Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 14
Domaine

musique - chant - danse

Dénomination

hautbois (3)

Appellation

gralla

Lieu création / utilisation

France, Languedoc-Roussillon, Pyrénées-Orientales, Argelès-sur-Mer (lieu d'utilisation)

Genèse

objet en rapport

Historique

voir aussi : anche (1963.145.50.1-2) , hautbois (1963.145.22.1-2) , anche (1963.145.51.1-2) , anche (1963.145.23.1-2) , anche (1963.145.49.1-2) ; Les anches et supports d'anche 1963.145.49 - 51 appartenaient à Jean Brunet, lui aussi berger à Argelès-sur-Mer. L'ébauche de gralla 1963.145.22 et l'anche et support d'anche 1963.145.23 appartenaient à Ramon Carbonnel, berger à Osséja

Découverte/collecte/récolte

Cerdagne (lieu de découverte) ; collecte ethnologique ; (1963, date de découverte) ; découvreur (Marcel-Dubois Claudie)

Précision découverte/collecte

Mission de recherche ethnomusicologique dans la vallée d'Ossau et en Cerdagne, 23 septembre - 10 octobre 1963

Matériaux/techniques

buis, roseau, ficelle, tourné

Description

Hautbois: buis Anche: roseau, ficelle, ruban adhésif Support d'anche: bois ; Hautbois à six trous de jeu antérieurs et un postérieur en partie supérieure. Deux trous au dessous du sixième trous de jeu dont le joueur bouche l'un et laisse l'autre apparemment ouvert pour un effet de timbre. Deux trous au pavillon près de l'extrémité inférieure où on mettait une clavette pour serrer l'anche dans l'instrument quand on ne jouait pas. L'anche est insérée dans un logement cylindrique au bord arrondi, silloné par quatre petites rainures. Au dessous du logement d'anche la partie du corps de l'instrument percée des trous est conique. Un très fin liseré en creux encercle le pavillon à la hauteur du centre des trous. Le pavillon se termine avec un bord arrondi peu évasé. L'anche est constituée de deux languettes en roseau liées avec de la ficelle. Elle est fixée au logement d'anche avec du ruban adhésif. Le support est constitué d'un petit morceau de bois pointu afin qu'il puisse s'insérer dans la partie inférieure de l'anche

Dimensions

H. en cm 28.2 ; l. en cm 4.1 ; Pr. en cm 4.1 ; Pds en grammes 80

Utilisation/destination

instrument de musique

Précision utilisation/destination

utilisé par les bergers, notamment CASTILLO Narcisse (utilisateur) ; Narcisse Castillo était berger à Argelès-sur-Mer

Période utilisation/destination

20e siècle

Etat de conservation

Bon état ; Manque : (support d'anche)

Lieu de conservation

Marseille ; musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Numéro d'inventaire

1963.145.45 ; Numéro en GS : 202

Commentaires

1963.145.45.1 hautbois, 1963.145.45.2 support d'anche (45.4 écrit au crayon), 1963.145.3 anche, Selon le registre d'inventaire l'anche devrait avoir le numéro 1963.145.45.2 et le support le numéro 1963.145.45.3., Numéro relevé en Galerie Scientifique lors du récolement : 1963.145.45.1 : hautbois, 1945.145.45.3 : anche, Deux éléments ont été vus sur trois : il manque le support d'anche, ; Doute ; Est-ce que les deux trous au dessous du sixième trou de jeu sont des trous de clarté ou bien des trous de jeu ? Dans les descriptions de cet instrument sur le registre d'inventaire et dans le catalogue de l'exposition "Instrument de musique populaire. Usages et symboles" on parle de six trous de jeu. L'enregistrement de l'interview à Narcisse Castillo (1963.36.329-333) n'est pas clair sur ce point: il dit qu'il bouche l'un des deux trous avec le petit doigt et qu'il laisse l'autre ouvert pour obtenir un particulier effet de son. Maguy Andral, interrogée sur ce point le 22/11/99, pense que ces trous avaient quand-même une fonction de trous de clarté et que Narcisse Castillo bouchait l'un des deux pour avoir un timbre particulier. Ce serait intéressant d'approfondir sur le terrain la technique de jeu de la gralla. ; Remarque de Claudie Marcel-Dubois à propos de cet instrument dans la proposition d'acquisition des instruments recueillis au cours de la mission dans la vallée d'Ossau et en Cerdagne (conservée au Service des objets): "[...] la gralla, hautbois rustique dernier vestige peut - être de la cornemuse catalane dont le souvenir même a disparu des mémoires en Cerdagne. La gralla presentée (n° 45) (dont on notera la clavette enfoncée entre deux trous près du pavillon et qui permet le logement de l'anche lorsque l'instrument n'est pas joué) est celle d'un berger - poète, informateur de valeur à plus d'un titre." Aujourd'hui la clavette est disparue. Elle est mentionnée dans le registre d'inventaire sous le numéro 1963.145.45.4 mais la mention a été biffée et on ne donne pas de renseignements sur cette clavette. On suppose que c'était un accessoire pareil à celui de la gralla 1961.123.32 qui est exposée en galerie culturelle

Exposition

Paris, Musée national des Arts et Traditions populaires, 28 novembre 1980 - 19 avril 1981 (L'exposition "L'instrument de musique populaire. Usages et symboles" a eu lieu à Paris, Musée national des Arts et Traditions populaires du 28 novembre 1980 au 19 avril 1981)

Bibliographie

(L'instrument de musique populaire. Usages et symboles [Catalogue d'exposition au Musée national des Arts et Traditions populaires, 28 novembre 1980 - 19 avril 1981], Paris, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1980, pp. 94 - 95)

Rédacteur

Faivre Patricia ; Twarog Nicolas ; Tanguy Lucie ; Bekus Françoise

Copyright notice

© Paris, musée national des Arts et Traditions Populaires, © Direction des musées de France, 2008

Crédits photographiques

© Virginie Louis ; © Anne Maigret

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

50020057999

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1963) :DECV )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0