Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 118
Domaine

orfèvrerie ; médiéval ; croyances - coutumes

Dénomination

coupe

Titre

Coupe dite de saint Bernard

Auteur/exécutant

anonyme (orfèvre)

Ecole

France

Lieu création / utilisation

France, Bourgogne (?, lieu de création)

Période création/exécution

12e siècle ; 14e siècle ; 15e siècle

Historique

Sous le pied métallique, se trouve une inscription latine en caractères gothiques (CIFUS S. BERNARDI ABBATIS CLAREVALLIS), qui identifie l'objet comme la "coupe de saint Bernard, abbé de Clairvaux". Selon la tradition, cette tasse servit à saint Bernard pendant ses deux années de noviciat à Cîteaux (1114-1115). Selon la coutume établie dans les monastères, le novice y laissa les ustensiles qu'il y avait apportés et la tasse fut ainsi conservée. Mentionnée dans un inventaire de l'église Saint-Etienne de Dijon en 1571. ; Cette coupe en buis passe pour être celle dont saint Bernard se servit pendant son noviciat à Cîteaux entre 1113 et 1115.Un inventaire de l'an II décrit, parmi les objets conservés pour servir à l'instruction publique, deux coupes en bois montées en argent provenant de l'abbaye. La première est "une coupe ou tasse très évasée en bois de coco, mutilé au deux tiers ; le fond, le bord et le pied garni en argent ; sur le fond se lit cette inscription gravée en bois et en caractères gothiques : "Ciphus sancti Roberti", la seconde "une coupe antique de bois garni en argent doré, le pied et l'anse de même matière ; le dessous du pied porte une inscription gothique". Les deux coupes furent remises à François Devosge, directeur de l'école de peinture et de sculpture de Dijon, pour être déposées au musée. Il semble qu'il y ait eu amalgame entre les deux objets dans le catalogue de l'an VII, dont l'unique notice n°201 décrit "une coupe formée d'une noix de coco, garnie en argent doré et qui servoit à St. Robert" et que la coupe détériorée ait été rapidement éliminée, puisque dès 1828 les collections du musée des Beaux-Arts de Dijon ne comportaient plus que la seule coupe dite de saint Bernard. La provenance de Cîteaux n'est pas pour autant assurée, puisque l'inventaire de la sacristie et du Trésor de l'abbaye établi le 8 avril 1791 fait bien mention de la tasse de saint Robert ( art.31), mais pas celle de saint Bernard. On connait par ailleurs l'existence à Saint-Etienne de Dijon d'une "tasse sainct Bernard garnye à l'antour d'argent et le pied d'argent doré où sont les armories sainct Bernard", mentionnée dans l'inventaire dressé le 29 octobre 1571 à l'église abbatiale. Le commissaire de l'administration qui rédige la liste de l'an II aurait-il confondu les deux provenances ? Une monture en argent doré a transformé le profil de la coupe en bois par l'adjonction d'un pied circulaire assez haut et d'une oreille trapézoïdale qui lui confère l'aspect d'une tasse et l'apparente aux hanaps à oreilles cités dans l'inventaire du mobilier de Charles V. Le bord a été serti dans une bande de métal festonnée à l'extérieur, reliée au pied par trois lames bordées d'un double feston et fixées aux deux extrémités par des goupilles. L'oreille, soudée au bord par une patte trilobée, est soulignée d'une frise perlée encadrée de moulures et porte un décor très fin de rinceau gravé, qui permet de dater la monture de la fin du XIVe siècle ou du début du XVe siècle, ce que confirme la graphie de l'inscription gravée à l'intérieur du pied. Il est évidemment impossible de dater la coupe en buis. On peut seulement remarquer que si l'extérieur est lisse l'intérieur est assez grossièrement taillé contrairement à la coupe de Maubuisson par exemple ( cf. R.W.Lightbown et pl.XVII), et qu'une fente d'environ un centimètre de large préexistait à la monture. (Notice extraite de l'ouvrage d'Arnaud de Chassey, Elisabeth Réveillon et Solange Brault-Lerch, "Les Orfèvres de Bourgogne. Dictionnaire des poinçons de l'orfèvrerie française", Editions du patrimoine, 1999)

Matériaux/techniques

buis, argent, doré

Description

Buis, monture en argent doré

Dimensions

Dimensions Hauteur : 7.4 cm ; Largeur avec anse : 16.5 cm ; Diamètre du col : 13.3 cm

Inscriptions

inscription (latin, gothique)

Précision inscriptions

inscription, sur la monture : CIFUS S. BERNARDI ABBATIS CLAREVALLIS, traduction : Coupe de saint Bernard, abbé de Clairvaux

Onomastique

Bernard de Clairvaux

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier

Statut juridique

propriété de la commune ; saisie révolutionnaire ; Dijon ; musée des beaux-arts

Date acquisition

1799

Anciennes appartenances

Propriété ecclésiastique, Abbaye de Cîteaux

Numéro d'inventaire

CA 1456

Exposition

Exposition rétrospective de l'art français des origines à 1900, exposition Universelle, Paris : Petit-Palais, 1900 (n° 1632)
Saint Bernard et l'art des Cisterciens, Dijon : musée des beaux-arts, 1953 (n° 231)
Saint Bernard et le monde cistercien, Paris : Conciergerie, 1990-1991 (n° 13)
Reflets d'argent : Les orfèvres de Bourgogne, Dijon : musée des beaux-arts, 1999 (n° 2 (coupe impossible à dater ; pour la monture,cf les hanaps à oreille cités dans l'inventaire de Charles V. Rinceau et graphie ne contredisent pas une datation fin XIVe-début XVe))

Bibliographie

Notice des ouvrages de peinture et de sculpture exposés au Musée du Département de la Côte-d'Or, Dijon : Frantin imp., An VII (1799) (n° 201 (coupe de saint Robert))
Fevret de Saint-Mémin (Charles-Balthazar-Julien), "Mémoire sur la coupe de saint Bernard conservée au musée de Dijon" Mémoires de l'Académie de Dijon, 1828-1829, pp. 244-248
Guillaume (Marguerite), "Oeuvres provenant de Cîteaux conservées au musée des beaux-arts de Dijon", Mémoires de la Commission des Antiquités de la Côte-d'Or, tome XXXI, 1978-79, pp. 217-225 (fig. 1 p. 218, pp. 219-220)
Lightbown (R. W.), Secular Goldsmith's Work in Medieval France, A History, Londres, 1978 (p. 21, pl. XV)
Frizot (Julien), Abbaye de Fontenay, Editions Gaud, 2001 (reprod. p. 4)
Chauvin (Benoît), Le clos et le château de Vougeot, cellier de l'abbaye de Cîteaux, Editions du Tastevin, 2008 (reprod. p. 33)

Rédacteur

Jugie Sophie ; Bardin Dominique

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© François Jay, © Dijon, musée des beaux-arts

 

Renseignements sur le musée

 

01370021766

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1200  1201-1400  1401-1600  1601-1800  1801-2000  2001-2200  2201-2400  2401-2600  2601-2800  2801-3000  3001-3200  3201-3400  3401-3600  3601-3800  3801-4000  4001-4200  4201-4400  4401-4600  4601-4800  4801-5000  5001-5200  5201-5400  5401-5600  5601-5630 


Requête :   ((médiéval) :DOMN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0