Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 96
Domaine

archéologie ; sculpture ; romain

Dénomination

statue

Titre

Harpocrate

Période création/exécution

2e siècle ; 3e siècle

Découverte/collecte/récolte

France ; Haute-Garonne ; Martres-Tolosane ; (Villa de Chiragan, lieu de découverte) ; fouilles archéologiques ; (1826, date de découverte)

Précision découverte/collecte

Avait été indiqué comme un faux (!) dans la fiche de R. Mesuret et par une annotation tout aussi mystérieuse portée sur le catalogue de 1912.

Matériaux/techniques

marbre blanc ; ronde-bosse

Dimensions

H. en cm : 111.5 ; l. en cm : 43.8 ; P. en cm : 28

Sujet représenté

figure mythologique (Harpocrate, enfant, couronne, arbre : tronc, corne d'abondance, fruit, raisin)

Précision sujet représenté

Harpocrate est assimilé à Horus, fils d'Isis et d'Osiris. Son culte était, dans la civilisation gréco-romaine, lié à ceux d'Isis et de Sarapis. Si, comme ces derniers, Harpocrate garantissait la fertilité, il était aussi plus spécifiquement appelé à protéger les enfants. La statue de Chiragan est sans doute une réplique ou une variante d'une oeuvre héllénistique, presque complètement reconstituée à partir de plusieurs morceaux trouvés dans différentes fouilles. Dans une pose déhanchée, en appui sur un tronc d'arbre, il porte de sa main gauche une longue corne d'abondance cannelée qui regorge de fruits. Les richesses de la terre procurées par l'agriculture sont ainsi évoquées. Il dirigeait l'index dressé de sa main droite vers sa bouche : un geste d'enfant, mais qui signifie aussi le silence, le mystère, en lien avec les rites d'Isis qui étaient réservés aux initiés. Cette iconographie confère donc une dimension religieuse au personnage. La tête, qui appartient à la statue bien qu'une grande partie du cou ait disparu, montre un triple attribut (disque, croissant et épi de blé) au-dessus des cheveux ceints d'une bandelette. Cette statue est la représentation d'Harpocrate la plus grande découverte en France.

Lieu de conservation

Toulouse ; musée Saint-Raymond

Statut juridique

propriété de la commune ; mode d'acquisition inconnu ; Toulouse ; musée Saint-Raymond

Numéro d'inventaire

Ra 40 ; 30310 (Ancien numéro)

Bibliographie

Lafore (J. G.), Le culte d'Isis en Gaule, Toulouse, s. d., (p. 10)
Du Mège (Alexandre), Notice des monumens antiques et des objets de sculpture moderne conservés dans le Musée de Toulouse, Toulouse, 1828, (n° 56)
Du Mège (Alexandre), Description du Musée des Antiques de Toulouse, Toulouse, imprimerie de Jean-Matthieu Douladoure, 1835 (une autre édition du même catalogue, en 1835, chez F. G. Levrault à Paris), (n° 126)
Normand (Père), dans Musée de sculpture antique et moderne, Comte F. de Clarac, Paris, 1836-1837. (pl. 763, fig. 1878)
Clarac (Frédéric, Comte de), Musée de Sculpture antique et moderne, II/I, Paris, 1841, (p. 585)
Roschach (Ernest), Musée de Toulouse. Catalogue des antiquités et des objets d'art, Toulouse, imprimerie Viguier, 1865, (n° 40)
Lebègue (Albert), "Une école inédite de sculpture gallo-romaine", dans Revue des Pyrénées, Toulouse, 1889, (p. 10-11)
Reinach (Salomon), Répertoire de la statuaire grecque et romaine, t. II, vol. II, Paris, 1898, (p. 430, fig. 8)
Joulin (Léon), "Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane", extrait des Mémoires présentés par divers savants à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1ère série, tome XI, 1ère partie, Paris, 1901, (n° 179 B)
Espérandieu (Emile), Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, t. II, Paris, 1908, (p. 49, n° 923)
Rachou (Henri), Catalogue des collections de sculpture et d'épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse, éd. Privat, 1912, (n° 40)
Cazes (Daniel), Le musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse, éd. Paris : Somogy ; Toulouse : musée Saint-Raymond, 1999, (p. 102.)
Massendari (Julie), Carte Archéologique de la Gaule, pré-inventaire archéologique publié sous la responsabilité de Michel Provost, Professeur d'histoire à l'Université d'Avignon, La Haute-Garonne (hormis le Comminges et Toulouse), 31/1, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 2006, (fig. 140 p. 254.)

Rédacteur

équipe du musée Saint-Raymond

Copyright notice

© Toulouse, Musée Saint-Raymond, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Photo Jean-François Peiré CC BY-SA-NC

 

Renseignements sur le musée

 

05630004034

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124  

Lots de réponses :  


Requête :   ((fouilles archéologiques) :DECV )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0