Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 44
Domaine

archéologie ; égyptien ; croyances - coutumes ; vie sociale - culturelle

Dénomination

stèle

Titre

Stèle de Ken et Renenoutet

Genèse

oeuvre en rapport

Historique

Epoque ramesside. ; voir aussi : Moulage (C.E.23) Copie

Découverte/collecte/récolte

Egypte (lieu de découverte) ; enquête ethnographique ; (1862/09/21, date de découverte) ; (Godard Jean-Ernest, découvreur)

Précision découverte/collecte

Deir el-Medineh. (Mission confiée à Godard le 5 février 1861 par A. J. Walewski, ministre de Napoléon III).

Matériaux/techniques

calcaire, incisé, peint, taillé

Description

La petite stèle votive cintrée au sommet est double face et devait donc se trouver dressée dans sa position d'origine. Elle est dédiée à la déesse serpent Renenout assimilée ici à Méresger, déesse serpent thébaine. Les représentations sont colorées (fond blanc, noir et ocre rouge, mais aussi bleu, vert, rose et ocre rose plus ou moins soutenu, comme il est d'usage à cette époque). Les hiéroglyphes (noirs) sont séparés par des filets rouges. Chaque face est séparée en deux registres superposés.

Dimensions

Hauteur en cm 23.5 ; Largeur en cm 13.2 ; Epaisseur en cm 1.5

Inscriptions

inscription

Précision inscriptions

égyptien ancien, hiéroglyphes. A l'intérieur : Chaque face est séparée en deux registres superposés. Le texte qui accompagne le registre supérieur de la 1ère face représentant Renenout, est situé devant elle au-dessus des offrandes : " Renenout la belle, la clémente. " Dans le registre inférieur, le texte situé au-dessus du couple de droite (Ken et sa femme) est : " Fait par le sculpteur Ken, Justifié. - La maîtresse de maison Hénoutméhyt. " Celui au-dessus du couple de gauche (le fils et la fille - ou la belle-fille - de Ken) : " Son fils le sculpteur Houy. - Sa fille [Our]nou[ro] ( ?) " Sur l'autre face, le texte s'inscrit dans le champ autour de Renenout représentée en femme. Il est, pour les trois colonnes de droite : " Renenout la belle, Méresger, maîtresse du ciel, régente des dieux, la clémente, celle qui revient à la clémence, la belle maîtresse apaisée. " Les quatre colonnes à gauche présentent un court hymne et un avertissement au visiteur : " Faire adoration à Méresger, Renenout la belle, la maîtresse des nourritures : " Reviens pour moi dans l'apaisement ! Par ton ka, tu t'apaiseras ! " - par le sculpteur Ken, justifié. Il dit : " Ô (toi), tout homme à qui il adviendra de se trouver sur ce..., - que tu prépares une cruche de bière pour Renenout, au premier mois de l'hiver, le vingtième jour. Et ne sois pas négligent : prends bien garde à Elle ! " : Face 1 : " Renenout la belle, la clémente. " " Fait par le sculpteur Ken, Justifié. - La maîtresse de maison Hénoutméhyt. " " Son fils le sculpteur Houy. - Sa fille [Our]nou[ro] ( ?) " Face 2 : " Renenout la belle, Méresger, maîtresse du ciel, régente des dieux, la clémente, celle qui revient à la clémence, la belle maîtresse apaisée. " " Faire adoration à Méresger, Renenout la belle, la maîtresse des nourritures : " Reviens pour moi dans l'apaisement ! Par ton ka, tu t'apaiseras ! " - par le sculpteur Ken, justifié. Il dit : " Ô (toi), - tout homme à qui il adviendra de se trouver sur ce..., - que tu prépares une cruche de bière pour Renenout, au premier mois de l'hiver, le vingtième jour. Et ne sois pas négligent : prends bien garde à Elle ! "

Utilisation/destination

pratique funéraire

Sujet représenté

figure mythologique (déesse, assis, cobra, uraeus , ânkh, sceptre-ouas, couronne hathorique, modius, couple)

