Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 4
Domaine

costume - accessoires du costume

Dénomination

droulet

Auteur/exécutant

anonyme

Lieu création / utilisation

France (lieu de création)

Période création/exécution

4e quart 18e siècle

Millésime création/exécution

1790 entre ; 1795 et

Epoque/style/mouvement

époque Louis XVI ; époque Directoire ; époque Consulat ; époque premier Empire

Historique

D'après A. Grill-Mariotte (04/11/2008)
Dprès A. Grill-Mariotte (04/11/2008)ès

Matériaux/techniques

laine, toile, cousu à la main ; coton, toile, imprimé, glacé, cousu à la main

Description

Droulet en burate de laine obscure dont les pans et le dos sont doublés d'une indienne lustrée, à fond ramoneur, imprimée à la planche de bois de gros bouquets fleuris imaginaires, sans doute une production française des années 1780. L'indienne est disposée de sorte que les motifs floraux soient en adéquation avec la forme étroite des pans, révélant l'importance accordée à la doublure du droulet. Les manches sont doublées avec différentes indiennes très ordinaires en réemploi. Avec ces pans réduits, ce droulet est typique de ceux réalisés après la Révolution, vers 1790-1795

Dimensions

Dimensions hors tout en cm : H. 122, l. 41 ; Carrure épaules en cm 36 ; Poids en g 320 ; Partie 1 - hauteur en cm 122 ; Partie 1 - largeur en cm 41 ; Partie 2 - hauteur en cm 56 ; Partie 2 - largeur en cm 17

Inscriptions

numéro

Précision inscriptions

sur étiquette attachée sur le corps : 10243 ; sur étiquette attachée sur les manches : 10243

Utilisation/destination

vêtement féminin

Précision utilisation/destination

Dès 1715, le droulet est mentionné dans les archives provençales. Vêtement très particulier, dérivé de la robe de dessus à la mode de la Cour, il est conservé et transformé par les femmes du pays d'Arles, jusqu'à devenir une singularité du costume local. Au fil du 18e siècle, la surface du vêtement se réduit pour aboutir à une petite veste largement échancrée sur la poitrine, le plus souvent doublée de toiles imprimées, sans empiècement de devant, aux manches courtes et retroussées et aux longues basques flottant dans le dos. Avec la jupe, il forme l'habit singulier des Provençales du Tiers Etat remarqué par les voyageurs et les peintres et se maintient avec quelques adaptations jusqu'aux années 1820. Les doublures des droulets sont souvent très intéressantes. Le plus souvent réalisées en cotonnades décorées et colorées lorsque le vêtement est uni ou sombre, elles sont parfois composées de plusieurs pièces d'étoffe

Etat de conservation

En 2010 : Mauvais état ; Complet

Lieu de conservation

Arles ; museon Arlaten

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; mode d'acquisition inconnu ; Bouches-du-Rhône ; museon Arlaten

Date acquisition

2003

Numéro d'inventaire

2003.0.689 (1-2) ; 10243 (Ancien n° inventaire)

Commentaires

2003.0.689 (1) : le corps, 2003.0.689 (2) : les manches ; mode du pays d'Arles

Bibliographie

Des habits et nous : vêtir nos identités ; LETHUILLIER Jean-Pierre (dir). - Rennes : Edit. Presses Universitaires de Rennes, 2007. - 223 p : ill. couleur ; 29 x 23 cm. - ISBN 978-2-7535-0386-1. (p. 52.)

Rédacteur

DINH Catherine dite Cathye

Copyright notice

© Arles, museon Arlaten, © Service des musées de France, 2010

Crédits photographiques

© Anonyme

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Site du musée

 

09020032513

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39  

Lots de réponses :  


Requête :   ((droulet) :DENO )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0