Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 6
Domaine

sculpture

Dénomination

statue

Titre

Mauresque

Auteur/exécutant

GUILLEMIN Emile Coriola Hyppolyte (sculpteur, attribué à) ; DURENNE (fonderie)

Précision auteur/exécutant

GUILLEMIN Emile Coriola Hyppolyte (sculpteur, attribué à) : Paris, 1841 ; 1907 ; Sculpteur de bustes, statues, groupes. Parmi ses oeuvres : Buste d'Auguste Luchet, littérateur (1873 - bronze - cimetière du Père Lachaise, à Paris), une série de bustes en bronze parmi lesquels : Femme mauresque (1877), Jeune fille kurde (1879), Jeune fille du Caire (1880) ;
Etablissements DURENNE : Fondée en 1836 par Denizet, l'usine de Sommevoire (Haute-Marne) est dirigée par Viry, Zégut, Durenne et Petit, avant d'être reprise par Antoine Durenne (1822 - 1895) en 1858, date du développement de la production de fontes d'art. L'entreprise reprend d'autres sociétés : Wassy, Gaillac, Bar-le-Duc, Auteuil, et le Val d'Osne en 1931. Son siège est à Paris jusqu'en 1986. La qualité des fontes d'art de Durenne est consacrée pour la première fois lors de l'Exposition Universelle de 1862, à Paris. La société participe à toutes les expositions universelles jusqu'en 1900 et à plusieurs expositions internationales (Porto, Rome, Philadelphie, Amsterdam, Le Caire...). Elle est récompensée par des diplômes d'honneur et des médailles d'or. À plusieurs reprises, Durenne est hors-concours et membre du jury. De nombreuses commandes publiques en bronze ou en fonte de fer couronnent son savoir-faire. À Paris : une partie du décor du Trocadéro lors de l'Exposition universelle de 1878, aujourd'hui sur le parvis du musée d'Orsay (le Cheval à la herse par Rouillard, l'Éléphant pris au piège par Frémiet, L'Afrique par Delaplanche, L'Amérique du Nord par Hiolle, l'Océanie par Mathurin Moreau) ; deux des quatre chevaux ailés du pont Alexandre III par Frémiet (1900) ; le Monument à Pierre 1er de Serbie par Réal del Sarte ; l'éclairage de la place de la Concorde et des Champs Elysées... Ailleurs : des éléments de la fontaine des Girondins de Bordeaux par Dumilâtre, la fontaine monumentale d'Édimbourg par Klagmann et de très nombreux autres monuments. Pour l'édition en série, l'entreprise fait appel à des sculpteurs de renom comme Bartholdi, Hélène Bertaux, Capellaro, Carrier-Belleuse, Delabrière, Klagmann, Rouillard... Plusieurs catalogues, souvent publiés à l'occasion des expositions universelles, montrent la diversité de l'offre de Durenne (environ 700 planches pour le catalogue 1889 qui ne comprend pas tous les modèles). Cette diversité se retrouve dans l'important fonds de modèles en plâtre ou en fonte conservé par GHM. Malgré la présence d'oeuvres à l'étranger, la stratégie commerciale est essentiellement orientée vers le marché national, assurant à l'entreprise une présence forte dans des milliers de communes françaises, tant en ce qui concerne les fontes d'art ou d'ornement que l'éclairage ou les monuments aux morts. En 1968, la Société Durenne et du Val d'Osne fusionne avec la Société Générale de Fonderie et la Compagnie des compteurs pour créer la société GHM (Générale d'Hydraulique et de Mécanique). Après le dépôt de bilan de GHM en 1986, les usines de Wassy et Sommevoire sont reprises par le groupe Lang-Ferry qui pérennise la production de fontes d'art et de mobilier urbain sous le label Société nouvelle GHM. Elle rachète le fonds de modèles et le magasin des Fontes d'art de Dommartin en 1989. L'usine de Sommevoire a complété son offre de mobilier urbain classique avec des modèles contemporains conçus par des designers prestigieux comme Wilmotte, Rota, Chemetov, Fortier.

Ecole

France

Lieu création / utilisation

France, Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Sommevoire (lieu d'exécution)

Période création/exécution

2e moitié 19e siècle ; 1ère moitié 20e siècle

Millésime création/exécution

1868 entre ; 1930 et

Genèse

oeuvre en rapport

Historique

oeuvre en rapport : Mauresque : 998.2.1

Matériaux/techniques

fonte, fonte au sable, ronde bosse

Dimensions

l. 0,44 m ; H. 1,46 m ; P. 0,36 m

Inscriptions

signé

Précision inscriptions

Durenne - Maître des Forges (cartouche sur socle)

Sujet représenté

figure (femme, debout, draperie, bijou, vase)

Précision sujet représenté

Femme avec un vase posé sur sa tête, bras gauche levé pour tenir le récipient

Etat de conservation

Très bon ; bonne ; 8/02/2012

Lieu de conservation

Saint-Dizier ; musée municipal

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; achat en vente publique, achat avec participation du FRAM ; Saint-Dizier ; musée municipal

Date acquisition

1998/06/21

Anciennes appartenances

Achat réalisé à l'Hôtel des ventes de Nancy

Numéro d'inventaire

998.3.1

Bibliographie

DURENNE A., Hauts fourneaux et fonderies à Sommevoire, 1868, Planche 199 ; DURENNE A., Hauts-fourneaux et fonderies à Sommevoire, 1889, Planche 466 ; ASPM, Fontes, " Antoine Durenne 1822-1895 homme d'affaires, homme de l'art ", juillet 1995

Rédacteur

EL ; Maryse Laage

Copyright notice

© Saint-Dizier ; musée municipal, 2008, © Service des Musées de France, 2012

Crédits photographiques

© Claude Philippot - utilisation soumise à autorisation

 

Renseignements sur le musée

Site complémentaire

ville de Saint-Dizier

 

M0323007342

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39  

Lots de réponses :  


Requête :   ((fonderie) :AUTR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0