Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 43
Domaine

archéologie ; gallo-romain ; sculpture ; épigraphie ; croyances - coutumes

Dénomination

stèle

Titre

Cippe de C. Pomponius Fronto

Période création/exécution

1er siècle

Découverte/collecte/récolte

France ; Yonne ; Sens (fortification, lieu de découverte) ; (février 1858, date de découverte)

Précision découverte/collecte

Démontage de la muraille. Cippe "trouvé en février 1858 dans les fondations du mur d'enceinte entre les portes Formau et Saint-Hilaire, maison de M. l'abbé Lallier et de M. Vernet", G. Julliot.

Matériaux/techniques

calcaire, taillé, gravé

Description

Calcaire poreux gravé. Le cippe est composé de trois éléments : un socle saillant, un dé sur lequel se trouve l'inscription et un couronnement saillant lui aussi. L'ensemble peut ainsi s'inscrire dans un parallélépipède. Le socle est formé d'une large et haute base détachée de la partie suivante par un chanfrein. C'est au centre de la face antérieure du dé, terminé par un congé, que l'on a placé, dans un cartouche à queues d'aronde, l'inscription suivante: D(iis) M(anibus) / C(aïus) Pomponius / L(ucii) F(ilius) Fronto / Vixit annis / XVII d(iebus) XXX / H(ic) S(itus est) "Aux dieux Mânes. Caïus Pomponius Fronto, fils de Lucius Pomponius; il vécut 17 ans et 30 jours; son corps repose ici." Le couronnement représente celui d'un autel: il est composé d'un large bandeau supportant une table à offrandes. Celle-ci est formée de deux enroulements aux extrémités encadrant une cavité aménagée sur la surface supérieure. Cette cavité rectangulaire comporte un canal d'évacuation dirigé vers l'arrière du monument. Cette installation servait sans nul doute au moment des profusiones en l'honneur du défunt. La table à offrandes est également visible de face. Elle se présente comme un second bandeau devant lequel le sculpteur a placé un triangle renversé. Selon J. Guerrier, il s'agirait d'une erreur de compréhension du tailleur, qui aurait retourné le triangle stylisé d'un fronton, sans comprendre véritablement sa signification architectonique. Mais, pourquoi ne verrions-nous pas plutôt là, le retour sur la face antérieure de cette cavité, transformé à l'ocasion en un élément décoratif ? Il se pourrait également qu'il s'agise d'un simple épannelage d'un décor quelconque. Le tailleur a donné l'impression de pétrification d'un autel par le rendu des enroulements qui font penser aux coussins situés sur la table à offrandes.(BERGER Stéphanie)

Dimensions

H. 167 ; La. 63 ; E. 63 ; H. 108 (dé) ; La. 53 (dé) ; H. 65 (cartouche) ; La. 44 (cartouche)

Inscriptions

épitaphe (latin)

Précision inscriptions

Sur le dé. "Les lettres N I de la seconde ligne et de la quatrième ligne sont liées. Le texte est complet et ne présente aucune difficulté de lecture ni d'interprétation." ; D / M / C.POMPONIVS / L. F. FRONTO / VIXIT ANNIS / XVII . D XXX. / H. S. D(iis) M(anibus). C(aius) Pomponius L(ucii) f(ilius) Fronto vixit annis xvii d(iebus) xxx. H(îc) S(itus est). "Aux dieux mânes. Caius Pomponius Fronto, fils de Lucius, a vécu dix-sept ans trente jours; il repose ici."

Onomastique

Caius Pomponius Fronto

Utilisation/destination

pratique funéraire

Sujet représenté

ornement à forme architecturale (cartouche orn, autel)

Etat de conservation

Moyen ; altéré

Lieu de conservation

Sens ; musée municipal

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; mode d'acquisition particulier ; Sens ; musée municipal

Numéro d'inventaire

J 70 ; 2986 (C.I.L. XIII)

Bibliographie

JULLIOT Gustave, Inscriptions et monuments du musée gallo-romain de Sens, Sens, Imp. Duchemin, 1898 (n° 70, p. 50) ; DEBATTY (Bertrand), Anthroponymie et histoire sociale de la cité des sénons, mémoire de maîtrise d'histoire ancienne sous la direction de M. Michel Christol, juin 2000, 141 p. Mémoire de maîtrise : Université de Paris I - Panthéon-Sorbonnes, Histoire ancienne : 2000. (n°127, 128) ; BERGER (Stéphanie), Le décor architectural des monuments funéraires gallo-romains du musée archéologique de Sens, sous la direction de M. Gilles Sauron, Dijon, octobre 1997, 2 vol. (texte, planches), 228 p. + 107 p. de pl. Mémoire de maîtrise : Université de Bourgogne, U.F.R. des Sciences humaines, département d'Histoire des arts et archéologie : 1997. (p. 59-61) ; p.268, n°28 (Page 267, N° 27) ; JULLIOT Gustave, Musée gallo-romain de Sens, catalogue avec courtes notes explicatives, Sens, Imp. Duchemin, 1891, 29 p., 22 cm (n° 70, p. 5) ; JULLIOT (Gustave), Inscriptions du musée gallo-romain de Sens, dans : Bulletin de la Société archéologique de Sens, T. IX, 1967, p. 245- 301 (n° 70, p.25) ; Corpus Inscriptionum Latinarum, XIII, Pars prima "Inscriptiones trium galliarum et germaniarum latinae" par Otto Hirschfeld, Berlin, 1899,p. 454 à 459. (2986 , p.459) ; GUERRIER Jacqueline, Les épitaphes de Sens à l'époque romaine, Thèse de doctorat de troisième cycle sous la direction de J.-C. Poursat, Clermont-Ferrand II, 1979. (n° 1, p. 3 à 5.)

Copyright notice

© Sens, musée municipal, © Direction des musées de France, 2003

Crédits photographiques

© J P Elie ; © musée de Sens

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Musées en Bourgogne

 

01890001205

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73  

Lots de réponses :  


Requête :   ((fortification) :DECV )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0