Précision sujet représenté

Sur la face qui comporte les deux éclats, la déesse Renenout est présentée sous la forme d'un cobra dressé à tête de femme, qui devait être coiffée de la couronne d'Hathor par-dessus sa perruque tripartite. Elle avait le bandeau frontal avec l'uræus, et le modius. Devant elle, sur un guéridon, sont disposées des offrandes : pain, légumes... Derrière elle sont représentés dix serpents rampants se superposant au-dessus de la queue de la déesse, dont les lacets forment une sorte de huit à l'horizontale. Le texte qui l'accompagne, situé devant elle au-dessus des offrandes est : Renenout la belle, la clémente. Dans le registre inférieur de cette 1ère face, deux couples d'adorateurs (agenouillés, bras levés) sont représentés symétriquement, les hommes, au centre, portant perruque à pans triangulaires, les femmes, à l'extérieur, portant une perruque enveloppante, celle de droite tenant peut-être un contrepoids de collier. Le texte situé au-dessus du couple de droite (Ken et sa femme) est : Fait par le sculpteur Ken, Justifié. - La maîtresse de maison Hénoutméhyt. Celui au-dessus du couple de gauche (le fils et la fille - ou la belle-fille - de Ken) : Son fils le sculpteur Houy. - Sa fille [Our]nou[ro] ( ?) Sur l'autre face, Renenout est représentée en femme, assise sur un siège cubique à dosseret bas. Elle est coiffée de la couronne d'Hathor et d'un diadème à uræus. Elle tient en main droite la croix ansée (ankh) et en main gauche le sceptre ouas. Le texte inscrit dans le champ autour d'elle est, pour les trois colonnes de droite : Renenout la belle, Méresger, maîtresse du ciel, régente des dieux, la clémente, celle qui revient à la clémence, la belle maîtresse apaisée. Les quatre colonnes à gauche présentent un court hymne et un avertissement au visiteur : Faire adoration à Méresger, Renenout la belle, la maîtresse des nourritures : " Reviens pour moi dans l'apaisement ! Par ton ka, tu t'apaiseras ! " - par le sculpteur Ken, justifié. Il dit : " Ô (toi), - tout homme à qui il adviendra de se trouver sur ce... , - que tu prépares une cruche de bière pour Renenout, au premier mois de l'hiver, le vingtième jour. Et ne sois pas négligent : prends bien garde à Elle ! " Sur le registre inférieur de cette deuxième face sont représentés six adorateurs masculins (agenouillés) tournés vers la gauche, dont la figuration les fait se superposer deux par deux ; ils sont tous coiffés de la perruque à pans triangulaires. Les hiéroglyphes situés au-dessus les présente : Le sculpteur Ken. - Son fils Tchaouenhouy. - Son fils Pendoua. - Son fils Houemtchebt.- Son fils Baki. - Son fils Khâemouast. L'intérêt de la stèle réside en particulier, comme l'avait fait valoir J.J. Clère, dans le fait qu'il existe une autre stèle votive du même sculpteur, implorant cette fois le pardon en mentionnant sa faute et auprès de divinités qui ont fait supposer qu'il avait pu être frappé de cécité.

Etat de conservation

Assez bon état ; Brisé : en deux horizontalement, Eclat : deux, sur l'une des faces, Lacune : avec l'un des 2 éclats, au sommet (couronne hathorienne), Lacune : sur le bord gauche au niveau du bris : tête de la femme à l'extrême gauche du registre inférieur et hiéroglyphes donnant son nom., Effacé : polychromie en partie effacée.

Lieu de conservation

Bordeaux ; musée d'Aquitaine

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; legs ; Bordeaux ; musée d'Aquitaine

Date acquisition

1863

Anciennes appartenances

Collection privée, Godard Jean-Ernest, 1863/09/30 ; Godard A.

