Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 117
Domaine

archéologie ; sculpture ; romain

Dénomination

tête

Titre

Portrait de Septime Sévère

Période création/exécution

4e quart 2e siècle

Millésime création/exécution

193 entre ; 195 et

Découverte/collecte/récolte

France ; Haute-Garonne ; Martres-Tolosane ; (Villa de Chiragan, lieu de découverte) ; fouilles archéologiques ; (1890-1891, date de découverte) ; (Lebègue Albert, découvreur)

Matériaux/techniques

marbre blanc ; ronde-bosse

Description

Type dit " de l'avènement ". Marbre de Göktepe (Turquie)

Dimensions

H. en cm : 34 ; tête 28 ; L. en cm : 24 ; P. en cm : 24

Sujet représenté

portrait (tête : Septime Sévère, boucle : cheveux, barbe)

Précision sujet représenté

Septime Sévère, 146 ; 211. Empereur de 193 à 211. Sénateur d'origine africaine, né à Leptis Magna (en Tripolitaine, actuelle Libye), Septime Sévère devient gouverneur de la province de Pannonie supérieure, au coeur de l'Europe. Suite à l'assassinat de l'empereur Commode, puis de celui de Pertinax, il est fait empereur par les légions du Danube. Il s'appuie sur ses armées et entreprend une marche sur Rome afin d'être légitimé et éliminer ses principaux rivaux. Cette tête de grande qualité, conçue dans un atelier officiel de Rome, date de cette accession au pouvoir, en 193. Septime Sévère, avait alors 38 ans. Coiffure et barbe courtes, trois mèches rondes sur le front, regard dirigé vers le haut et rotation de la tête vers la droite sont très proches de la tête des musées du Capitole, à Rome. Ce portrait de Chiragan semble provenir du même atelier que celui du musée de l'Ermitage, à Saint-Pétersbourg. Il rappelle par son style les derniers portraits de Commode mais ressemble également à ceux d'Antonin le Pieux. Septime Sévère cherche, en effet, à justifier par l'image une filiation totalement artificielle avec la précédente dynastie des Antonins.

Lieu de conservation

Toulouse ; musée Saint-Raymond

Statut juridique

propriété de la commune ; mode d'acquisition inconnu ; Toulouse ; musée Saint-Raymond

Numéro d'inventaire

Ra 120 a ; 30157 (Numéro Mesuret)

Exposition

Le regard de Rome à Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995-1996,

Bibliographie

Registre d'inventaire, musée des Augustins, 1831-1916. (n° 675)
Joulin (Léon), "Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane", extrait des Mémoires présentés par divers savants à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1ère série, tome XI, 1ère partie, Paris, 1901, (p. 337 et pl. XXII, n° 294 D)
Espérandieu (Emile), Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, t. II, Paris, 1908, (p. 68, n° 963.)
Rachou (Henri), Catalogue des collections de sculpture et d'épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse, éd. Privat, 1912, (p. 60, n° 120.)
Poulsen (Frederik), Porträtstudien in norditalienischen Provinzmuseen, Copenhague, 1928, (p. 27, n° 1.)
Bulletin municipal de la Toulouse, Toulouse, 1936, (p. 831.)
Braemer (François), "Les portraits antiques trouvés à Martres-Tolosane", dans Bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de France, 1952-1953, (p. 145.)
Felleti Maj (Bianca Marie), Museo Nazionale Romano. I ritratti, 1953, Rome, (p. 128.)
Balty (Janine), "Les premiers portraits de Septime Sévère. Problèmes de méthode", dans Latomus, XXIII, 1964, p. 56-63. (p. 60-61, n° 7.)
Balty (Janine), Essai d'iconographie de l'empereur Clodius Albinus, Bruxelles, 1966 (Collection Latomus ; LXXXV), (p. 38, n° 9.)
Heintze (H. von), "Studien zu den Porträts des 3. Jahrhunderts n. Chr., 7. Caracalla, Geta, Elagabal und Severus Alexander", dans MDAI(R), 66, 73-74, 1966-67, p. 190-231. (p. 198, n° 42, n° 3.)
McCann (Anna Marguerite), The portraits of Septimus Severus, Rome, American Academy in Rome, 1968 (Memoirs of the American Academy in Rome ; XXX), (p. 135-136, n° 14 et pl. XXXIIIa-b.)
Soechting (Dirk), Die Porträts des Septimius Severus, Bonn, 1972 (Habelts Dissertationsdrucke. Reihe Klassische Archäologie ; 4), (p. 146, n° 23 et pl. 3 c-d.)
Catalogue d'exposition Le regard de Rome, Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995, (p. 173.)
Cazes (Daniel), Le musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse, éd. Paris : Somogy ; Toulouse : musée Saint-Raymond, 1999, (p. 128.)
Rosso (Emmanuelle), L'image de l'empereur en Gaule romaine. Portraits et inscriptions, Editions du Comité des travaux historiques et scientifiques, Paris, 2006, (p. 468-470, n° 225.)
Saastamoinen (Ari), Afrikan Loistavat Kaupungit, Elämä Roomalaisajan Pohjois-Afrikassa, Gaudeamus, Helsinki University Press, Helsinki, 2009, (p. 38.)
Alain Eck, 2011. (Enigmes de Lugdunum, p. 72, 73, 74.)
Balty (Jean-Charles), Cazes (Daniel) et Rosso (Emmanuelle), Sculptures antiques de Chiragan, I.2. Les portraits romains, I.2 Le siècle des Antonins, musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, février 2012. (p. 66; fig. 62. p. 264; fig.195.)

Rédacteur

équipe du musée Saint-Raymond

Copyright notice

© Toulouse, Musée Saint-Raymond, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Photo Jean-François Peiré CC BY-NC-SA

 

Renseignements sur le musée

 

05630000117

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124  

Lots de réponses :  


Requête :   ((fouilles archéologiques) :DECV )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0