Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 199
Domaine

archéologie ; grec ; céramique

Dénomination

pyxis

Titre

Pyxis tripode béotienne à figures noires

Auteur/exécutant

PEINTRE D'AMIENS 3057 (potier)

Lieu création / utilisation

Béotie (lieu de création)

Période création/exécution

3e quart 6e siècle av JC

Genèse

oeuvre en rapport

Historique

en rapport avec d'autres Pyxis

Précision découverte/collecte

lieu de découverte inconnu

Matériaux/techniques

terre cuite (peint), blanc (rehaut), estampage, modelage

Description

Argile, peinture, rehauts blancs, médaillons modelés et estampés en relief ; La pyxis est composée d'une vasque hémisphérique, large et plate, reposant sur trois pieds élancés dont les extrémités recourbées prennent la forme de pattes animales. Entre ceux-ci, une tige verticale se dissocie en trois rameaux très élégamment incurvés, partiellement brisés, qui viennent rejoindre les supports principaux à mi-hauteur. Le vase est fermé par un couvercle orné d'un décor en deux zones concentriques dans lequel une simple ronde de points succède à une frise de feuilles, de forme allongée, qui encercle le bouton de préhension. L'épaule du vase complète le motif avec une suite de palmettes aux pétales alternativement disposés vers le centre du vase et vers sa périphérie. Le reste du décor est empreint de la même simplicité : des languettes et de petits traits ondulés, qui rappelent un méandre, viennent interrompre, dans sa partie supérieure, le fond uniformément noir de la vasque, tandis qu'au-dessus des trois chaînes de points disposés verticalement sur le plat des pieds, un gorgoneion en relief, visage féminin monstrueux, vient couronner chacune des attaches des trois montants. Boîte fermée par un couvercle, objet de la vie quotidienne utilisé pour la toilette, la pyxis (mais également "l'exaleiptron", dont la forme se retrouve ici agrémentée d'un système de pieds), était destinée à contenir des onguents, des fards ou des objets précieux suivant ses dimensions. Comme la pyxis corinthienne, le petit vase tripode présente un décor mixte, à la fois petit et en relief mais qui témoigne cette fois des caractéristiques qui font toute l'originalité de l'art béotien. Les trois visages de Gorgone, ce monstre féminin dont le regard pétrifiait quiconque la fixait, sont traités avec bonhomie et une certaine naïveté qui transparaît dans la rondeur de la face, la complaisance avec laquelle la bouche s'ouvre pour découvrir des dents démesurées et menaçantes, et dans le dessin des grands yeux, au contour souligné plus encore par la ligne très présente des sourcils ; de grands yeux aux pupilles minuscules qui veulent souligner le pouvoir apotropaïque d'une telle image destinée à éloigner le mauvais sort. Ce décor purement linéaire, agencé verticalement sur le plat des pieds se rapproche, dans son principe, de ce qui avait prévalu sur certains trépieds en bronze d'époque géométrique, avec lesquels d'ailleurs on pourrait retrouver ici une certaine analogie de forme. Il s'oppose en cela à l'ornementation d'autre vases du même type qui présentent, disposé en registres horizontaux superposés, un motif d'animaux passant, beaucoup plus familier à la tradition céramique. Ces caractéristiques décoratives, ainsi que l'originalité de la forme même du vase avec ses pieds évoquant des pattes animales et ces gracieuses volutes centrales sans fonction portante propre, distinguent la pyxis du musée de Picardie dans une série par ailleurs assez restreinte et a conduit à reconnaître, sur deux autres exemplaires (conservé à Paris au musée du Louvre, et à Berlin), la main d'un seul et même artiste auquel elle a donné son nom, le peintre d'Amiens 3057.

Dimensions

Hauteur en cm 16.8 ; Hauteur avec couvercle en cm 20.2 ; Diamètre en cm 14.4

Utilisation/destination

toilette

Sujet représenté

figure mythologique (gorgonéion) ; ornementation (ornement à forme végétale, feuille, palmette, frise, chaîne)

Etat de conservation

Assez bon état ; Cassé, Incomplet, Cassé, Défauts d'intégrité

Lieu de conservation

Amiens ; musée de Picardie

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; legs ; Amiens ; musée de Picardie

Date acquisition

1927

Anciennes appartenances

Collection privée, Maignan Albert, 1927, (n° 29 du legs)

Numéro d'inventaire

M.P.3057.168 ; Centre Jean Charbonneaux (981 0353)

Bibliographie

Angelika Waiblinger, Corpus Vasorum Antiquorum, fasc. 17, Paris, E. de Boccard, 1974. (pl. 27, n° 1, 2, 4 et 5)
Noël Mahéo (dir.), "Les Collections archéologiques du musée de Picardie", Amiens, Trois Cailloux, Musée de Picardie, 1990, 331 p. (p. 76 et 77, n° 27 (notice de Sylvie Drivaud))

Rédacteur

Leguay Jean-Loup

Copyright notice

© Amiens, musée de Picardie, © Service des musées de France, 2014

Crédits photographiques

© Boutillier

 

demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

08120006456

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1200  1201-1400  1401-1600  1601-1800  1801-1820 


Requête :   ((Grèce) :LIEUX )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0