Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 15
Domaine

peinture ; temps modernes

Dénomination

tableau

Titre

La Résurrection de Lazare (Titre original)

Auteur/exécutant

MAZZUCHELLI Pier Francesco (peintre), IL MORAZZONE (dit)

Précision auteur/exécutant

Morazzone, 1573 ; Plaisance, 1626 ?

Ecole

Italie

Période création/exécution

4e quart 16e siècle

Millésime création/exécution

1598 vers

Historique

"La composition, "étrangement articulée" selon M. Laclotte - découvreur du tableau -, creuse l'espace central, happant le regard au coeur de la scène dramatisée par le quasi-contact des mains du ressuscité et du Christ, d'une puissance symbolique toute michélangelesque. Sur ce sujet, dont O. Ménégaux a montré toute la nouveauté iconographique dans le tableau de Beauvais, Morazzone peindra vingt ans plus tard un petit panneau, désormais conservé à Ottawa, d'un esprit très différent. La "Résurrection de Lazare" beauvaisienne, malgré quelques points de comparaison possibles, n'a rien à voir non plus avec celle que Caravage peindra en Sicile en 1609 : le coloris acide y entrechoque bleus vifs, roses, verts, jaunes et rouges dans des gammes plus évocatrices du maniérisme que du caravagisme naissant, auquel on a parfois assujetti à tort l'art de Morazzone. Les grands plis cassés sont déjà présents dans cette oeuvre précoce, véritable marque de fabrique des drapés du peintre. Le format moyen du tableau rappelle celui des autels latéraux dans les chapelles lombardes de cette époque. Il pourrait s'agir de la chapelle Santa Maddalena de San Vittore à Varèse, où des "quadretti" sont mentionnés dans un manuscrit ancien, aujourd'hui non localisé. Quoi qu'il en soit, le tableau a probablement une provenance varésine dont témoigne une copie (H. 1,19 m ; L. 1,15 m), de qualité inférieure, qui se trouve à la cure de l'église de l'Annonciation à Coquio Trevisago (territoire de Varèse). Une autre réplique, de dimensions proches (H. 1,30 m ; L. 0,80 m), est passée en vente à Gênes, chez Boetto, le 20 mai 2005. Morazzone, comme Cerano et Procaccini avec qui il travailla, mais aussi Daniele Crespi et Cairo, est l'un de ces "peintres de la peste de 1630", événement tragique qu'il ne vécut pas mais qu'immortalisa Manzoni dans le chef-d'oeuvre de la littérature romantique italienne, "I Promessi sposi" ("Les Fiancés", 1821). Sa personnalité s'épanouit dans le contexte de l'ère borroméenne, celui d'une Réforme catholique menée tambour battant par l'archevêque de Milan, Charles Borromée, bientôt canonisé (1610) et par son cousin, le cardinal Federico, qui encourage les arts et crée la Bibliothèque ambrosienne vers 1600. Morazzone se forme à Rome dans les ateliers des derniers maniéristes, Ventura Salimbeni et le Cavalier d'Arpin, où il a pu croiser son jeune compatriote lombard, le Caravage. Revenu dans sa patrie en 1598, année probable de notre tableau, il commence à travailler dans toute la région où se construisent alors de spectaculaires "Sacri Monti" (Varallo, Varèse, Orta) et où se déploie sa puissante technique de fresquiste. Sa carrière se déroule en de nombreux points de la Lombardie, au gré d'importantes commandes qu'il exécute à Arona, Milan, Borgomanero, Inverigo, Pavie, Novare, ainsi qu'en Piémont savoyard à Rivoli ou à Susa. Quoique d'une gloire toute provinciale, le talent de Morazzone a séduit la plume du cavalier Marino et conquis certains collectionneurs espagnols contemporains comme le marquis de Leganès. Il meurt peut-être en 1626, des suites d'un accident, à Plaisance où il devait travailler à la décoration à fresque du Duomo." (Pierre Curie in : Nathalie Volle (dir.), Christophe Brouard (dir.), "Heures italiennes : trésors de la peinture italienne en Picardie, XIVe-XVIIIe siècles", Gand, Snoeck, 2017, p. 232)

Matériaux/techniques

peinture à l'huile ; toile

Description

Peinture à l'huile sur toile sur châssis. Cadre en bois peint noir

Dimensions

H. 83,3 cm ; L. 135,6 cm ; Ep. 2,4 cm ; Pds 6,3 Kg (toile+cadre)

Sujet représenté

scène biblique (Résurrection de Lazare)

Source sujet représenté

Evangile : Selon Jean

Lieu de conservation

Beauvais ; MUDO - Musée de l'Oise

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; achat ; Oise ; MUDO - Musée de l'Oise

Date acquisition

1963.07.04

Anciennes appartenances

Galerie Marcus

Numéro d'inventaire

63.98

Exposition

"Peintures italiennes (XVIIe-XVIIIe siècles) du Musée départemental de l'Oise", Beauvais, Musée départemental de l'Oise, 18 mai-15 septembre 1971, n°10 ; "Heures italiennes : le Naturalisme et le Baroque, XVIIe siècle", Beauvais, MUDO-Musée de l'Oise, 27 avril-17 septembre 2017, n°135

Bibliographie

Salmon Marie-José et Thuillier Jacques, "Peintures italiennes (XVIIe-XVIIIe siècles) du Musée départemental de l'Oise", Beauvais, 1971, catalogue d'exposition, p. 19 ; Salmon Marie-José, "Beauvais, musée départemental de l'Oise", Beauvais, Musée de l'Oise, 1981, p. 40 ; Brejon de Lavergnée Arnauld et Volle Nathalie, "Musées de France : répertoire des peintures italiennes du XVIIe siècle", Paris, Editions de la Réunion des Musées nationaux, 1988, p. 240 repr. n. et bl. ; Volle Nathalie (dir.), Brouard Christophe (dir.), "Heures italiennes : trésors de la peinture italienne en Picardie, XIVe-XVIIIe siècles", Gand, Snoeck, 2017, n°135 p. 232 repr. coul.

Rédacteur

Véronique, WILCZYNSKI

Copyright notice

© MUDO - Musée de l'Oise

Crédits photographiques

© Réunion des musées nationaux-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Hervé Lewandowski - Utilisation des photographies soumise à autorisation

 

Renseignements sur le musée

 

07980002360

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35  

Lots de réponses :  


Requête :   ((temps modernes) :DOMN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0