Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 197
Domaine

sculpture

Titre

Palombella

Auteur/exécutant

HAJDU Etienne

Précision auteur/exécutant

HAJDU : Turda, 1907 ; Bagneux, 1996

Ecole

France ; Hongrie (à la naissance)

Période création/exécution

3e quart 20e siècle

Millésime création/exécution

1956

Historique

En 1955, au cours d'un voyage en Italie, Etienne Hajdu relève le profil d'une jeune fille coiffée d'un chapeau en forme de cône. Cette vision, s'ajoutant en quelque sorte à la "Tête de jeune femme" de 1950 qui est la première figure dans le marbre vue de profil, sera le point de départ de la série très connue des têtes et silhouettes de femmes chapeautées de la plus simple façon à la plus extravagante. "Palombella" est une des premières où se reconnaît aisément, dans ces deux formes superposées, sans épaisseur, lisses et imperceptiblement modelées, une tête de profil très simplifiée, avec le front, le menton, le cou et le chignon, surmontée d'un chapeau en forme de trapèze rejeté en arrière. Le titre de l'oeuvre, donné par Pierre Granville, évoque le souvenir de cette jeune Romaine dont Carpeaux était tombé amoureux lors de son séjour en Italie et qu'il a maintes fois représentée. L'écriture de cette sculpture, avec ses lignes tendues, précises et dures, ses angles aigus ou arrondis, le modelage de ses surfaces retiennent l'attention. Mais le manque d'épaisseur peut surprendre : il s'agit davantage d'un relief à double face dont la forme serait issue de la hache que d'une ronde-bosse. Avec cette oeuvre, c'est la spécificité de l'art du sculpteur qui apparaît et qu'il explique dans une formule paradoxale : "rendre le volume à travers le plan". Hajdu déclare ailleurs : "Dans un monde inventé, je ne pouvais donner l'illusion de la réalité par le volume. C'est pourquoi je supprime le volume. La minceur de la silhouette nous permet de situer la figure dans un espace aussi bien réel qu'imaginaire car c'est le concept que je cherche et non l'image". De fait, il n'y a pas ici de description, d'anecdote, tout au plus un trait d'esprit. Et une forme dans l'espace, la plus épurée possible, la plus décantée. Comme le remarque Dora Vallier dans "XXe siècle", Hajdu taille et polit "des formes dont le volume aplati devenu presque plan, glisse dans l'espace comme une proue. Ce que le volume a perdu en épaisseur est récupéré en tension afin de "fendre" l'espace.

Matériaux/techniques

marbre, marbre noir

Description

Marbre de Saint-Béat et socle en marbre noir

Dimensions

Hauteur (en cm) 51 ; Largeur (en cm) 28.3 ; Profondeur (en cm) 3.5 ; Hauteur du socle (en cm) 2 ; Largeur du socle (en cm) 27.8 ; Profondeur du socle (en cm) 16

Inscriptions

signature, date

Précision inscriptions

signature, date sur le socle en bas à droite : Hajdu 1956

Sujet représenté

figure (tête, femme, de profil, chapeau)

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; donation ; Dijon ; musée des beaux-arts

Date acquisition

1969 acquis ; 1976 entrée matérielle

Anciennes appartenances

Collection privée, Granville Pierre et Kathleen, 1956, (Acquis dans l'atelier de l'artiste)

Numéro d'inventaire

DG 218 ; 305 (DG 1976)

Exposition

Hajdu, Hanovre : Kestner Gesellschaft, Leverküsen : Städtisches Museum , Dortmund : Museum am Ostwall, Mannheim : Städtische Kunsthalle, 1961 (n°24, reprod. p.17)
L'art moderne dans les musées de province, Paris : Grand-Palais, 1978 (n°113 reprod.)
Des sculpteurs et la Tapisserie : Arp, Calder, Adam, Hajdu, Gilioli, Ubac, Penalba, Angers : Musée Jean Lurçat et de la Tapisserie contemporaine, 8 juin - 24 septembre 1995 (n°34 reprod.)

Bibliographie

Courthion [Pierre], "Quelques sculpteurs d'aujourd'hui", XXe siècle, Paris, juin 1956 (p.66 reprod.)
Weelen [Guy], "Hajdu, sculpteur de surfaces polies", Connaissance des Arts, Paris, janvier 1963 (reprod. p.46)
Jianou [Ionel], Etienne Hajdu, Paris, 1972 (n°95, p.59)
Lemoine (Serge), musée des beaux-arts de Dijon : Donation Granville : catalogue des peintures, dessins, estampes et sculptures, tome 2 : oeuvres réalisées après 1900, Ville de Dijon, 1976 (n°305, reprod.)

Rédacteur

Lévy Sophie

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Direction des musées de France, 2008

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

Cet artiste aux Archives Nationales (base Arcade)

 

01370013948

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1012 


Requête :   ((Hongrie) :ECOL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0