Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 107
Domaine

ameublement ; ethnologie

Dénomination

armoire

Auteur/exécutant

LEHENAFF H (commanditaire, ?)

Lieu création / utilisation

Finistère (lieu d'exécution)

Géographie historique

Cornouaille

Période création/exécution

2e quart 17e siècle

Millésime création/exécution

1639

Matériaux/techniques

chêne (taillé)

Description

armoire composée de deux portes et de deux tiroirs dans la partie supérieure ainsi que dans la partie inférieure. Tout le pourtour est décoré de pampres. Entre les deux portes de la partie supérieure, un ostensoir, entre les deux tiroirs, un cavalier et, entre les deux portes de la partie inférieure, un vase rempli de fleurs. Sur les portes de la partie supérieure, des corbeilles fleuries, sur les tiroirs, des motifs floraux (marguerites) et sur les portes de la partie inférieure, décor floral rehaussé de coeurs. Sous les tiroirs, une guirlande de feuilles et de fleurs au centre de laquelle est sculpté un coeur

Dimensions

H. 200 ; L. 161 ; l. 58

Inscriptions

date ; inscription concernant le commanditaire

Précision inscriptions

1639 ; En haut au centre, entre les 2 portes : FAIT FAIRE PAR H LEHENAFF DE LEZODOARE A MARIANNE LEHENAFF POUR EALEAREA LAVILFNEUF .V. LEGAREC M. E

Utilisation/destination

meuble : mariage (?)

Précision utilisation/destination

Au XVIIIe siècle, l'armoire remplace le coffre dans la dot de la mariée. Des dessins d'Olivier Perrin retracent le rituel festif auquel donnait lieu en Cornouaille, au début du siècle dernier, l'installation du meuble au domicile du nouveau couple : "Les sonneurs - joueurs de biniou et de bombarde - sont accourus à sa rencontre et (... ) l'ont solennellement annoncée à tous les échos (... ). Les portes de la maison ayant été fermées, les parents et amis de la mariée demandent, à travers l'étroite fenêtre qu'on a seule laissée ouverte, par où diable on veut que l'armoire y soit introduite. Ils ont pour interprète un vieux tailleur, célèbre dans le pays par ses discours facétieux (... ). L'orateur chargé de soutenir l'honneur (du marié) et de sa famille (... ) lui répond de l'intérieur du logis (... ) qu'on y attend, il est vrai, et avec une impatience bien naturelle, la jeune épouse du fils de la maison, mais on n'y attend qu'elle, et on n'y veut qu'elle (... ) car l'honneur de la recevoir est certes assez grand pour qu'on ne désire pas autre chose. Le tailleur (... ) déclare que si l'introduction de l'armoire n'est pas volontaire, il faudra bien qu'elle ait lieu de force (... ) puis, sur le refus réitéré du discoureur adverse, il fait dételer la charrette et en dirigeant le timon contre l'une des portes comme pour la défoncer, commencent toutes ces jongleries symboliques (... ). Enfin la porte a été ouverte, et, malgré les nouvelles protestations de l'orateur qui doit jouer jusqu'au bout la délicatesse et le désintéressement, l'armoire est introduite dans le domicile conjugal au milieu des encouragements du biniou et des acclamations de la foule. A sa suite entrent les amis et parents qui viennent déposer sur la table leurs cadeaux de beurre, de lait, de crêpes, etc". ("Breiz-Izel", Alexandre Bouët, 1835)

Sujet représenté

ornement à forme végétale (vigne) ; représentation d'objet (ostensoir) ; figure (cavalier) ; représentation d'objet (vase, corbeille : fleur) ; ornement à forme végétale (marguerite) ; guirlande : feuille, fleur, coeur

Etat de conservation

Très bon état

Lieu de conservation

Quimper ; musée départemental Breton

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; Finistère ; mode d'acquisition inconnu ; Quimper ; musée départemental Breton

Date acquisition

1956

Numéro d'inventaire

56.1.480 1 à 9 ; 128 (Numéro de dossier) ; D 56.1.12.1. à 8. (Numéro de dépôt)

Commentaires

Pas de numéro sur la corniche lors du dépôt

Copyright notice

© Quimper, musée départemental Breton, © Direction des musées de France, 2002

Crédits photographiques

© Patrick Sicard

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Site associé

 

02080006923

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-225 


Requête :   ((commanditaire) :AUTR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0