Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 50
Domaine

archéologie ; gallo-romain ; sculpture ; épigraphie ; croyances - coutumes

Dénomination

stèle

Titre

Stèle d'Aeliana

Période création/exécution

2e moitié 1er siècle

Historique

stèle à personnage

Découverte/collecte/récolte

France ; Yonne ; Sens (fortification, lieu de découverte) ;(1858, date de découverte)

Précision découverte/collecte

Démontage de la muraille. "stèle découverte en 1858, non loin de la porte Formau", G. Julliot.

Matériaux/techniques

calcaire, taillé

Description

Calcaire sculpté. La forme générale de cette stèle est très simple. Le décor architectural n'est composé que de lignes droites obtenues probablement par sciage. La stèle est longiligne et se termine par un fronton triangulaire orientant les pans du toit. Mais contrairement aux stèles J 51 et 66, le faîte n'est pas aplani. De plus, on ne distingue pas de séparation entre la base de la stèle, l'encadrement de la niche et le fronton. Ce dernier porte l'inscription suivante, sur quatre lignes: Diis / [Ma]nibus ae / [Lianae r]omuli filiae / [v(ixit) an(nis)] XXII "Aux dieux Mânes d'Aeliana, fille de Romulus. Elle vécu 22 ans". La particularité de cette stèle est la forme de sa niche. En effet, les niches rectangulaires sont peu nombreuses à Sens, notamment celles dont les parois sont parfaitement perpendiculaires. A l'intérieur, une femme debout s'appuie sur sa jambe droite et fléchit la gauche vers l'avant. Ceci est nettement visible par les plis du vêtement qui suivent les contours de ses jambes. Sur cette tunique légère la défunte porte un manteau drapé sur son épaule, passant en oblique sur sa poitrine et venant s'enrouler autour de sa main gauche. Son bras droit pend le long de son corps. La défunte porte un bracelet à son poignet droit. Son visage n'est plus visible, en revanche sa coiffure est très caractéristique. Elle est faite de grosses mèches parallèles, tirées en arrière. Le sculpteur a donné à cette femme une allure assez trapue, dénonçant sa maladresse tant dans le style que dans la forme: les plis des vêtements et la silhouette du personnage sont grossiers ; la forme de la stèle et le décor sont très simples et ne demandent pas une dextérité particulière. (BERGER Stéphanie).

Dimensions

H. 155 ; La. 60 ; E. 30 ; H. 111 (niche) ; La. 48 (niche) ; P. 11 (niche)

Inscriptions

épitaphe (latin)

Précision inscriptions

Sur le fronton. Les A ne sont pas barrés. Les trois dernières lettres AII de la seconde ligne peuvent être lues AE. Il avait d'abord été lu faussement ATI. On retrouve ces deux I I plus espacés à la troisième ligne et on peut alors lire L I. (d'après G.JULLIOT) ; DIIS / NIBVS AII / OMVII FILIAE / XXII. Diis manibus. Aelianae, Romuli filiae. Vixit annis xxii. Diis / (Ma)nibus ae / (Lianae r)omuli filiae / (v(ixit) an(nis)) XXII ; "Aux dieux Mânes d'Aeliana, fille de Romulus. Elle a vécu vingt-deux ans".

Onomastique

Aeliana

Utilisation/destination

pratique funéraire

Sujet représenté

ornement à forme architecturale (fronton, niche orn) ; figure (femme, tunique)

Etat de conservation

Incomplet, mutilé

Lieu de conservation

Sens ; musée municipal

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; mode d'acquisition particulier ; Sens ; musée municipal

Numéro d'inventaire

J 78 ; 2963 (C.I.L. XIII) ; 2828 (Espérandieu)

Bibliographie

JULLIOT Gustave, Inscriptions et monuments du musée gallo-romain de Sens, Sens, Imp. Duchemin, 1898 (n° 78, p.58, Pl. XIV, 2) ; DEBATTY (Bertrand), Anthroponymie et histoire sociale de la cité des sénons, mémoire de maîtrise d'histoire ancienne sous la direction de M. Michel Christol, juin 2000, 141 p. Mémoire de maîtrise : Université de Paris I - Panthéon-Sorbonnes, Histoire ancienne : 2000. (n° 6, 74) ; BERGER (Stéphanie), Le décor architectural des monuments funéraires gallo-romains du musée archéologique de Sens, sous la direction de M. Gilles Sauron, Dijon, octobre 1997, 2 vol. (texte, planches), 228 p. + 107 p. de pl. Mémoire de maîtrise : Université de Bourgogne, U.F.R. des Sciences humaines, département d'Histoire des arts et archéologie : 1997. (p. 71-72) ; GUILLOT-DEFLANDRE( Françoise), Monuments et reliefs funéraires gallo-romains de Sens, sous la direction de M. Marcel Le Galy, octobre 1988, 171 p., LXI p. de pl., 2 vol., 30 cm. Mémoire de maîtrise : Université de Paris IV : 1988. (Pl XVIII, N° 1) ; JULLIOT Gustave, Musée gallo-romain de Sens, catalogue avec courtes notes explicatives, Sens, Imp. Duchemin, 1891, 29 p., 22 cm (n° 78, p. 5) ; JULLIOT (Gustave), Inscriptions du musée gallo-romain de Sens, dans : Bulletin de la Société archéologique de Sens, T. IX, 1967, p. 245- 301 (n° 78, p.28) ; Corpus Inscriptionum Latinarum, XIII, Pars prima "Inscriptiones trium galliarum et germaniarum latinae" par Otto Hirschfeld, Berlin, 1899,p. 454 à 459. (2963 , p.456) ; ESPERANDIEU Emile, Recueil général des bas-reliefs, statues et bustes de la Gaule romaine (2828) ; LINCKELNHELD E.,Les stèles funéraires en forme de maisons chez les Médioma triques et en Gaule,Paris, 1927. (p. 70) ; GUERRIER Jacqueline, Les épitaphes de Sens à l'époque romaine, Thèse de doctorat de troisième cycle sous la direction de J.-C. Poursat, Clermont-Ferrand II, 1979. (n° 12, p. 53 à 58)

Copyright notice

© Sens, musée municipal, © Direction des musées de France, 2003

Crédits photographiques

© J P Elie ; © musée de Sens

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Musées en Bourgogne

 

01890001208

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73  

Lots de réponses :  


Requête :   ((fortification) :DECV )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0