Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 150
Domaine

transports - communications ; vie militaire

Dénomination

hélicoptère

Appellation

HILLER 360 ; UH 12A n°133

Auteur/exécutant

HILLER Stanley (concepteur) ; UNITED HELICOPTERS (constructeur)

Précision auteur/exécutant

Hiller : nationalité : américaine

Lieu création / utilisation

Etats-Unis ; Californie : Palo Alto

Période création/exécution

2e quart 20e siècle

Millésime création/exécution

1948 entre ; 1949 et

Historique

Seuls 2 appareils de ce type (avec manche cyclique en "guidon de vélo") sont aujourd'hui répertoriés dans le monde. Développé aux Etats-Unis à partir de 1947 par la firme United Helicopters, le Hiller 360 connaîtra plusieurs évolutions et sera produit jusqu'en 1965 à plus de 2000 exemplaires. C'est l'un des tout premiers hélicoptères fabriqués en série au monde. Doté d'un rotor bipale en balancier et d'un rotor de queue anticouple, cet appareil est également équipé d'un dispositif de contrôle de vitesse, le "Rotormatic", breveté par Hiller, qui lui confère une grande stabilité. La commande cyclique en "guidon de vélo" (manche au plafond) des premiers UH 12 et UH 12 A, sera remplacée par un manche classique (au plancher) sur les modèles suivants. Sa motorisation évoluera également au fil des versions successives : Le moteur Franklin initial de 160 CV (360) passera à 178 CV(UH 12 A), puis à 200 CV sur les UH 12 B (H 23 B). L'ultime version (UH 12 E) recevra un moteur Lycoming de 305 CV. D'abord doté d'un train d'atterrissage tricycle à roue, le Hiller sera équipé de patins à partir de la version H 23 B. Cet appareil démontre d'emblée d'excellentes qualités. D'un pilotage relativement aisé, il est rustique, maniable, solide et d'un entretien facile. Il peut être aérotransporté par avion Bristol, DC 3 ou Nord 2501 Noratlas. Il emporte deux blessés couchés, installés sur deux civières latérales placées à l'extérieur du fuselage

Description

Catégorie: hélicoptère léger à 3 places

Dimensions

H = 2,9 m ; L = 8,58 m ; l = 2,28 m ; Diamètre rotor: 10,66 m ; Motorisation: Moteur Franklin 6V4 178 B33 puis 6V 200 C33 ; Puissance: Modèle 360: 160 CV ; UH 12 et UH 12A: 178 CV ; UH 12B et C: 200 CV ; UH 12 E : 305 CV ; Voilure: rotor principal bipale avec stabilisateur "rotormatic "+ rotor anticouple de queue bipale ; Carburant: essence 80-87 ; Consommation: 50 litres/heure ; Vitesse maximale: 135 km/h ; Vitesse de croisière: 110 km/h ; - Plafond: 1100 mètres ; Autonomie: 2 h 30 mn ; Poids à vide: 730 kg ; Poids maximal: 1025 kg ; Charge: 295 kg

Inscriptions

numéro ; numéro de série ; marque de fabrique ; lieu d'exécution inscrit

Précision inscriptions

A gauche du siège : UNITED HELICOPTERS INC ; PALO ALTO CALIF. ; MODEL UH12 ; SERIAL NO. 133 ; MANUFACTURED 11/16/49 ;TYPE CERTIFICATE 6H1; PROD. CERTIFICATE ; Marque d'origine : Plaque constructeur
A l'avant du siège : 61000 BASIC BODY ASSEMBLY ; UNITED HELICOPTER Mod UH-12 ; serial NO. 133 ; manufactured by INTERSTATE ENGENERING CORPORATION EL SEGUNDO, CALIFORNIA

