Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 6608
Domaine

sculpture ; médiéval ; croyances - coutumes

Dénomination

relief

Titre

Assomption de la Vierge

Lieu création / utilisation

Angleterre (lieu d'exécution)

Période création/exécution

15e siècle

Matériaux/techniques

albâtre (taillé, relief, polychrome)

Description

Traces de dorure dans les cheveux du Père, de la Vierge, sur le fond du relief, de rouge sur les ailes des anges, sur le fond du relief. Traces de vert sur le sol et de marguerites à pétales blancs et coeur rouge

Dimensions

H. 41 ; l.26

Utilisation/destination

pratique votive : culte de la Vierge

Sujet représenté

scène biblique (Assomption : Vierge, debout, mandorle, ange, Dieu le Père, ange : musicien (harpe; luth), saint Thomas, agenouillé)

Précision sujet représenté

La Vierge debout, dans une mandorle, tête nue, les mains ouvertes dans le geste de l'acceptation, est enlevée vers le ciel par quatre anges. Au-dessus d'elle est représenté le ciel, séparé du reste de la scène par une bande horizontale, avec Dieu le Père, tête nue, auréolée, les mains ouvertes, de part et d'autre de deux anges musiciens : l'un n'a plus de tête, mais tient encore son instrument, une harpe. L'autre a les bras cassés et l'on ne voit plus que l'extrémité de son instrument, sans doute un luth. Agenouillé aux pieds de la Vierge, à sa gauche, Saint Thomas reçoit un pan de la ceinture de Marie, destiné à lui faire comprendre qu'elle est montée au ciel corps et âme. St Thomas, barbu et les cheveux mi-longs, est vêtu d'une robe longue surmontée d'une cape retenue par un fermail. La Vierge a un visage arrondi et innocent, et des cheveux ondulés qui tombent sur ses épaules, des mains démesurément allongées. Elle est vêtue à la mode du XVe siècle. Les longs plis verticaux de la jupe descendent jusqu'aux chevilles, laissant apparaître les pieds nus. Sur ses épaules, elle porte un mantel retenu par un cordon qui tombe en plis ondés. Par opposition, les anges sont sculptés assez sommairement. La mandorle est striée de faisceaux délimitant des triangles de façon à donner une impression de rayonnement

Etat de conservation

Assez bon

Lieu de conservation

Rouen ; musée départemental des Antiquités de la Seine-Maritime

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; Seine-Maritime ; don ; musée des antiquités de la Seine-Maritime

Date acquisition

1837 entrée matérielle

Anciennes appartenances

Vautier

Numéro d'inventaire

125.1 (D) ; 648 (N°Inventaire Bis)

Commentaires

Beaucoup de charme et de naïveté se dégage de cette scène. Comme souvent, /on a l'impression qu'un soin plus grand a été donné au personnage central : la Vierge dans sa mandorle, par opposition aux autres personnages, plus petits proportionnellement et traités de façon beaucoup plus sommaire et maladroite. On peut se demander s'il n'y avait pas dans l'atelier un artisan confirmé. Traces de brûlures sur les têtes des deux anges, sans doute brûlures de cierges. REVERS : Largement recreusé dans la partie basse, proéminente, pour alléger et faciliter la préhension. Gribouillage gravé, semble-t-il, assez récemment. PIECES DE COMPARAISON : Assomption du V & A MUSEUM, in CHEETHAM 1984, p.203, N°130

Exposition

D'Angleterre en Normandie, Sculptures d'albâtre du Moyen-Age. Commissaires : L. Flavigny, Christine Jablonski-Chauveau, Rouen, musée départemental des Antiquités, du 12 février au 31 mai 1998; Evreux, musée de l'Ancien Evêché, juillet-octobre 1998. (N°26, p.113 + illustration.)

Bibliographie

Deville, A. Catalogue du musée départemental d'Antiquités de Rouen. 1838 (p.39, n°74.) ; Deville, A. Catalogue du musée départemental d'Antiquités de Rouen. 1840 (p.45, n°96.) ; Deville, A. Catalogue du musée départemental d'Antiquités de Rouen. 1845 (p.50, n°104) ; Cochet, Abbé. Catalogue du musée d'Antiquités de Rouen. Rouen, 1868. (p.58, n°104.) ; Cochet, Abbé. Catalogue du musée d'Antiquités de Rouen. Rouen, 1875. (p.85, n°104.) ; D'Angleterre en Normandie, Sculptures d'albâtre du Moyen-Age. Rouen, Evreux. 1998 (N°26, p.113, notice de L. Flavigny)

Copyright notice

© Rouen, musée des antiquités de la Seine-Maritime, © Direction des musées de France, 2003

Crédits photographiques

© Deslandes Yohann

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Musées en Haute-Normandie

 

07330000482

Notices :  

6601   6602   6603   6604   6605   6606   6607   6608   6609  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1200  1201-1400  1401-1600  1601-1800  1801-2000  2001-2200  2201-2400  2401-2600  2601-2800  2801-3000  3001-3200  3201-3400  3401-3600  3601-3800  3801-4000  4001-4200  4201-4400  4401-4600  4601-4800  4801-5000  5001-5200  5201-5400  5401-5600  5601-5800  5801-6000  6001-6200  6201-6400  6401-6600  6601-6609 


Requête :   ((relief) :DENO )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0