Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 113
Domaine

archéologie ; sculpture ; romain

Dénomination

buste

Titre

Portrait de Caracalla enfant

Période création/exécution

4e quart 2e siècle ; 1er quart 3e siècle

Millésime création/exécution

198 entre ; 204 et

Historique

La tête (Ra 119) et le buste (Ra 58 c) ont été associés en 2015.

Découverte/collecte/récolte

France ; Haute-Garonne ; Martres-Tolosane ; (Villa de Chiragan, lieu de découverte) ; fouilles archéologiques ; (1890-1891, date de découverte) ; (Lebègue Albert, Du Mège Alexandre, découvreurs)

Précision découverte/collecte

Le buste a été découvert en 1826 par Alexandre Du Mège, la tête est issue des fouilles d'Albert Lebègue (1890-1891).

Matériaux/techniques

marbre blanc, ronde-bosse

Description

Lucius Septimius Bassianus, dit Caracalla, fils de l'Africain Septime Sévère et de la syrienne Julia Domna, est né à Lyon en 188. Ce portrait est très proche de celui que l'on peut voir sur l'arc des Argentiers, à Rome. Sur ce monument, Caracalla est représenté en compagnie des membres de sa famille dont il fera effacer les reliefs de son épouse, Plautille, répudiée, ainsi que de son beau-père, Plautien. La date de création de ce type de portrait doit remonter à 198, alors que Caracalla avait été élevé au rang d'Auguste. Il avait 8 ans. On connaît aujourd'hui une quarantaine d'exemplaires similaires. Celui des musées du Vatican est le plus proche, par son style, du portrait découvert à Chiragan. Le buste n'a été reconnu qu'en 2011 comme la partie manquante de cette oeuvre; sa couleur trahit un contexte d'enfouissement différent. Pascal Capus, 2015.
Caracalla (188 - 217), fils de Septime Sévère et Julia Domna, frère de Géta. Empereur de 211 à 217. Type « de l'arc des Argentarii ». Marbre de Göktepe (Turquie). Le buste n'a été reconnu qu'en 2011 comme la partie manquante de cette oeuvre; sa couleur trahit un contexte d'enfouissement différent. ; Promu à la dignité d'Auguste dès 198, Caracalla n'est alors qu'un enfant de dix à douze ans, robuste et plein de vitalité, aux joues charnues. D'excellente qualité, ce buste est l'un des plus proches du prototype conçu au sein de la cour impériale et connu à travers plus de quarante répliques. [Daniel Cazes]

Dimensions

Hauteur en cm 48 (tête) - 60 (buste) ; Largeur en cm 49 (tête) - 58 (buste) ; Profondeur en cm 26 (tête) - 21 (buste)

Sujet représenté

portrait (Caracalla, enfant)

Lieu de conservation

Toulouse ; musée Saint-Raymond

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; mode d'acquisition inconnu ; Toulouse ; musée Saint-Raymond

Numéro d'inventaire

Ra 119-Ra 58 c ; 30156 (Ancien numéro)

Exposition

De l'électrum à l'euro, Toulouse, Musée Paul-Dupuy, 1997.

Bibliographie

Du Mège (Alexandre), Notice des monumens antiques et des objets de sculpture moderne conservés dans le Musée de Toulouse, Toulouse, 1828, (p.110, n°194)
Registre d'inventaire, musée des Augustins, 1831-1916. (n° 674)
Lebègue (Albert), "Notice sur les fouilles de Martres-Tolosane", dans Bulletin archéologique du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1891, (p. 415.)
Roschach (Ernest), Catalogue des Musées Archéologiques de la Ville de Toulouse, Musée des Augustins, Musée Saint Raymond. Toulouse, 1864, Ed. en 1892. (p.32, n°58 c)
Joulin (Léon), "Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane", extrait des Mémoires présentés par divers savants à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1ère série, tome XI, 1ère partie, Paris, 1901, (n° 280 D et pl. XVI, n°260 B)
Espérandieu (Emile), Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, t. II, Paris, 1908, (n° 996 et p.62-63, n°954)
Rachou (Henri), Catalogue des collections de sculpture et d'épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse, éd. Privat, 1912, (n° 119 et p.42, n° 58 c)
Budde (Ludwig), Jugendbildnisse des Caracalla und Geta, Aschendorffsche Verlagsbu Chhandlung, Munster Westf., 1951, (pl. 10 et 12.)
Braemer (François), "Les portraits antiques trouvés à Martres-Tolosane", dans Bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de 1952-1953, (p. 143-148.)
Heintze (H. von), "Studien zu den Porträts des 3. Jahrhunderts n. Chr., 7. Caracalla, Geta, Elagabal und Severus Alexander", dans MDAI(R), 66, 73-74, 1966-67, p. 190-231. (p. 198-199.)
Fittschen (Klaus), "Bemerkungen zu den Porträts des 3.Jahrhunderts nach Christus", dans Jahrbuch des Deutschen Archäologischen Instituts, vol. 84, 1969, (198-236 et pl. 220.)
Wiggers (H. B.) : Caracalla, Geta, Plautilla ; Wegner (M.), Macrinus bis Balbinus (Das römiche Herrscherbild, III-1), Berlin, 1971, (p. 19, 22, 46, 87, 97, pl. 3b.)
Balty (Jean Charles), "Style et Facture. Notes sur le portrait romain du IIIe siècle de notre ère", dans Revue Archéologique, 2/1983, (p. 301-314 et pl. p. 307 et 308.)
Fittschen (Klaus) et Zanker (Paul), Katalog der römischen Portraäts in den Capitolinischen Museen und den anderen Kommunalen Sammlungen der Stâdt Rom. I : Kaiser-und Prinzenbildnisse. Mainz am Rhein, 1985, 2 vol., (n° 86, p. 99.)
Bruneau (Philippe), Torelli (Mario), Barral i Altet ( Xavier), "La sculpture. Le prestige de l'Antiquité du VIIIe siècle avant J.-C. au Ve siècle après J.-C.", dans Histoire d'un art, Ed. Skira, Genève, 1991, (p. 168.)
Giulano (Antonio), Museo Nazionale Romano, Le Sculture, I,1, Soprintendenza archeologica di Roma, De Luca Editore, (p. 332-333.)
Cazes (Daniel), Le musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse, éd. Somogy/musée Saint-Raymond, Toulouse/Paris, 1999, (p. 130.)
Massendari (Julie), Carte Archéologique de la Gaule, pré-inventaire archéologique publié sous la responsabilité de Michel Provost, Professeur d'histoire à l'Université d'Avignon, La Haute-Garonne (hormis le Comminges et Toulouse), 31/1, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 2006, (fig. 109 p. 246.)
Rosso (Emmanuelle), L'image de l'empereur en Gaule romaine. Portraits et inscriptions, Editions du Comité des travaux historiques et scientifiques, Paris, 2006, (p. 474-475, n° 229.)
Balty (Jean-Charles), Cazes (Daniel) et Rosso (Emmanuelle), Sculptures antiques de Chiragan, I.2. Les portraits romains, I.2 Le siècle des antonins, musée Saint-Raymond, musée des Antiques de toulouse, février 2012. (p. 266; fig.199.)

Rédacteur

équipe du musée Saint-Raymond

Copyright notice

© Toulouse, musée Saint-Raymond, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Photo MSR CC BY-SA

 

Renseignements sur le musée

 

05630002069

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1009 


Requête :   ((découvreurs) :DECV )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0