Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 113
Domaine

archéologie ; sculpture ; romain

Dénomination

tête

Titre

Portrait de Galeria Valeria Eutropia (?), épouse en secondes noces de l'empereur Maximien Hercule

Période création/exécution

4e quart 3e siècle

Millésime création/exécution

293

Historique

Selon Jean Charles Balty

Découverte/collecte/récolte

France ; Haute-Garonne ; Martres-Tolosane ; (Villa de Chiragan, lieu de découverte) ; fouilles archéologiques ; (1826-1830, date de découverte) ; (Du Mège Alexandre, découvreur)

Précision découverte/collecte

Dans son catalogue de 1912, H. Rachou précise : "tête trouvée en 1829."

Matériaux/techniques

marbre ; ronde-bosse

Description

Marbre probablement de Saint-Béat

Dimensions

H. en cm : 31 ; l. en cm : 28 ; l. en cm : entre les tempes : 17.5 ; P. en cm : 25

Sujet représenté

portrait (tête, Galeria Valeria Eutropia, coiffure : chevelure, bandeau)

Précision sujet représenté

Galeria Valeria Eutropia (Vers 250 - 330) Épouse en secondes noces de Maximien Hercule, mère de Maxence et de Fausta. La coiffure rappelle celle d'Hélène, épouse de l'empereur Constantin. Cette mode est apparue à la fin du IIIe siècle. Sur certains sarcophages de la première moitié du IVe siècle, des femmes de très haut rang sont également coiffées de la sorte. Un rouleau de cheveux encadre le visage, une grande tresse forme un " turban " qui, depuis l'arrière, remonte en bandeaux aplatis se glissant sous les enroulements du dessus et s'achevant au milieu du front en huit mèches frisées au fer. Ce portrait peut être relié aux représentations de Maximien Hercule, Maxence et Valeria Maximilla également découverts à Chiragan. Il s'agit donc d'un très rare groupe dynastique.

Lieu de conservation

Toulouse ; musée Saint-Raymond

Statut juridique

propriété de la commune ; mode d'acquisition inconnu ; Toulouse ; musée Saint-Raymond

Numéro d'inventaire

Ra 38 (2) ; 30308 (Ancien numéro)

Exposition

Le regard de Rome à Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995-1996, (n° 173.)
Aurea Roma. Dalla città pagana alla città cristiana, Rome, Palazzo delle Esposizioni, 22 décembre 2000-20 avril 2001.

Bibliographie

Joulin (Léon), "Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane", extrait des Mémoires présentés par divers savants à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1ère série, tome XI, 1ère partie, Paris, 1901, (p. 319-320 et pl. XIII.)
Espérandieu (Emile), Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, t. II, Paris, 1908, (p. 50-51, n° 927.)
Rachou (Henri), Catalogue des collections de sculpture et d'épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse, éd. Privat, 1912, (n° 38)
Catalogue d'exposition Le regard de Rome, Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995, (p. 237, n° 173.)
Cazes (Daniel), Le musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse, éd. Paris : Somogy ; Toulouse : musée Saint-Raymond, 1999, (p. 143.)
Bergmann (Marianne), Chiragan, Aphrodisias, Konstantinopel. Zur mythologischen Skulptur der Spätantike, Wiesbaden, Reichert, 1999, (Palilia, vol. 7), (p. 34, 40, pl. 11, 1-4.)
Catalogue d'exposition Aurea Roma. Dalla Città pagana alla cità cristiana, Rome, L'Erma di Bretschneider, 2000, (p. 458-459, n° 56.)
Balmelle (Catherine), Les demeures aristocratiques d'Aquitaine. Société et culture de l'Antiquité tardive dans le Sud-Ouest de la Gaule, dans Aquitania, supplément n° 10/Ausonius, Bordeaux-Paris, 2001, (p. 230, fig. 125 b p. 231.)
Massendari (Julie), Carte Archéologique de la Gaule, pré-inventaire archéologique publié sous la responsabilité de Michel Provost, Professeur d'histoire à l'Université d'Avignon, La Haute-Garonne (hormis le Comminges et Toulouse), 31/1, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 2006, (fig. 113 p. 248.)
Rosso (Emmanuelle), L'image de l'empereur en Gaule romaine. Portraits et inscriptions, Editions du Comité des travaux historiques et scientifiques, Paris, 2006, (p. 488-489, n° 237.)
Balty (Jean Charles), Sculptures antiques de Chiragan (Martres-Tolosanes), I. Les portraits romains, 1.5 La Tétrarchie, musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, imprimerie Ménard, novembre 2008, (p. 16, 17, 96, 98 fig. 74 et 76, 99 fig. 78, 102, 103, 104, 106 fig. 86.)

Rédacteur

équipe du musée Saint-Raymond

Copyright notice

© Toulouse, Musée Saint-Raymond, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Photo Jean-François Peiré CC BY-NC-SA

 

Renseignements sur le musée

 

05630000140

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124  

Lots de réponses :  


Requête :   ((fouilles archéologiques) :DECV )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0