Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 44
Domaine

archéologie ; gallo-romain ; verrerie

Dénomination

mascaron

Lieu création / utilisation

France, Bourgogne, Saône et Loire, Autun (lieu de création)

Epoque/style/mouvement

gallo-romain

Historique

"Le verre, mélange de sable siliceux (corps vitrifiant), de soude ou de potasse (fondants) et de chaux (stabilisant), dont la découverte fortuite remonte au quatrième millénaire avant notre ère, ne fut utilisé en tant que matière indépendante qu'à partir du deuxième millénaire, en Egypte et en Phénicie, qui exportèrent leurs productions autour de la Méditerranée. Grâce à l'invention de la canne à souffler le verre au premier siècle avant J.C., l'industrie verrière fut importée en Italie par des verriers orientaux, puis elle s'installa en Gaule où des ateliers s'établirent aux premier et second siècles de notre ère. La production des récipients en verre soufflé à l'air libre ou dans des moules se développa alors. Le goût du luxe se marqua dans le nord de la Gaule et en Germanie par une production de verre presque incolore dont la pureté était due à l'usage des décolorants, mais aussi à un choix plus strict des matériaux soumis à la fusion. Dès le milieu du quatrième siècle, la pureté du verre tend à disparaître et il révèle une coloration vert-brun caractéristique. Souvent trouvées dans les sépultures où elles sont placées à côté des restes du défunt, les verreries ont, cependant, eu en premier lieu un usage typiquement domestique. Les urnes retrouvées dans les tombes appartiennent à des formes qui ont servi auparavant de jarres. Les fouilles de la ville gallo-romaine d'Alésia par exemple ont fourni un nombre considérable de fragments se rattachant aux formes des ollae. Les bouteilles, les carafes, les barillets ont contenu des liquides et du vin, les balsamaires et fioles, des baumes et parfums avant d'accompagner le mort, renfermant alors des offrandes liquides (vin ou miel mélangé de lait) ou des parfums pour plaire aux dieux. Au départ, les verriers copient les formes céramiques (urnes, aryballes) et les formes de la vaisselles en bronze (coupes côtelées, encore appelées coupes à godrons, anses de carafe imitant les anses de métal et décorées d'un mascaron à leur base). Très vite, cependant, maîtrisant de plus en plus la matière vitreuse ils créent des formes telles que des bols, des carafes, des verres à pied, des bouteilles, des barillets, des tonnelets, formes caractéristiques de cet art. La fabrication du verre fut donc intense à l'époque gallo-romaine. Les verreries présentées ici en témoignent largement, et donnent un vaste panorama de cette production et de la diffusion de la vaisselle en verre dont on retrouve des parallèles non seulement en Bourgogne, mais aussi dans toute la Gaule et en Germanie. Autun, Augustodunum, 1987, pp. 143-151, n° 235-252

Découverte/collecte/récolte

France ; Bourgogne ; Saône et Loire ; Autun (lieu de découverte) ; (1860, date de découverte) ; (JOVET, découvreur)

Matériaux/techniques

verre (coloré, soufflé), moulage

Description

Mascaron en verre bleuté, soufflé et moulé, un peu irisé, représentant une tête juvénile imberbe ; "[...] Le mascaron (b) en verre moulé, figure une tête juvénile imberbe, encadrée de mèches de cheveux semblables à des flammes. Sur le front on distingue le départ de l'anse. [...]" Autun, Augustodunum, 1987, pp. 143-151, n° 235-252, dont pp. 149-150, n° 249 (b) ; "Masque de Mithra en verre blanc, ayant formé l'extrémité inférieure de l'anse d'un vase. diam. 0.04 Musée Jovet." Fiche Inventaire Bulliot ; "[...] Le mascaron (b) figure une tête juvénile imberbe, encadrée de mèches de cheveux. [...]" Vitrum, 1990, pp. 76-78, n° 35 (b)

Dimensions

Hauteur en cm 3.39 ; Largeur en cm 3.85 ; Epaisseur en cm 1.71

Inscriptions

inscription

Précision inscriptions

étiquette, au dos : AUTUN / 1860 / Musée Jovet / X.II ; étiquette, au dos : 1435

Sujet représenté

figure (homme, tête)

Lieu de conservation

Autun ; musée Rolin

Statut juridique

propriété de la commune ; mode d'acquisition inconnu ; Autun ; musée Rolin

Date acquisition

1954 entrée matérielle

Numéro d'inventaire

B 1435

Exposition

Autun Augustodunum - Capitale des Eduens, musée Rolin - Hôtel de Ville - Autun, 16 mars- 27 octobre 1985
Vitrum, Le verre en Bourgogne, musée Rolin - Autun et Musée archéologique - Dijon, 1990

Bibliographie

Autun Augustodunum - Capitale des Eduens, musée Rolin - Hôtel de Ville - Autun, 16 mars- 27 octobre 1985 (pp. 143-151, n° 235-252, dont pp. 149-150, n° 249 (b))
Inventaire B. Archéo, fiches inventaire, Bulliot
Vitrum, Le verre en Bourgogne, musée Rolin - Autun et Musée archéologique - Dijon, 1990 (pp. 76-78, n° 35 (b))
Mémoire de Thèse: Bénédicte GROSJEAN, Les Verreries gallo-romaines des musées d'Autun, Beaune et Dijon, 1980 (analogie)
Hommes de feu, Hommes du feu, Autun, musée Rolin, 22 septembre 2007 - 28 janvier 2008 (pp. 124-130 (analogie))

Copyright notice

© Autun, musée Rolin, © Service des musées de France, 2015

Crédits photographiques

© Claudine Massard

 

Renseignements sur le musée

 

01610005108

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1860) :DECV )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0