Utilisation/destination

transport

Précision utilisation/destination

Utilisé par les américains pendant la guerre de Corée, le Hiller est le premier hélicoptère mis en oeuvre par l'armée française en Indochine en 1950. Initialement servi par les équipages de l'Armée de l'Air, le Hiller s'illustra particulièrement grâce au médecin-capitaine Valérie André, première femme militaire pilote d'hélicoptère. Celle-ci évacua en 1950 et 1953 165 blessés en 129 missions de guerre. Le Capitaine Valérie André sera la première femme nommée Officier Général dans l'armée française. A partir de 1954, une partie des Hiller sera transférée dans l'ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre). Essentiellement dédiés à la formation des pilotes, certains participeront à la mission scientifique de Paul-Émile Victor aux îles Kerguelen en 1955.Dès le début de la campagne d'Indochine, la nécessité d'évacuer le maximum de blessés fût un souci du commandement. Depuis 1946 la tâche d'aller au plus près des combats chercher les blessés était réservée aux Morane 500 [NDLR : avions légers de liaison et de reconnaissance]. Mais la nécessité d'avoir des bandes d'atterrissage pour ces appareils et le fait que ces bandes ne pouvaient pas toujours se trouver sur les lieux même des combats (jungle) conduisit à l'emploi d'engins susceptibles de supprimer ces bandes d'envol ainsi que le convoyage, à travers la jungle, sur civière ou à dos d'homme, des blessés pour arriver sur les lieux d'évacuation. Le seul engin répondant à ces besoins fût l'hélicoptère qui fit son apparition en Indochine en 1950. Commandement des forces aériennes françaises en Extrême Orient, synthèse sur l'emploi des forces aériennes en extrême orient 1946-1954, n°158/FAFEO/CH.OPS/TS du 19 juillet 1955. Le 16 avril 1950, deux Hiller UH 12 A sont livrés sur l'aéroport de Saïgon. Il s'agit du n° 126 et du n°133, aujourd'hui conservé au musée de l'ALAT et de l'hélicoptère de Dax. La mise en service de ces deux hélicoptères, achetés par le service de santé des armées, marque le tout début de l'emploi opérationnel de l'hélicoptère par l'armée française. Jusqu'à la fin de l'année 1951, ils seront les deux seuls hélicoptères utilisés en Indochine. Pendant cette période, essentiellement servis par des équipages de l'armée de l'air, ils multiplient les missions (évacuations sanitaires, recherche et récupération de combattants, liaisons, transports de fret et de passagers) et totalisent 550 heures de vol pour 750 sorties dont 190 évacuations sanitaires permettant de secourir plus de 300 blessés. Leur présence sur le théâtre d'opération contribue à relever fortement le moral des combattants. Le potentiel extraordinaire démontré par ces nouvelles machines volantes, dans le domaine des évacuations sanitaires et du sauvetage notamment, est rapidement reconnu à tous les échelons du commandement. Surcroît de mobilité, possibilité d'intervenir dans des délais très brefs et sur très court préavis dans des endroits isolés jusque là inaccessibles, possibilité de disposer d'un poste d'observation capable de tenir le vol stationnaire : la qualité et la nouveauté des services rendus par ces premiers hélicoptères apportent un indéniable progrès dans la manœuvre aéroterrestre. D'autres hélicoptères suivront, plus nombreux et plus puissants, leurs missions vont se diversifier (transport de commandos, posés d'assaut, plate forme de renseignement et de tir). De véritables unités spécialisées dans l'emploi des hélicoptères seront progressivement mises sur pied. L'Aviation légère de l'Armée de Terre (ALAT) va prendre forme à partir de 1954 et devenir le plus gros utilisateur d'hélicoptères. Le concept d'aéromobilité qu'elle va développer dans les années 1970 fera référence dans le monde entier.

Période utilisation/destination

3e quart 20e siècle

Millésime utilisation/destination

1950 entre ; 1953 et

Etat de conservation

Etat satisfaisant : Plexi inférieur du poste de pilotage opacifié (date de constat d'état : 25 mai 2004)

Lieu de conservation

Dax ; musée de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre

Statut juridique

propriété de l'Etat ; dation ; musée de l'Armée

Numéro d'inventaire

D 985.1.1

Dépôt/changement affectation

dépôt ; Dax ; musée de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre

Date dépôt/changement affectation

1985

Copyright notice

© musée de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre, © Direction des musées de France, 2009

Crédits photographiques

© Eric Lefort - utilisation soumise à autorisation

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

M1100000001

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-429 


Requête :   ((Amérique du nord) :LIEUX )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0