Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 19
Domaine

jeux - sports - loisirs

Dénomination

manège (élément) ; socle (central)

Auteur/exécutant

LE JOUET MODERNE (fabricant)

Lieu création / utilisation

France (lieu de création) ; France, Ile-de-France, Hauts-de-Seine, Suresnes (lieu d'utilisation)

Période création/exécution

2e quart 20e siècle

Millésime création/exécution

1935 vers

Epoque/style/mouvement

époque contemporaine

Historique

Ce manège provient de la crèche Darracq située dans le bas de Suresnes. Il est quasiment identique aux deux manèges présents dans les deux écoles maternelles de la cité-jardins, aujourd’hui disparus. Dès les années 1920, les écoles maternelles de la cité-jardins de Suresnes ne se limitent pas à la seule instruction scolaire mais sont conçues comme des lieux où la promotion des activités manuelles et sportives concourrent à l’éveil de l’enfant. Elles tendent à perdre tout caractère rigide et à éduquer par des activités ludiques. Les préaux sont couverts et accueillent des manèges, balancelles et chevaux à bascule tandis que la cour de l'école maternelle du groupe scolaire Edouard Vaillant possède des équipements extérieurs en bois.
voir aussi : 2001.3.2, 2001.3.2.1, 2001.3.2.3, 2001.3.2.4, 2001.3.2.5, 2001.3.2.6, 2001.3.2.7, 2001.3.2.8, 2001.3.2.9, 2001.3.2.10, 2001.3.2.11, 2001.3.2.12, 2001.3.2.13

Matériaux/techniques

conifère (découpé, assemblé, peint) ; alliage ferreux ; contreplaqué (découpé, assemblé, peint)

Description

Plateau tournant de manège dont la partie supérieure est peinte en rouge et la face inférieure est munie de roulettes venant se poser sur le rail 2001.3.2.1 pour permettre la rotation du manège. Il s'agit ici de la partie centrale de forme rectangulaire avec les deux petits côtés en arc de cercle. Viennent s'adjoindre, de part et d'autre, deux arcs de cercle constitués de la même façon. Le plateau est constitué d'un réseau de traverses et de montants, assemblés à mi-bois, supportant des planches massives à joints ouverts. L'ensemble est maintenu soit par des chevilles de bois soit par des clous et de l'adhésif. La face supérieure est en contreplaqué trois plis peint sur le dessus et la tranche en rouge bordeaux. Quelques zones beiges sont visibles sur la tranche. Des percements sur la face supérieure correspondent aux vis de fixation des sujets, animaux-sièges et moulin. Des têtes de clous de fixation des traverses sont visibles sur la face. Des profilés en alliage ferreux sont vissés au revers du plateau, débordants pour permettre la réunion des trois éléments du plateau. Ces profilés sont peints en blanc. Le pivot central est tourné, en plusieurs éléments assemblés par emmanchement avec des clous et des boulons en alliage ferreux. Huit roulettes sur patrine sont vissées dans des logements circulaires défoncés. Elles sont maintenues par des vis cruciformes récentes en acier galvanisé ou inox. Le pivot central et les roulettes sont graissés. La présence de marques nettes de scie sur les champs des trois parties créant un joint irrégulier et sujet aux arrachements laisse penser que le plateau était à l’origine constitué d’une seule pièce qui a été découpée en trois et dotée de renforts en profilés peut-être pour optimiser son stockage et sa manipulation. Le bois a subi plusieurs états : un réseau de planches traverses et de montants teintés au brou de noix avec les champs peints en beige clair. Le deuxième état correspond à l’ajout de renforts semi-circulaires en périphérie du cercle et l’application d’un cerclage en contreplaqué. Le troisième état correspond à la dépose du cerclage. Les éléments en métal ont aussi subi plusieurs états : dans le premier, un système de liaison des parties du plateau a été crée à l’aide de renforts courts boulonnés au revers. Le deuxième état montre un système à renforts, sans doute métalliques, plus fins et longs, fixés par deux vis. L’état actuel comprend l’ajout récent des quatre profilés et des vis cruciformes ont été mis en remplacement de l’ancien système à boulons. Suite à une restauration en septembre 2014, un cerclage en isorel mis à la teinte a été mis en place sur le pourtour du plateau afin de cacher les tranches des traverses.

Dimensions

l. 136 cm ; D. 251 cm ; VOLUM. 6,7294 ; H. 2,51 cm

Inscriptions

numéro d'inventaire

Précision inscriptions

Inscription au stylo sous l'objet : 2001.3.2.2

Utilisation/destination

jeu

Précision utilisation/destination

Le manège constitué par ce plateau était utilisé au centre de puériculture Darracq réalisé par l'architecte Maurice Maurey en 1933 grâce au legs d’Alexandre Darracq, industriel Suresnois, qui désirait aider la municipalité dans son action pour les services de l’enfance. Henri Sellier, le maire, décide d’y adjoindre une pouponnière pour l’accueil des nourrissons. Ce centre avait une double destination : - assurer la garde et la surveillance médicale des nourrissons et des jeunes enfants jusqu'à l'âge de 3 ans - être à la disposition des mères et des enfants à travers différents services tels que la vente en biberons de lait contrôlé, la visite médicale des nourrissons et des consultations prénatales pour les futures mamans. Le bâtiment présente une façade sur le jardin avec vue sur la grande salle de jeux de forme circulaire entre deux cages d’escalier, de part et d’autre, se trouvent deux ailes symétriques. Au-dessous, le préau couvert abrite un manège. ; enfants de la crèche Darracq (utilisateur)

Période utilisation/destination

2e quart 20e siècle

Etat de conservation

moyen ; Incomplet ; 03/01/2014

Lieu de conservation

Suresnes ; musée d'Histoire urbaine et sociale

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; changement d'affectation ; Suresnes ; musée d'Histoire urbaine et sociale

Date acquisition

2001

Numéro d'inventaire

2001.3.2.2

Bibliographie

Jeux et jouets dans les musées d’île-de-france, Paris, 2004 ; p. 132

Rédacteur

Vincent Lorion ; Emeline Trion

Copyright notice

© Suresnes ; musée d'Histoire urbaine et sociale, 2010, © Service des musées de France, 2018

Crédits photographiques

© Vincent LORION

 

Renseignements sur le musée

 

M0418005048

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50  

Lots de réponses :  


Requête :   ((central) :DENO )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0