Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 5
Domaine

dessin

Titre

Ensevelissement du Christ ; Mise au tombeau (autre titre)

Auteur/exécutant

MACHUCA Pedro

Précision auteur/exécutant

né à Tolède vers 1490 ; mort à Grenade en 1550 ; peintre et architecte, il se forma en Italie avant 1520 où il fit partie de l'atelier de Raphaël et aurait collaboré aux décors des loges du Vatican et du palais de la Chancellerie. Il revient en Espagne en 1520. Il est surtout connu pour être le premier architecte de l'Alhambra à Grenade à partir de 1527. Sa production graphique, encore récemment réduite aux deux dessins du Louvre et à la descente de Croix du musée de Valence, s'est enrichie d'un nombre important de pièces dont la cohérence est encore à établir.

Ecole

espagnole

Anciennes attributions

anciennes attributions : ANONYME FLORENTIN ; BERTOJA Jacopo ; attribué à : FERRARI Gaudenzio

Période création/exécution

16e siècle

Genèse

oeuvre en rapport

Historique

La feuille, souvent présentée comme pendant de la Déposition de la Croix (Inv. 6303), a été identifiée par A. Griseri (Perino, Machuca, Campana, dans Paragone, VIII, n°87, 1957, p.14) qui y souligne les rapports avec Perino del Vaga et les Stanze et Loges de Raphaël au Vatican (Rome). F.J. Sanchez Canton (Archivio Espagnol de Arte. Acquisiciones del Museo del Prado, 1956-1964, p. 303-307) l'a rattachée au tableau de Machuca Descente de Croix à Madrid (Museo del Prado). L. Boubli (dans cat. exp. Dessins espagnols : Maîtres des XVIe et XVIIe siècles, Paris, 1991, n° 14) suppose l'existence d'un tableau disparu pour lequel le dessin était préparatoire, dont il existe une copie à la plume au Louvre (Inv. 18371), et rattache notre feuille à la période italienne du peintre (The State of Scholarship of Sixteenth - and Seventeenth - Century Spanish Drawings, dans Master Drawings, XXXVII, n°4, 1999, p.354). F. Checa (Carolus, Tolède, Musée de Santa Cruz, 2001, n°166) le date vers 1519 en soulignant ses influences avec Polidoro Caldara. Le dessin a été aussi rapproché d'une peinture à Bergame (Accademia Carrara) de Pedro de Campana Ensevelissement du Christ (voir cat. exp. XVIè siècle européen. Dessins du Louvre, Paris, 1965, n°190). (L. Boubli, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, inventaire Général des dessins de l'Ecole espagnole, XVIe-XVIIIe siècles, Paris, 2002, RMN, n° 13, p. 34-36)

Matériaux/techniques

pierre noire ; plume ; encre brune ; lavis brun ; lavis gris ; papier (lavé, beige) ; pinceau ; gouache (blanche, rehaut) ; gouache blanche ; collé en plein

Description

Plume et encre brune, pinceau et lavis d'encres brune et grise, rehauts de blanc (gouache) et retouches postérieures des rehauts, esquisse à la pierre noire. Papier lavé de beige. Encadrement à la plume et encre brune. Collé en plein

Dimensions

H. en m 0,360 ; L. en m 0,285

Inscriptions

marque

Précision inscriptions

marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207), en bas à gauche.

Sujet représenté

scène biblique (Mise au tombeau, Christ mort, Vierge de douleur, saint Jean l'Evangéliste, sainte Madeleine), grotte, tombeau

Précision sujet représenté

iconographie religieuse ; Nouveau Testament ; Déposition de Croix

Lieu de conservation

Paris ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de l'Etat ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Date acquisition

1671

Anciennes appartenances

Jabach, Everhard ; Cabinet du Roi ;
dernière provenance : Jabach, Everhard

Numéro d'inventaire

INV 6304, recto

Commentaires

Au verso, paraphe apparenté aux paraphes associés à la collection Des Neux et/ou De La Noue et précédé du chiffre huit non répertorié par Lugt - E. Jabach ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance, avec au verso le numéro à la sanguine 314 ; Inventaire Jabach, II, n° 314 (G. Ferrari) et paraphe (L. 2959) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) au verso avec le numéro trois cent quatorze

Exposition

Le XVIe siècle européen : dessins du Louvre, Paris, Musée du Louvre, 1965, n° 190 - Dessins espagnols : Maîtres des XVIe et XVIIe siècles, Paris, Musée du Louvre, 1991, n° 14 - Carolus, Tolède, Museo de Santa Cruz, 2000, n° 165, p. 363.

Bibliographie

Alfonso Emilio Pérez Sanchez, Lizzie Boubli, " Dessins espagnols. Maîtres des XVIe et XVIIe siècles ", RMN, 1991

Copyright notice

© musée du Louvre département des Arts graphiques, © Direction des Musées de France, 2004

Crédits photographiques

© Réunion des musées nationaux - utilisation soumise à autorisation

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Base Inventaire des Arts graphiques

 

50350008789

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7  

Lots de réponses :  


Requête :   ((MACHUCA Pedro) :AUTR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0