Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 26
Domaine

peinture ; temps modernes

Dénomination

tableau

Titre

La Vierge à l'enfant avec saint Jean Baptiste ou Vierge du silence (Titre d'usage)

Auteur/exécutant

TREVISANI Francesco (d'après, peintre)

Précision auteur/exécutant

Capodistria, 1656 ; Rome, 1746

Ecole

Italie

Période création/exécution

1er quart 18e siècle

Genèse

oeuvre en rapport

Historique

Tableau original conservé à la Gemäldegalerie de Dresde (Allemagne). "Francesco Trevisani, peintre originaire de Capodistria dans les territoires de la république de Venise (aujourd'hui Koper en Slovénie), est l'une des figures majeures de l'école romaine de la première moitié du XVIIIe siècle. Sa formation a lieu à Venise dans l'atelier du peintre vénitien Antonio Zanchi. Arrivé à Rome en 1678, il travaille d'abord pour le cardinal Flavio Chigi et après sa mort (1693), pour le cardinal Pietro Ottoboni. Il assoit sa notoriété publique grâce à la décoration de la chapelle de la Crucifixion dans l'église de San Silvestro in Capite (Rome). Dès lors, grâce à l'appui du cardinal Ottoboni, sa carrière s'internationalise. Il travaille notamment pour le prince archevêque Lothar Franz von Schönborn, pour Jean V du Portugal et pour Philippe V d'Espagne. Trevisani a réalisé également des grands tableaux d'autel pour les églises françaises : "Saint Laurent et saint Siffrein contemplant le couronnement la Vierge par la sainte Trinité" (1696) pour la cathédrale Saint-Siffrein de Carpentras ; "Le Christ en croix" (1699) pour la cathédrale de Besançon ; "La Sainte Famille" pour l'église de Saint-Agricol en Avignon et "La Conversion de Saül" du musée du Vieil Aix à Aix-en-Provence. Toutefois, comme l'ont très bien souligné Brejon de Lavergnée et Rosenberg dans un article fondamental sur Trevisani et la France (1979), le peintre reste surtout connu pour ses tableaux de dévotion destinés à un public d'amateurs privés. Le thème sacré y est traité avec une approche plus intime qui se traduit par la représentation de personnages en petit nombre. L'un des thèmes de prédilection de l'artiste est sans doute celui de la Vierge à l'Enfant. Le Louvre possède de beaux exemplaires de ce genre de production : une "Vierge à l'Enfant Jésus désignant les fleurs de la Passion" et une "Vierge du silence" destinée à Louis XIV. "La Vierge du silence" de Beauvais présente une interprétation plus intimiste du sujet. L'original, conservé à la Gemäldegalerie de Dresde, a été acheté selon Di Federico (1977) sur le marché parisien. Cependant, il est difficile de déterminer avec exactitude si le tableau de Beauvais est une copie française ou italienne. Tout en demeurant très fidèle à l'original, elle se distingue par une certaine maladresse, en particulier dans la physionomie quelque peu grossière du saint Jean Baptiste et par une lourdeur dans les draperies." (Vincenzo Mancuso in : Nathalie Volle (dir.), Christophe Brouard (dir.), "Heures italiennes : trésors de la peinture italienne en Picardie, XIVe-XVIIIe siècles", Gand, Snoeck, 2017, p. 343)

Matériaux/techniques

peinture à l'huile ; toile

Description

Peinture à l'huile sur toile sur châssis. Cadre : caisse américaine peinte en noir.

Dimensions

H. 94 cm ; L.74 cm ; Ep. 2 cm ; Pds 4,6 Kg (cadre+toile)

Inscriptions

numéro

Précision inscriptions

1359 (inscription manuscrite en bleu sur le châssis)

Sujet représenté

scène biblique (Vierge, Enfant Jésus : couché, saint Jean-Baptiste, à mi-corps)

Lieu de conservation

Beauvais ; MUDO - Musée de l'Oise

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; achat ; Oise ; MUDO - Musée de l'Oise

Date acquisition

1980

Anciennes appartenances

Schidlower Daniel

Numéro d'inventaire

80.11

Bibliographie

Brejon de Lavergnée Arnauld, Rosenberg Pierre, "Francesco Trevisani et la France", in "Antologia di Belle Arti", 7-8, 1979, p. 265-276 ; Salmon Marie-José, "Beauvais, musée départemental de l'Oise", Beauvais, Musée de l'Oise, 1981, p. 43, fig. 24 repr. n. et bl. p. 44 ; Loire Stéphane, "La peinture romaine du baroque tardif : un nouveau répertoire", in "Storia dell'Arte, n°87, 1996, p. 244-258 ; Volle Nathalie (dir.), Brouard Christophe (dir.), "Heures italiennes : trésors de la peinture italienne en Picardie, XIVe-XVIIIe siècles", Gand, Snoeck, 2017, n°231 p. 343 repr. coul.

Rédacteur

Valérie, DELAVIERE

Copyright notice

© MUDO - Musée de l'Oise

Crédits photographiques

© Réunion des musées nationaux-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / René-Gabriel Ojéda - Utilisation des photographies soumise à autorisation

 

Renseignements sur le musée

 

07980002409

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35  

Lots de réponses :  


Requête :   ((temps modernes) :DOMN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0