Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 333
Domaine

ethnologie ; Océanie

Dénomination

pectoral

Appellation

rei miro

Lieu création / utilisation

Océanie, Polynésie (lieu de création) (lieu d'utilisation)

Précision lieu création/utilisation

Rapa Nui

Historique

voir aussi : Pagaie (ETH AC 1248)

Découverte/collecte/récolte

Océanie ; (Pâques Iles de, lieu de collecte) ; (1872, date de collecte) ; (Loti Pierre, Viaud Julien, collecteur)

Matériaux/techniques

bois (taillé)

Description

Pectoral en forme de croissant. Deux têtes anthropomorphes à barbes sont sculptées symétriquement à chaque extrémité. La face arrière est creusée d'une rainure en forme de croissant également. Reimiro MHNT-ETH AC.1247 (dessin 4) Ce reimiro n'est pas celui qui figure sur le dessin de la cabine ; ce dernier, qui a appartenu au Dr Stephen Chauvet portait une étiquette de la main de Pierre Loti l'identifiant comme un boomerang de provenance indubitablement australienne. Alors que le reimiro Chauvet se termine par des queues de cétacé, les extrémités de celui-ci sont décorées de la classique tête en croissant d'un barbu à bonnet pointu. Le bois aux fibres très apparentes dans lequel l'objet est sculpté n'a pas pu être identifié ; il n'appartient pas à un arbre de la flore polynésienne. Ceci est étonnant car ce reimiro a été taillé dans un embranchement ou à la base du houppier, comme le sont en général les objets de ce type ; lorsque le diamètre du fût de l'arbre est petit, c'est le seul moyen de disposer de la plus grande hauteur possible de matière première. Poids 760 g. Longueur 576 mm, hauteur totale 365 mm, hauteur de la partie arquée 132 mm. L'épaisseur des têtes sommitales est maximale au niveau des sourcils : 28,9 mm et 26,3 mm. De facture très rustique, l'objet obéit toutefois à tous les canons des reimiro : sa face inférieure (celle qui s'appuie sur la poitrine) est convexe et sa face supérieure (celle exposée aux regards) formée de deux concavités interrompues par une longue lunule creuse. L'axe transversal et l'axe longitudinal sont courbes ; la flèche est de 22 mm. Le bord supérieur est bordé par un bourrelet creusé d'une rainure. Les traits et le modelé des visages sont schématiques ; la pilosité n'est pas indiquée sur les sourcils et le bouc. Les globes oculaires d'une des têtes sont creusés pour indiquer l'iris, mais seul celui de la face supérieure de l'autre tête a reçu un début de perforation. Les oreilles sont de simples parallélépipèdes allongés sans ornementation. La maladresse du sculpteur se manifeste dans le creusement de la lunule, dont les bords sont mousses (ils sont habituellement abrupts) et la délinéation irrégulière. Le mode de suspension, inhabituel pour un reimiro, consiste en deux mauvaises perforations cylindriques en V, à peine ouvertes, dont un des orifices s'ouvre au fond de la rainure creusée dans le bourrelet supérieur ; l'autre est percé sous ce bourrelet, sur la face inférieure. L'objet, vernis, ne porte aucune trace de colorant. La base de minuscules copeaux de façonnage se trouvent au-dessus des sourcils sur la face supérieure des têtes. Sur la face supérieure, le bord gauche porte deux incisions parallèles profondes, aux bords vifs, qui restent inexpliquées. Sous la lunule, s'ouvrent une vingtaine d'orifices de sortie de xylophages, d'un diamètre d'1 à 2 mm ; le bois, légèrement noirci, présente des fentes produites par une exposition à une vive chaleur. Les objets de ce type sont tous destinés à être suspendus au cou ; le lien passe toujours par deux bossettes traversées par deux perforations coniques en V aux bords usés si l'objet a servi. Ici, les bossettes sont absentes ; aussi les minuscules perforations s'ouvrent-elles au fond de la rainure du bourrelet supérieur : l'objet n'a pas été fait pour être porté. Les perforations apparaissent plutôt comme un oubli réparé à la hâte. Comme en atteste son style, ce reimiro, insigne de rang que par ailleurs plus personne n'arborait bien avant l'escale de la Flore, est un curio. Toutefois son créateur, même malhabile, a respecté les règles contraignantes de fabrication de ce type d'objets. Plus tard et maintenant encore, des reimiro tout plats seront sculptés dans une planche.

Dimensions

Longueur en cm 57.6 ; Hauteur en cm 36.5 ; Profondeur en cm 2.9 ; Poids en g 760

Précision utilisation/destination

Ce pectoral, insigne de la royauté pascuane, était porté lors des grandes cérémonies par le chef suprême - ariki mau - et par quelques personnages de haut rang. Occasionnellement, il pouvait être utilisé par des femmes durant les fêtes de la plantation des patates douces. La forme en croissant a été interprétée comme la représentation d'une des principales phases de la lune.

Sujet représenté

figure (anthropomorphe, tête, barbe)

Lieu de conservation

Toulouse ; museum d'histoire naturelle

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; achat ; Toulouse ; museum d'histoire naturelle

Anciennes appartenances

Collection privée, Loti Pierre (Julien Viaud)

Numéro d'inventaire

ETH AC 1247

Exposition

Exposition organisée par la Fondation EDF à l'Espace Electra (6, rue Récamier 75006 Paris) du 18/11/2008 au 01/03/2009 sous le commissariat scientifique de Catherine et Michel Orliac.
Exposition organisée par le Musée d'archéologie et d'histoire de Montréal (350, place Royale, Montréal, Québec) du 7 juin au 14 novembre 2010.

Bibliographie

Luce Rivet Barlangue Thèse d'état en histoire. 1989, Université du Mirail ; Vénus et Caïn (?)

Rédacteur

Bonvin Sylviane

Copyright notice

© Toulouse, muséum d'histoire naturelle, 2017 © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Toulouse, muséum d'histoire naturelle

 

Renseignements sur le musée

Site complémentaire

2000 ans, 2000 images

 

70130002176

Notices :  

201   202   203   204   205   206   207   208   209   210   211   212   213   214   215   216   217   218   219   220   221   222   223   224   225   226   227   228   229   230   231   232   233   234   235   236   237   238   239   240   241   242   243   244   245   246   247   248   249   250   251   252   253   254   255   256   257   258   259   260   261   262   263   264   265   266   267   268   269   270   271   272   273   274   275   276   277   278   279   280   281   282   283   284   285   286   287   288   289   290   291   292   293   294   295   296   297   298   299   300   301   302   303   304   305   306   307   308   309   310   311   312   313   314   315   316   317   318   319   320   321   322   323   324   325   326   327   328   329   330   331   332   333   334   335   336   337   338   339   340   341   342   343   344   345   346   347   348   349   350   351   352   353   354   355   356   357   358   359   360   361   362   363   364   365   366   367   368   369   370   371   372   373   374   375   376   377   378   379   380   381   382   383   384   385   386   387   388   389   390   391   392   393   394   395   396   397   398   399   400  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-647 


Requête :   ((collier) :DENO )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0