Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 17
Domaine

sculpture

Dénomination

statue, élément d'ensemble ; groupe non relié (5, élément)

Titre

Mise au Tombeau : Marie Madeleine

Auteur/exécutant

anonyme (sculpteur)

Lieu création / utilisation

France, Nord-Pas-de-Calais, Nord, Esquelbecq (lieu d'utilisation)

Période création/exécution

17e siècle

Genèse

oeuvre en rapport

Historique

Le thème de la mise au tombeau en sculpture apparaît au XVe siècle en Bourgogne et en Champagne. Inspiré du théâtre religieux, ce sujet très en vogue jusqu'au XVIe siècle en France périclite au siècle suivant. Cependant, en Flandre, les mises au tombeau sont plus tardives et datent du XVIIe et XVIIIe siècles. Réalisées non plus exclusivement en pierre comme les productions bourguignonnes et champenoises mais plus souvent en bois polychrome, elles sont l'oeuvre d'artisans locaux. Ce changement de matériau peut s'expliquer par la nature des commandes. Ces groupes sculptés sont destinés à des églises rurales et modestes. Placés pour la plupart sous la table de l'autel, ils s'insèrent dans un programme iconographique qui tend à mettre en valeur la Passion du Christ, dévotion christologique très répandue en Flandre. ; Lederzeele ;
Ensemble d'un groupe non relié de 5 éléments composant la Mise au tombeau : La Vierge et saint Jean (C.2007.0.1), Marie Madeleine (C.2007.0.2), Saint Joseph d'Arimathie (C.2007.0.3), Le Christ (C.2007.0.4), Sainte Femme (C.2007.0.5)

Matériaux/techniques

bois, taillé, polychromie

Description

Il s'agit peut-être de tilleul (source : dossier restauration, Amélie Méthivier, 2007)

Dimensions

Hauteur en cm 80 ; Largeur en cm 36 ; Profondeur en cm 24

Utilisation/destination

pratique religieuse

Sujet représenté

figure biblique (sainte Madeleine, femme, tristesse, couronne)

Précision sujet représenté

Marie Madeleine, les yeux mi-clos et larmoyants porte une robe aujourd'hui rose mais autrefois rouge très ornementé. Une ceinture couleur or repasse sur l'avant de sa robe. Ses manches sont décorées d'un galon couleur or à franges. Elle est enveloppée dans un manteau aujourd'hui vert, autrefois bleu qui couve aussi sa chevelure. Une couronne posée au sommet de sa tête retient un voile

Etat de conservation

Très mauvais état ; Incomplet

Lieu de conservation

Cassel ; musée départemental de Flandre

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; Nord ; mode d'acquisition inconnu ; musée départemental de Flandre

Anciennes appartenances

collection publique

Numéro d'inventaire

C.2007.0.2 ; C.D.992.2.2 (ancien numéro d'inventaire)

Bibliographie

Lotthé, Les Eglises de la Flandre française (page 218)

Rédacteur

Vezilier Sandrine

Copyright notice

© Cassel, musée départemental de Flandre, © Service des musées de France, 2014

Crédits photographiques

© Jacques Quecq d'Henripret

 

Renseignements sur le musée

 

06170005158

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106  

Lots de réponses :  


Requête :   ((groupe non relié) :DENO )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0