Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 56
Domaine

archéologie ; gallo-romain ; sculpture ; épigraphie ; croyances - coutumes

Dénomination

stèle

Titre

Stèle de Felicianus

Période création/exécution

4e quart 2e siècle (?) ; 1er quart 3e siècle (?)

Découverte/collecte/récolte

France ; Yonne ; Sens (fortification, lieu de découverte) ; (16e siècle, ?, 17e siècle,?, date de découverte)

Précision découverte/collecte

Probablement mur d'enceinte, non précisé par Julliot.

Matériaux/techniques

calcaire coquillier, taillé, gravé

Description

Calcaire sculpté. La stèle a été sculptée dans un bloc peu épais par rapport à sa hauteur. Elle se présente sous la forme d'un parallèlépipède dans lequel on a creusé une niche. Celle-ci occupe presque toute la surface de la face antérieure laissant juste assez d'espace en bas pour placer un loculus au centre, de chaque côté de fines colonnes et en haut l'inscription dans les écoinçons. Le loculus en lui-même, situé au centre de la base, est une fente verticale. Le fait qu'il existe laisse à penser que la base de la stèle n'était pas enterrée. Elle devait juste être posée sur le sol. Les colonnes n'ont pas de base et ne sont différenciées de la base de la stèle par aucun trait ni aucun relief. Elles sont de même épaisseur et de même hauteur et sonr achevées par des impostes sur lesquelles repose l'arc en plein cintre. Les colonnes et les impostes font un retour à l'intérieur de la niche. Ce détail donne à la niche un plan rectangulaire jusqu'au niveau des impostes où, là, débute la naissance de l'arc et du cul-de-four aplani. L'arc est doublé d'une archivolte marquée d'un simple trait gravé. L'inscription est alors placée sur l'extrados et dans les écoinçons. Malgré la cassure de gauche, on peut lire: (Fe)licianus Fortunati / Filius "Felicianus, fils de Fortunatus". Dans la niche, deux personnages debout: le défunt et un esclave. Le personnage de droite, le défunt, est sculpté de face. Il porte ce que J. Guerrier appelle un poncho. Il tient dans sa main gauche des tablettes et dans la main droite un objet rectangulaire indéterminé. Comme nous l'avons dit précédemment, sa tête, comme celle du personnage est très abîmée et les détails du visage ont disparu. Derrière lui, un personnage de trois-quarts, peut-être un esclave, déroule un volumen. Il tourne le dos au défunt. Il est de plus petite taille que lui, mais il est vêtu de la même manière. On trouve sur la face arrière, à l'intersection des diagonales de la face, un trou oval. Et, sur le même axe, en haut de la face, une ascia. Ils sont tous deux dans le même alignement que le loculus de la face antérieure. (BERGER Stéphanie)

Dimensions

H. 160 ; La. 83 ; E. 35

Inscriptions

épitaphe (latin)

Précision inscriptions

Sur l'extrados. L'inscription est gravée sur deux lignes au-dessus de la niche. Le mot unique de la deuxième ligne est coupé en deux par l'arc de la niche. Les lettres sont belles mais irrégulières. (d'après J.GUERRIER) ; ...ELICIANVS.FORTVNATI / FIL IVS. (F)elicianus, Fortunati filius. "Félicianus, fils de Fortunatus"

Onomastique

Felicianus

Utilisation/destination

pratique funéraire

Sujet représenté

ornement à forme architecturale (niche orn, colonne, pilastre) ; figures (homme, manteau, tablette, enfant, tunique, coffre)

Etat de conservation

Altéré, fragmenté : 2, mutilé

Lieu de conservation

Sens ; musée municipal

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; mode d'acquisition particulier ; Sens ; musée municipal

Numéro d'inventaire

J 77 ; 2971 (C.I.L. XIII) ; 2811 (Espérandieu)

Bibliographie

JULLIOT Gustave, Inscriptions et monuments du musée gallo-romain de Sens, Sens, Imp. Duchemin, 1898 (n° 77, p. 83) ; GUILLOT-DEFLANDRE( Françoise), Monuments et reliefs funéraires gallo-romains de Sens, sous la direction de M. Marcel Le Galy, octobre 1988, 171 p., LXI p. de pl., 2 vol., 30 cm. Mémoire de maîtrise : Université de Paris IV : 1988. (Pl XXX N°4) ; Inscriptions Antiques de la Quatrième Lyonnaise Page 59 à 136 (Page 128, N°13) ; LINCKELNHELD E.,Les stèles funéraires en forme de maisons chez les Médioma triques et en Gaule,Paris, 1927. (Page 69) ; JULLIOT Gustave, Musée gallo-romain de Sens, catalogue avec courtes notes explicatives, Sens, Imp. Duchemin, 1891, 29 p., 22 cm (n° 77, p. 5) ; JULLIOT (Gustave), Inscriptions du musée gallo-romain de Sens, dans : Bulletin de la Société archéologique de Sens, T. IX, 1967, p. 245- 301 (n° 77, p. 27) ; Corpus Inscriptionum Latinarum, XIII, Pars prima "Inscriptiones trium galliarum et germaniarum latinae" par Otto Hirschfeld, Berlin, 1899,p. 454 à 459. (2971) ; ESPERANDIEU Emile, Recueil général des bas-reliefs, statues et bustes de la Gaule romaine (2811) ; GUERRIER Jacqueline, Les épitaphes de Sens à l'époque romaine, Thèse de doctorat de troisième cycle sous la direction de J.-C. Poursat, Clermont-Ferrand II, 1979. (n° 27, p. 128 à 131) ; LINCKELNHELD E.,Les stèles funéraires en forme de maisons chez les Médioma triques et en Gaule,Paris, 1927. (p. 69)

Copyright notice

© Sens, musée municipal, © Direction des musées de France, 2003

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Musées en Bourgogne

 

01890001226

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73  

Lots de réponses :  


Requête :   ((fortification) :DECV )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0