout genre sous la Restauration. On devine, à l'intérieur de cette ceinture, la présence de taquets (La garniture à taquet, utilisée depuis le Directoire, permet de délimiter la hauteur de la garniture du siège). Les dossiers des fauteuils sont garnis en tableaux, et le revers est tendu d'une toile de satin vert, cachant la structure de la garniture

Dimensions

Hauteur en cm 92 ; Largeur en cm 58 ; Profondeur en cm 42

Inscriptions

estampille

Précision inscriptions

sur la traverse antérieure : Au marteau, très marquée, sur la partie inférieure de la traverse antérieure (4 x 0,5 cm) : JEANSELME ; estampille, Sur la ceinture postérieure : A l'encre et au pochoir, sur la partie antérieure de la traverse de ceinture postérieure : JEANSELME ; étiquette, A l'intérieur de la ceinture : Etiquette papier ancienne (Cette étiquette ne nous donne aucune autre précision sinon que l'ensemble est entré au "Musée Dobrée", donc après 1896.) : Musée départemental Dobrée et Archéologique

Utilisation/destination

meuble

Etat de conservation

En 2012 : Bon état

Lieu de conservation

Nantes ; musée départemental Dobrée

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; mode d'acquisition inconnu ; Loire-Atlantique ; musée départemental Dobrée

Numéro d'inventaire

2002.6.7

Commentaires

Ce salon paraît complet, même si en général les salons Restauration possèdent un canapé Problème de divergence de datation entre les formes du salon, qui situent sa fabrication vers 1830 et l'estampille à l'encre (portant la mention Jeanselme) qui le situe dans les années 1850. Les estampilles, faites au marteau (portant aussi la mention Jeanselme), sont cependant bien visibles et profondes. L'estampille à l'encre est bien utilisée par la Maison Jeanselme, mais avec la mention JEANSELME père et fils de 1853 à 1861 Le salon en lui-même est du deuxième tiers du dix neuvième-siècle, mais peut-être que les estampilles JEANSELME ont été apposées pour en augmenter la valeur par un marchand peu consciencieux

Bibliographie

La collection de Mobilier du Musée Dobrée à Nantes : du XVIème siècle au milieu du XIXème siècle. Mémoire de Maîtrise, sous la direction de Mme Véronique MEYER, 2000-2002 (n° 49)

Copyright notice

© Nantes, musée départemental Dobrée, © service des musées de France, 2012

Crédits photographiques

© musée Dobrée

 

demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

07450072502

Notices :  

1   2   3   4  

Lots de réponses :  


Requête :   ((JEANSELME Joseph Pierre François) :AUTR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0