Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 16
Domaine

archéologie ; sculpture ; romain

Dénomination

tête

Titre

Portrait de Valeria Maximilla

Période création/exécution

4e quart 3e siècle

Millésime création/exécution

293

Historique

293 environ selon Jean Charles Balty

Découverte/collecte/récolte

France ; Haute-Garonne ; Martres-Tolosane ; (Villa de Chiragan, lieu de découverte) ; fouilles archéologiques ; (1890-1891, date de découverte) ; (Lebègue Albert, découvreur)

Matériaux/techniques

marbre ; ronde-bosse

Description

Marbre de Saint-Béat (Haute-Garonne)

Dimensions

H. en cm : totale 32.5 ; tête 28 ; l. en cm : totale 26.5 ; tempes 15 ; P. en cm : totale 24.5

Sujet représenté

portrait (tête, Valeria Maximilla, coiffure, bandeau)

Précision sujet représenté

Valeria Maximilla (Vers 280 - après 312) Fille de l'empereur Galère (César puis Auguste), épouse de l'empereur Maxence. Ce portrait pourrait bien être celui de la fille de Galère (César de Dioclétien), qui épousa Maxence en 293. On ne connaît aucun autre exemple de ce type de coiffure dans le portrait antique (curieusement, d'anciennes photographies nous montrent des exemples tout à fait similaires dans la tradition folklorique de Croatie). Si la mode des coiffures " à côtes de melon " remonte au IIe siècle (avec l'impératrice Faustine la Jeune), jamais celle-ci n'atteignit une aussi grande complexité qu'ici. Coiffeurs et perruquiers romains, on le sait, se surpassaient dans le cadre de leur art. Cette oeuvre, par sa facture et ses proportions, renvoie aux portraits de Maximien, Maxence et Valeria Eutropia. Cette série forme un exceptionnel ensemble familial. De ces sculptures monumentales ne restent que les têtes.

Lieu de conservation

Toulouse ; musée Saint-Raymond

Statut juridique

propriété de la commune ; mode d'acquisition inconnu ; Toulouse ; musée Saint-Raymond

Numéro d'inventaire

Ra 127 ; 30165 (Ancien numéro)

Exposition

Le regard de Rome à Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995-1996, (n° 174.)
Aurea Roma. Dalla città pagana alla città cristiana, Rome, Palazzo delle Esposizioni, 22 décembre 2000-20 avril 2001.

Bibliographie

Registre d'inventaire, musée des Augustins, 1831-1916. (n° 681)
Joulin (Léon), "Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane", extrait des Mémoires présentés par divers savants à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1ère série, tome XI, 1ère partie, Paris, 1901, (p. 338-339, pl. XXIII et n° 301 D)
Espérandieu (Emile), Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, t. II, Paris, 1908, (p. 92-93, n° 1004.)
Rachou (Henri), Catalogue des collections de sculpture et d'épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse, éd. Privat, 1912, (p. 61, n° 127.)
Hannestad (Niels), Tradition in Late Antique Sculpture. Conservation - Modernization - Production, Acta Jutlandica, LXIX.2 ; Humanities Series 69, Aarhus University Press, 1994, (p. 133.)
Catalogue d'exposition Le regard de Rome, Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995, (p. 238, n° 174.)
Alaux (J.-P.), Toulouse, or du temps, Toulouse, Editions Michaël Itah, 1996, (p. 98.)
Cazes (Daniel), Le musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse, éd. Somogy/musée Saint-Raymond, Toulouse/Paris, 1999, (p. 144.)
Bergmann (Marianne), Chiragan, Aphrodisias, Konstantinopel. Zur mythologischen Skulptur der Spätantike, Wiesbaden, Reichert, 1999, (Palilia, vol. 7), (p. 34, 40-41.)
Catalogue d'exposition Aurea Roma. Dalla Città pagana alla cità cristiana, Rome, L'Erma di Bretschneider, 2000, (p. 459, n° 57.)
Balmelle (Catherine), Les demeures aristocratiques d'Aquitaine. Société et culture de l'Antiquité tardive dans le Sud-Ouest de la Gaule, dans Aquitania, supplément n° 10/Ausonius, Bordeaux-Paris, 2001, (p. 230, fig. 125 d p. 231.)
Massendari (Julie), Carte Archéologique de la Gaule, pré-inventaire archéologique publié sous la responsabilité de Michel Provost, Professeur d'histoire à l'Université d'Avignon, La Haute-Garonne (hormis le Comminges et Toulouse), 31/1, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 2006, (fig. 115 p. 248.)
Rosso (Emmanuelle), L'image de l'empereur en Gaule romaine. Portraits et inscriptions, Editions du Comité des travaux historiques et scientifiques, Paris, 2006, (p.490-491, n° 239.)
Balty (Jean Charles), Sculptures antiques de Chiragan (Martres-Tolosanes), I. Les portraits romains, 1.5 La Tétrarchie, musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, imprimerie Ménard, novembre 2008, (p. 21, 22, 112, 115 à 119, 121 fig. 100 et 4e de couverture.)

Rédacteur

équipe du musée Saint-Raymond

Copyright notice

© Toulouse, Musée Saint-Raymond, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Photo Jean-François Peiré CC BY-SA-NC

 

Renseignements sur le musée

 

05630000141

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16  

Lots de réponses :  


Requête :   ((1890-1891) :DECV )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0