Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 12
Domaine

dessin

Titre

Dieu donne à Moïse les Tables de la Loi

Auteur/exécutant

LAGRENEE Jean Jacques le Jeune

Précision auteur/exécutant

né en 1739 ; mort en 1821

Ecole

française

Période création/exécution

2e moitié 18e siècle ; 1er quart 19e siècle

Matériaux/techniques

papier (gris) ; plume ; blanc (rehaut) ; encre brune ; lavis brun

Description

Plume et encre brune, lavis brun, avec rehauts de blanc, sur papier gris

Dimensions

H. en m 0,330 ; L. en m 0,265

Précision sujet représenté

Dieu, Moïse ; Sinaï, mont ; Tables de la Loi ; iconographie religieuse ; Moïse recevant les Tables de la Loi ; ange musicien

Lieu de conservation

Paris ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de l'Etat ; saisie révolutionnaire ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Date acquisition

1797

Anciennes appartenances

Saint-Morys
dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de

Numéro d'inventaire

INV 27472, recto

Commentaires

Au contraire de l'iconographie traditionnelle, où Dieu reste invisible, caché dans la nuée, quatre anges musiciens, évoquant le Jugement dernier, tirent le rideau du ciel, où paraît Dieu le Père, qui désigne à Moîse les Tables de la Loi, qu'il doit transmettre au peuple d'Israël. La forme ovale et la perspective ascendante suggèrent un projet de plafond. On sait combien l'artiste se plaisait à ces décors aériens, dont il fut l'un des maîtres le plus recherchés... Lagrenée s'étant d'abord soucié, comme la noté Sandoz, de la tradition baroque du clair-obscur, non exempte d'influences bolonaises, qu'il put étudier à Rome, lors de son séjour à la villa Médicis, de 1763 à 1768, il est logique de relier la feuille, où les jeux de lumière introduisent des accents fantastiques, à sa période juvénile, encore très éloignée du néo-classicisme. (R. Bonnefoit, dans cat. exp. Partis pris : Jean Starobinski, Largesse, Paris, Musée du Louvre, 1994, n° 42)
Saint-Morys ; saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Muséum en 1796-1797 ; marque du Louvre (L. 1886).

Copyright notice

© musée du Louvre département des Arts graphiques, © Direction des Musées de France, 1997

Crédits photographiques

© Réunion des musées nationaux - utilisation soumise à autorisation

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Base Inventaire des Arts graphiques

 

50350213293

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149  

Lots de réponses :  


Requête :   ((LAGRENEE Jean-Jacques) :AUTR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0