Numéro d'inventaire

8 635 ; 437 (Inventaire Védère) ; 1054 (Inventaire 1845-1872) ; 192 (1er catalogue Godard) ; 408 (2d catalogue Godard)

Commentaires

Dans le registre d'Inventaires rétrospectifs par Robert Mesuret figure, tome IV, p. 7, au n° 8 635 :, "8 635 : Legs Godard, Date d'inscription au registre : 30-I-1952, Stèle cintrée : décorée sur 2 faces : Rennout en forme de femme et de serpent, calcaire incisé et peint, H 0,235 ; L. 0,260, Art Egyptien -Védère -437.", - 1er catalogue Godard [= par Godard lui-même] : "192 Une stèle en terre cuite avec hiéroglyphes coloriés, Luqsor le 10 Mai, 20" [florins = prix d'achat] " et : "1054" [de la main de Labet = catal. du dépôt d'Antiques], - 2d catalogue Godard [par Labet] : "n° 408 : 1054 Stèle [rajout:] écrite en ... [vac.] ronde dans le haut et divisée en deux parties, d'uncôté, en haut : [vac. rempli d'une autre écriture : Védère ?] "Ammon" assis sur un trône, tenant le sceptre et la croix ansée, portant sur la coiffure, la couronne, l'uréus, le disque, les cornes, et les deux longues plumes. Dans le bas : six femmes assises; par deux, levant les mains la paume en avant ; tout l'intervalle laissé par les figures [mot "sont" effacé et mot suivant écrit par dessus : ] est rempli ["s" effacé] par des signes hiéroglyphiques disposés h orizontalement dans des bandes fournies par des traits verticaux., "De l'autre côté, dans la partie supérieure et au centre : [vac. rempli d'une autre écriture : Védère ?] "Isis", avec la coiffure formée de la couronne, de l'uréus, des cornes et du disque, ayant le corps du serpent debout sur la queue formant plusieurs tours ; [mot suivant rajouté : ] elle regarde à droite, une table ou autel sur lequel sont étalés pains, une corbeille et d'autres objets imparfaitement indiqués, deux bandes contenant quelques caractères au dessus, derrière la divinité : dix serpents ou anguilles, -nageant, occupent le restant de l'espace. Dans la partie inférieure, quatre femmes assises, à droite et à gauche se faisant face, les mains dans la même position que celles de l'autre côté, ["le" biffé] au dessus d'elles : des signes placés comme ceux des autres tableaux., Le tout exécuté à l'encre, ou à la couleur d'une façon assez malhabile, pourrait bien être une contrefaçon., H : 0,235, L : 0,160, E : [vac.], Inv. 1845-1872 : "1054 ....... [Cat. Godard :] 192 [2d cat. Godard :] (408) 20 Stèle en terre cuite. hiérog. col. Louqsor, Douteuse"

Exposition

Exposition : " Les Artistes de Pharaon, Deir el-Medineh et la Vallée des Rois " sous la dir. de Anne Cahen-Delhaye, conservateur des Musées royaux d'Art et d'Histoire de Bruxelles, Paris, Musée du Louvre, 2001- 22 juillet 2002 ; Bruxelles, Musées royaux d'Art et d'Histoire, 10 décembre 2002-12 janvier 2003 ; Fondation Bricherasio, Turin, 22 février 2003 - 18 mai 2003. (Les Artistes de Pharaon, Deir el-Medineh et la Vallée des Rois)
Catalogue d'exposition "Egypte et Méditerranée", musée d'Aquitaine, Bordeaux, 1992. (Catalogue d'exposition "Egypte et Méditerranée", musée d'Aquitaine, Bordeaux, 1992, p. 25-26.)

Bibliographie

Catalogue d'exposition : " Les Artistes de Pharaon, Deir el-Medineh et la Vallée des Rois " sous la dir. de Anne Cahen-Delhaye, Paris, Musée du Louvre, Turin, Bruxelles, 2001.
Revue d'Egyptologie publiée par la Société française d'Archéologie avec le concours du Centre national de la Recherche scientifique, Paris, Editions Peeters. (Clère J.-J., Un monument de la religion populaire de l'époque ramesside, Revue d'Egyptologie, 27, 1975, p. 70-76, pl. 4. )

Rédacteur

Anne Ziéglé

Copyright notice

© Bordeaux, musée d'Aquitaine, © Service des musées de France, 2015

Crédits photographiques

© musée d'Aquitaine

 

demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

00640030789

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44  

Lots de réponses :  


Requête :   ((enquête ethnographique) :DECV )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0