Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 123
Domaine

orfèvrerie ; médiéval

Dénomination

couronne

Auteur/exécutant

anonyme (auteur)

Lieu création / utilisation

France, Côte-d'Or, Dijon (lieu d'utilisation)

Période création/exécution

1er quart 15e siècle

Millésime création/exécution

1404 entre ; 1419 et

Historique

Lors de son entrée au musée, en 1857, la couronne passait pour provenir du tombeau de Marguerite de Bavière, dont le gisant se trouve au côté de celui de Jean sans Peur, sur leur tombeau. Pour autant, cette hypothèse ne semble guère plausible, puisque la couronne est décrite dans la sacristie de Champmol au moment de l'inventaire de 1791, ce qui atteste qu'elle n'était pas dans le caveau funéraire de la princesse : "une couronne de cuivre doré avec quelques fleurons en argent et quelques pierres plus ou moins précieuses". La description est assez précise, en particulier dans la mention des matériaux, pour être digne de foi et correspondre exactement à la couronne du musée de Dijon. Celle-ci est en effet formée d'un bandeau de cuivre doré orné de soleils d'argent alternant avec des pierres de diverses couleurs par groupe de deux alignées verticalement. Elle est surmontée de deux fleurs de lis et trois de trèfle, séparées par des fleurons de plus petites dimensions. Quant on connaît le luxe de la cour de Philippe le Hardi et de Jean sans Peur, on imagine bien que ce genre de couronne, réalisée dans un matériau peu précieux, ne peut pas avoir été portée par le duc. En fait, à cette époque, les princes ne portaient de couronnes que très exceptionnellement, lors de cérémonies majeures. On ne relève aucune mention de couronne dans l'inventaire de Philippe le Hardi en 1404 ni dans celui de Jean sans Peur en 1420. Aussi a-t-on proposé que cette couronne n'ait été utilisée que lors des funérailles de l'un ou l'autre de ces princes. Pierre Quarré a plus précisément avancé qu'il pouvait s'agir de la couronne de l'effigie des funérailles de Philippe le Hardi : or, il semble que cet usage de remplacer le corps du défunt par sa représentation n'était pas coutumier à la cour de Bourgogne. On n'imagine guère non plus qu'elle ait orné le chef du duc, qui avait demandé à être enterré dans une robe de chartreux. Il est possible en revanche, comme le suggère Monget, qu'elle ait été placée sur un catafalque ou mise à l'honneur selon tout autre dispositif : si elle est sans grande valeur, elle est incontestablement faite pour être vue de loin. Malgré ces incertitudes sur sa fonction exacte, et une imprécision de datation entre 1404 et 1419, l'oeuvre peut être considérée comme historiquement datée et localisée. Il est donc surprenant qu'elle n'ait guère attiré l'attention des spécialistes d'orfèvrerie médiévale. (Notice de Sophie Jugie extraite de " L'Art à la cour de Bourgogne : Le mécénat de Philippe le Hardi et de Jean sans Peur (1364-1419) ", Dijon : musée des beaux-arts, 28 mai - 15 septembre 2004, Cleveland : The Cleveland Museum of Art, 24 octobre 2004 - 9 janvier 2005) ; datation incertaine : entre 1404 et 1419

Matériaux/techniques

pierre, verre, cuivre, doré, argenté

Description

Cuivre doré et argenté, cabochons de pierre ou verre coloré

Dimensions

Dimensions Hauteur : 15 cm ; Diamètre : 22 cm

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier

Statut juridique

propriété de la commune ; don ; Dijon ; musée des beaux-arts

Date acquisition

1857

Anciennes appartenances

Propriété ecclésiastique, Chartreuse de Champmol, Dijon, (Mentionnée dans l'inventaire de la sacristie de la chartreuse de Champmol,13 avril 1791) ; Collection privée, Baudot Mme Veuve Adrien

Numéro d'inventaire

CA 1467

Exposition

Exposition rétrospective de l'art français des origines à 1900, exposition Universelle, Paris : Petit-Palais, 1900 (n° 1749 (Couronne de Marguerite de Bavière))
La Chartreuse de Champmol, foyer d'art au temps des ducs Valois, Dijon : musée des beaux-arts, 1960 (n° 58 (était conservée au trésor de la chartreuse ; a pu être exécutée pour les funérailles de Philippe le Hardi ou de Jean sans Peur))
L'Art à la cour de Bourgogne : Le mécénat de Philippe le Hardi et de Jean sans Peur (1364-1419), Dijon : musée des beaux-arts, (28 mai - 15 septembre 2004), Cleveland : The Cleveland Museum of Art, (24 octobre 2004 - 9 janvier 2005) (n°84, reprod)
Parures du pouvoir. Joyaux des cours européennes, Bruxelles : Espace Culturel, 24 octobre 2007 - 17 février 2008 (p. 51, reprod. p. 50)
Das Konstanzer Konzil. Weltereignis des Mittelalters 1414-1418, Konstanz : Konzilgebaüde / Constance : Bâtiment du Concile, 27 avril - 21 septembre 2014 (exposition organisée par le Badisches Landesmuseum de Karlsruhe) (Cat. 209 p. 306, repr.)

Bibliographie

Notice des objets d'art exposés au Musée de Dijon, Dijon, Lamarche, 1860 (n° 849 (Couronne donnée comme provenant du tombeau de Marguerite de Bavière, femme de Jean sans Peur))
Catalogue historique et descriptif du Musée de Dijon. Peintures, sculptures, dessins, antiquités, Dijon, Rabutôt imp., 1869 (n° 896 (Couronne donnée comme provenant du tombeau de Marguerite de Bavière, femme de Jean sans Peur))
Catalogue historique et descriptif du Musée de Dijon. Peintures - Sculptures - Dessins - Antiquités - Collection Trimolet, Dijon, 1883 (n° 1467)
Monget (Cyprien), La Chartreuse de Dijon, d'après les documents des archives de Bourgogne, 3 vol., Montreuil-sur-Mer, 1898-1905 (t. III, p. 65 (publication de l'inventaire de la chartreuse en 1791))
Beaulieu (Michèle) et Baylé (Jeanne), Le Costume en Bourgogne de Philippe le Hardi à la mort de Charles le Téméraire, Paris : PUF, 1956
Lecat (Jean-Philippe), Le Siècle de la Toison d'Or, Paris, 1986 (p. 36 (couronne de l'effigie des funérailles de Philippe le Hardi))
Breton (Emilie), Les funérailles des ducs de Bourgogne, de Philippe le Hardi à Charles le Téméraire (maîtrise d'histoire médiévale sous la direction de M.A. Sadourny), Université de Rouen, 1996 (p. 42 et 99-100)
Furter (Robert), "Philippe le Hardi, duc et mécène", Revue de l'Amopa, n° 169, juillet 2005, pp. 29-31 (reprod. p. 30)

Rédacteur

Bardin Dominique

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Dijon, musée des beaux-arts

 

Renseignements sur le musée

 

01370020863

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1200  1201-1400  1401-1600  1601-1800  1801-2000  2001-2200  2201-2400  2401-2600  2601-2800  2801-3000  3001-3200  3201-3400  3401-3600  3601-3800  3801-4000  4001-4200  4201-4400  4401-4600  4601-4800  4801-5000  5001-5200  5201-5400  5401-5600  5601-5630 


Requête :   ((médiéval) :DOMN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0